in

Grippe et rhume : 6 mythes dangereux qu’il ne faut plus croire

Crédits : Pixabay/CongerDesign
Grippe et rhume : 6 mythes dangereux qu’il ne faut plus croire
noté 4.6 - 5 votes

En matière de santé, il n’est jamais bon de croire aux on-dit et aux mythes ! En effet, en plus de remplir nos têtes de mensonges empreints de méconnaissance, ils peuvent parfois se dresser entre nous et une guérison rapide. Ainsi, mieux vaut se fier aux conseils du médecin ou du pharmacien en cas de doute. Voici quelques croyances complètement infondées et pourtant largement partagées en guise d’exemple.

1) “L’air froid provoque le rhume.”

femme brune froid vent hiver
Crédits : iStock

Comment de fois avez-vous rappelé à vos enfants d’enfiler des chaussettes ou un pull pour ne pas attraper un rhume ? Ou peut-être avez-vous connu cela auprès de vos propres parents ou d’un collègue qui se plaint tout le temps d’avoir le rhume à cause de la clim’ du bureau ? En tous les cas, être bien couvert ou ne pas avoir les cheveux mouillés ne changera rien puisque ni le froid, ni la pluie, ni l’air conditionné ne sont à incriminer. En effet, le rhume est causé par un virus. Or, les virus se propagent en général par voie aérienne ou contact. D’ailleurs, ils peuvent survivre plusieurs heures, voire jours, sur certaines surfaces. Ainsi, la meilleure manière de se préserver est de se laver les mains et le nez régulièrement.

En revanche, notez que l’incubation est favorisée par l’air sec, car cela dessèche et fragilise les muqueuses qui laissent alors plus passer les virus. C’est la raison pour laquelle on conseille souvent les humidificateurs d’air intérieur en hiver. Par ailleurs, le froid nous rend plus vulnérables aux virus en affaiblissant nos défenses immunitaires… d’où la confusion possible avec le rhume !

2) “Le rhume peut empirer et se transformer en grippe.”

moucher mouchoir rhume malade
Crédits : iStock

Jamais de la vie ! Ce sont des maladies causées par des virus différents, donc aucune transformation possible. En général, ceux qui le pensent font juste l’amalgame par méconnaissance des premiers symptômes. En effet, le rhume s’installe progressivement entre 3 et 5 jours avec un nez qui coule, une gorge douloureuse et un mal de tête. La grippe donne quant à elle presque immédiatement des symptômes de fièvre, courbatures et douleurs musculaires. Les principales différences sont la température du corps qui n’augmente que très peu en cas de rhume, alors qu’elle dépassera les 37,7°C en cas de grippe. Par ailleurs, le rhume provoque des éternuements contrairement à la grippe.

3) “Si on attrape le rhume, on est ensuite tranquille pour le reste de la saison.”

neige gant bonnet hiver froid
Crédits: Pexels/Tim Gouw

Notre système immunitaire crée des anticorps pour combattre cette maladie, ce qui explique pourquoi cela réduit les chances de l’avoir à nouveau. Cependant, plus de 200 types de virus sont à l’origine du rhume. Du coup, il n’est pas impossible de l’avoir à nouveau.

4) “Si j’ai juste un rhume, je n’ai pas besoin de prendre de congés maladie”

malade mouchoir moucher rhume grippe
Crédits : iStock

Certains ne se sentent pas bien, mais préfèrent ne pas s’écouter et passer leur fatigue sous silence. Bien sûr, continuer comme une machine est courageux, mais cela rendra votre récupération plus longue. En plus, vous êtes très contagieux les premiers jours et risquez de contaminer rapidement tous vos collègues. Néanmoins, nul besoin d’attendre que la toux et le nez qui coule disparaissent vu qu’ils peuvent durer jusqu’à 4 semaines. En revanche, l’excès inverse qui consiste à passer son temps au lit à se reposer n’est pas bon non plus. En effet, cela nuit à la bonne circulation du sang cruciale en période de maladie et peut donner lieu à une bronchite ou une pneumonie. Bouger un peu ne peut vous faire que du bien.

5) Se gaver d’antibiotiques ou de médicaments pour faire disparaître rapidement le rhume

femme médicament traitement malade
Crédits : iStock

Les antibiotiques sont inutiles sur les virus et peuvent même empirer les choses en affaiblissant votre immunité. Du coup, cela favorisera le virus qui en profitera pour s’installer. Et en plus, ces médicaments perdront en efficacité ! De la même manière, vous ne devriez pas vous gaver de médicaments pour faire taire les symptômes en espérant que votre maladie ne durera qu’un jour. En effet, le corps doit avoir le temps de récupérer et cela peut créer des tensions dangereuses au niveau des organes. Bien sûr, cela concerne particulièrement le paracétamol dont la consommation ne doit pas excéder certaines doses pour le bien de votre foie. Mais une grosse prise de médicaments peut aussi avoir des conséquences cardiaques graves. Comme toujours, rappelons qu’il n’est pas bon de jouer aux apprentis sorciers avec la médication. Demandez un avis médical !

6) “Inutile de traiter le rhume, il s’en ira tout seul !”

femme cachet médicament comprimé traitement
Crédits : iStock

Souvent, le rhume ne dure que trois jours. Néanmoins, il peut s’installer plus longuement et donner lieu à des complications s’il n’est pas traité comme il se doit. Bref, une petite maladie qui ne devait pas durer longtemps se transformera en vingt, voire trente jours de symptômes désagréables ! Cela n’en vaut vraiment pas la peine.

Source

Articles liés :

Virus : 6 manières simples de vous protéger des maladies virales

On a tout faux ? On démonte 9 idées reçues sur la santé très répandues

Le guide ultime : 8 remèdes contre le rhume au top