in

10 astuces pour survivre aux repas de fêtes qui s’annoncent

Crédits : Pixabay/Jill111
10 astuces pour survivre aux repas de fêtes qui s’annoncent
noté 3.4 - 31 votes

Les repas de fête sont le plus souvent des moments de joie où l’on apprécie de se retrouver tous ensemble autour d’un beau repas. Le problème, c’est qu’entraîné par son enthousiasme et celui des autres, on se livre à des excès qui peuvent ensuite nous laisser complètement patraques. Pour profiter sans bouder son plaisir, mais aussi intelligemment, nous avons répertorié quelques conseils à appliquer avant, pendant et après le repas ! Vous ne trouverez rien de contraignant, juste des petites idées pleines de bon sens pour vous sentir bien et ne rien regretter.

AVANT :

1) Les jours qui précèdent, faites preuve de mesure

Crédits : jill111 / Pixabay

N’hésitez pas à manger léger, sainement et modérément les jours qui précèdent pour que votre estomac n’ait à gérer que vos excès lors du repas. Mangez suffisamment de fruits, de légumes et de poisson pour que votre organisme soit en forme. Laissez aussi de côté l’alcool, le fromage et les plats en sauce.

2) Ne sautez pas de repas

Crédits : magyi / Pixabay

L’on peut être tenté de ne rien manger le matin et à midi pour se réserver. Mais au final, on est tellement affamé que l’on se gave de bouchées apéritives grasses et l’on n’a plus faim pour le vrai repas. Plutôt que de vous affamer, mangez un repas suffisant et sain.

3) Buvez deux grands verres d’eau avant le début des « hostilités »

Crédits : PublicDomainPictures

Cela vous remplira un peu l’estomac, permettant ainsi de calmer votre faim pour ne pas que vous abusiez sur les petits-fours. C’est aussi un bon moyen de préparer l’organisme à la consommation d’alcool dont on sait qu’il déshydrate l’organisme.

PENDANT

4) Savourez

Crédits Pixabay/Bohed

Il est tentant de dévorer son plat et tous les mets alentour comme un ogre ou une ogresse (il faut dire que tout est si bon), mais c’est la meilleure manière d’avoir des maux de ventre ! En prenant le temps de manger et de savourer en mâchant bien, vous éviterez à votre estomac plus de soucis de digestion que vous ne le pensez. N’hésitez pas à prendre un peu de tout plutôt que d’abuser sur peu de choses(par exemple des apéritifs ultra salés) et n’avoir plus faim pour le reste.

À savoir : les fruits de mer sont peu caloriques donc vous pouvez vous faire plaisir. Les féculents (pâtes, pain, pommes de terre…) pèsent sur l’estomac et rassasient. Limitez-vous pour avoir de la place pour le reste !

5) Allez-y doucement sur l’alcool

Crédits : Pixabay/Concord90

Il déshydrate, ralentit le système digestif et provoque des brûlures d’estomac (sans parler de la gueule de bois du lendemain). N’hésitez pas à alterner les verres d’eau et les verres d’alcool pour en calmer les effets et si vous ne souhaitez pas limiter votre consommation, répartissez-la au moins un peu tout au long du repas.