in

6 plantes efficaces pour combattre le cholestérol

Crédits : iStock
5/5 - (2 votes)

Au cours d’une prise de sang pour mesurer son taux de bon cholestérol (HDL) et de mauvais cholestérol (LDL), on peut avoir la mauvaise surprise de constater que le mauvais peut être trop élevé. Or, l’excès de cholestérol est à surveiller de près, car il est impliqué dans de nombreuses maladies à l’issue parfois fatale. En favorisant le développement de plaques d’athérome, la cholestérolémie peut favoriser des troubles cardiovasculaires tels que les AVC ou infarctus de myocarde, surtout passé 45 ans. En complément d’une bonne hygiène de vie (sport, alimentation saine et équilibrée et arrêt du tabac) et de votre traitement médical (et si votre médecin traitant est d’accord), vous pouvez cependant tout à fait vous en remettre aux plantes anti-cholestérol.

La médecine douce offre en effet de nombreux remèdes naturels très efficaces en complément du traitement médical classique. La consommation de levure de riz rouge est sans doute le remède naturel le plus connu en la matière. Néanmoins, en tisane ou sous forme d’extraits, la phytothérapie offre elle aussi des solutions pour réguler son cholestérol en douceur, notamment en aidant à maintenir un taux de cholestérol correct et à diminuer l’oxydation du cholestérol LDL.

Voici donc des plantes médicinales contre le cholestérol

1) L’ail

ail
Crédits : Flickr/Kjokkenutstyr.net

L’ail contient des composés soufrés qui permettent de réduire la concentration de cholestérol dans le plasma. Dans leur étude publiée dans The Journal of Nutrition, des chercheurs américains avaient par exemple notamment démontré qu’une consommation quotidienne d’ail séché moulu permettait une réduction de 7% du niveau de cholestérol chez des patients atteints d’hypercholestérolémie.

2) L’artichaut

artichaut
Crédits : iStock

En plus d’être excellent pour la digestion, l’artichaut peut aussi s’avérer utile contre le mauvais cholestérol. Selon une étude, l’extrait de feuilles d’artichaut (à acheter en pharmacie sous forme de gélule) permet à la fois de diminuer le mauvais cholestérol et d’augmenter le bon. On les utilise aussi très communément pour l’élimination des graisses dans l’organisme dans le cadre de régimes. Sachez qu’il est également possible d’utiliser l’artichaut en tisane. Pour ce faire, faites infuser 10 g de feuilles fraîches d’artichaut dans de l’eau frémissante pendant 15 minutes et filtrez. Consommez ce breuvage avant chaque repas en cure de deux semaines.

3) La réglisse

réglisse
Crédits : iStock

Consommée en trop forte quantité, elle n’est pas bonne pour la tension artérielle. Reste qu’elle est une aide précieuse pour réduire la quantité de cholestérol dans le plasma sanguin. Une étude israélienne avait d’ailleurs calculé une baisse de 5 % du cholestérol dans le plasma dans le cadre de l’utilisation d’une réglisse moulue, et ce, dans des quantités très minimes (100 mg seulement).

4) Le gingembre

gingembre
Crédits : congerdesign / Pixabay

Bien que l’action du gingembre soit moins directe, des études scientifiques ont déjà mis en exergue le fait que ce rhizome permettait de réduire la progression de l’athérosclérose aortique, dont l’hypercholestérolémie est l’une des causes souvent mises en avant.

5) La lécithine de soja

lécithine de soja
Crédits : iStock

Facile à trouver sous forme de capsules ou gélules en pharmacie, la lécithine de soja est une bonne alternative à la levure de riz rouge. Plusieurs études (ici par exemple) ont en effet prouvé que la lécithine était très efficace pour réduire le taux de cholestérol chez l’homme avec des doses allant de 1 à 54 mg/jour. Elle permet la solubilisation des corps gras dans le sang (ce qui inclut donc notamment le cholestérol). Cela permet ainsi de prévenir leur dépôt sur les parois des artères.

6) D’autres plantes contre le cholestérol et une recette de tisane

curcuma
Crédits : iStock

Selon certains chercheurs, le curcuma permettrait de convertir le cholestérol en acides biliaires. Il est toutefois à noter que cet effet n’a été pour l’heure observé que sur des rongeurs ou poules et non sur l’homme. D’autres plantes sont elles aussi souvent prisées pour leur pouvoir anti-cholestérol. C’est le cas du pissenlit, du fenugrec, du basilic ou encore du romarin, très souvent consommés en tisane. On peut aussi s’en remettre à l’olivier, le boldo, le serpolet ou encore à l’arganier qui sont moins bien connus.

Vous pouvez d’ailleurs préparer votre propre tisane en mélangeant en parts égales de l’arganier, de l’olivier, du pissenlit et du romarin. Vous n’aurez ensuite plus qu’à en prélever une cuillère à café à faire infuser dans de l’eau chaude et boire deux ou trois fois par jour. Si le goût amer de cette infusion vous insupporte, il est aussi possible d’utiliser matin et soir des gélules au pissenlit, romarin et arganier (ou olivier). Enfin, il est à noter aussi que le thé vert (plus encore que le thé rouge ou le thé blanc) est également connu pour lutter contre le cholestérol. Alors, si vous aimez cette boisson, ne vous privez pas !

 

Dernières recommandations pour les utilisateurs de plantes anti-cholestérol

cholestérol artères bouchées
Crédits : iStock

Certes, utiliser le meilleur de la nature pour prendre soin de soi, et notamment de sa santé est un excellent réflexe. Cependant, rappelons que les plantes seules n’ont pas vocation à remplacer les médicaments prescrits par votre professionnel de santé. Par ailleurs, un avis médical ainsi qu’une prise de renseignement sur les contre-indications éventuelles des plantes sont essentiels avant d’envisager leur utilisation. Cela permet d’éviter les effets secondaires éventuels et interactions avec vos divers traitements en cours. Au besoin, un naturopathe ou pharmacien comme le médecin pourront vous accompagner et vous conseiller.