in ,

L’astuce toute bête contre la mousse sur le toit de la maison

Crédits : Geograph/Alan Murray-Rust

L’entretien de la toiture d’une maison n’est pas ce qu’il y a de plus facile… notamment lorsque l’on n’est pas professionnel et que l’on se lance dans cette tâche fastidieuse qui requiert de nombreuses précautions de sécurité. Néanmoins, que ce soit pour le nettoyage de toiture ou le démoussage de toiture, des techniques simples existent. Or, quand on se heurte aux algues, mousses et lichens qui s’accumulent, ils peuvent rapidement créer des infiltrations d’eau ainsi que nuire à la longévité du toit. L’étanchéité des ardoises n’est plus garantie à cause de la porosité induite par l’installation des micro-organismes. En prévention (et non en traitement), il est possible d’utiliser une technique toute simple, économique et encore trop peu connue. Elle consiste à tirer profit du cuivre pour éviter la mousse sur le toit. On vous dit tout ci-dessous !

Utiliser du cuivre pour empêcher l’apparition de mousse sur le toit

Depuis l’époque des toits de chaume traditionnels, c’est un procédé très classique de prévention qui fonctionne toujours sur les matériaux utilisés sur nos toitures modernes. Il suffit d‘installer des fils de cuivre au sommet du toit et de laisser l’eau de pluie et l’oxydation propager les sulfates de cuivre sur toute la toiture. Cela évite le développement des végétaux. On estime qu’un fil de 2,5 mm de diamètre est suffisant pour une toiture de 100 m² et l’on conseille vivement d’entortiller deux fils en torsade pour plus d’efficacité. Il existe aussi des bandes à poser sur ou sous la faîtière de la toiture, tout comme les fils. Des matériaux adhésifs maintiendront le tout en place sur toute la longueur pour éviter les frottements et les bruits sur le toit.

Les avantages et inconvénients du cuivre pour démousser le toit

Le cuivre a une excellente longévité, ne gâche pas l’esthétique du toit grâce à son aspect vraiment discret et résiste à des températures extrêmes sans problème. C’est donc non seulement économique, mais aussi écologique et sans danger si l’on prend soin de bien recueillir les eaux cuivrées qui en résultent avec les intempéries et de les évacuer intelligemment. En effet, elles peuvent être nocives pour certains animaux. Il ne faut donc pas négliger ce point.

Attention, le cuivre est totalement incompatible avec les toits et gouttières en zinc. Utilisez donc un autre type de traitement préventif antimousse pour vos façades !