8 questions avec lesquelles vous pourrez désencombrer votre intérieur

désencombrer son garage ou son intérieur astuces
Crédits : iStock - Modif : ADGM
4.5/5 - (14 votes)

Nos espaces de vie sont souvent remplis d’objets accumulés au fil du temps, certains utiles, d’autres moins. Les tiroirs sont alors pleins à craquer de bazar et les étagères croulent sous les objets, donnant un effet fouillis ! Il s’agit bien souvent d’objets inutiles que l’on garde en répétant la sempiternelle formule magique à savoir “au cas où”. Cette excuse vous fait garder un tas d’objets qui n’ont pas d’importance ou d’utilité. Par manque de temps, de motivation ou de recul, on va souvent laisser couler. Néanmoins, un déménagement ou un ménage de printemps sera l’occasion rêvée de faire le vide. Et avec les bonnes questions, vous pourrez désencombrer tout cela sans regret.

Nos espaces de vie sont souvent remplis d’objets accumulés au fil du temps, certains utiles, d’autres moins. Alors, ne remettez plus la question à plus tard, car ces biens qui vous encombrent pourraient être utiles à quelqu’un d’autre. Alors, pourquoi ne pas profiter d’un moment où le temps est morose ou d’un après-midi libre pour vous lancer dans une opération spéciale : le désencombrement ? Pour vous y aider, posez-vous les questions ci-dessous sans mentir et préparez-vous à agir !

8 questions pour désencombrer (soyez honnêtes !)

1- Est-ce que c’est cassé ? Si oui, est-ce que vous pouvez le réparer ?

Si la réponse est affirmative, ne le reléguez pas forcément à la poubelle. Prenez un moment pour évaluer s’il est possible de le réparer. Parfois, une simple réparation peut redonner vie à un objet et prolonger sa durée d’utilisation. Explorer ces options de réparation ou de réutilisation permettra de réduire votre empreinte environnementale et économiser de l’argent sur de nouveaux achats qui ajouteront encore du bazar et favoriseront toujours plus l’accumulation inutile dans la maison.

Assurez-vous simplement que le coût pour le réparer (achat des matériaux, main d’œuvre éventuelle, etc.) ne soit pas plus élevé que le coût pour en racheter un s’il s’agit d’un objet onéreux. Et si toutefois la panne date dure depuis des mois et que vous n’avez pas pris le temps de réparer (signe que vous n’utilisez pas l’appareil ou que vous avez déjà un remplaçant), peut-être est-il temps de vous en séparer ?

2- Est-ce que vous vous en servez ou est-ce que cela vous apporte de la joie ?

robot ménager culinaire
Crédits : iStock

Votre espace de vie devrait être rempli d’objets qui vous apportent de la joie ou que vous utilisez régulièrement. Interrogez-vous sur chaque objet : est-ce que je m’en sers souvent ou est-ce que cela me procure du bonheur ? Si la réponse est négative, il est peut-être temps de dire au revoir à cet objet. En vous entourant uniquement de choses qui vous inspirent ou vous servent, vous créez un environnement qui favorise le bien-être et la positivité. Si vous ne savez pas quand vous l’avez utilisé pour la dernière fois ou, pire, que cela fait des mois, voire des années que vous n’avez jamais ouvert le carton pour l’utiliser, il est peut-être temps de prendre la décision qui s’impose.

3- Est-ce que vous en avez plusieurs ? Un autre objet du même type peut-il remplir la même fonction ?

La duplication d’objets peut facilement encombrer nos espaces de vie sans réel bénéfice. Avant de conserver plusieurs exemplaires du même objet, demandez-vous s’il est vraiment nécessaire d’en avoir autant. Demandez-vous si un seul objet pourrait remplir la même fonction que les autres ou si vous ne vous en servez que d’un seul, plus pratique et/ou solide et auquel vous êtes habitués. En réduisant le nombre d’objets similaires, vous libérez de l’espace et simplifiez votre quotidien, tout en conservant ce qui est réellement utile et apprécié.

4- Est-ce dangereux pour la santé ?

vieille poêle abîmée
Crédits : iStock

Votre santé et votre sécurité sont primordiales dans votre environnement domestique. Prenez le temps d’examiner chaque objet pour déterminer s’il présente un risque pour votre bien-être. Se débarrasser de ces articles libère non seulement de l’espace, mais garantit également un environnement plus sûr et plus sain pour vous et votre famille. Cela inclut les produits périmés (produits de soin et d’hygiène, médicaments, etc.) ou tout autre objet potentiellement dangereux.

Par exemple, un outil de jardinage abîmé peut vous blesser et une poêle rayée et abîmée libère des polluants cancérigènes dans la nourriture. Quant à cette vieille crème hydratante tournée qui prend la poussière sous l’évier, elle risque de vous provoquer des boutons ou des irritations. Mieux vaut donc vous en séparer.

5- Pourriez-vous utiliser cette place pour autre chose ?

Tetris est un jeu amusant, mais beaucoup moins quand on y joue dans son intérieur ! L’espace dans nos maisons est en effet précieux, surtout les rares espaces de rangement, et il devrait s’utiliser de manière efficace. Interrogez-vous sur l’utilisation de chaque coin et recoin : pourriez-vous utiliser cet espace pour autre chose ? En libérant des zones auparavant encombrées, vous créez des opportunités pour de nouvelles activités ou fonctions. Que ce soit pour aménager un coin lecture paisible ou pour installer un espace de travail fonctionnel, l’optimisation de votre espace peut améliorer votre qualité de vie quotidienne.

6- Est-ce que ça vaut le temps d’entretien et de nettoyage ?

repasser repassage chemise
Crédits : iStock – Modif : ADGM

Entretenir et nettoyer chaque objet demande du temps et de l’énergie. Avant de conserver un objet, posez-vous la question : est-ce que ça vaut le temps d’entretien et de nettoyage ? Si un objet nécessite un effort constant sans réel bénéfice, il est peut-être préférable de s’en séparer. Simplifier votre environnement en éliminant les objets chronophages vous libère du temps pour vous consacrer à ce qui compte vraiment. Par exemple, un vêtement que vous appréciez vraiment, mais qui prend rapidement les plis alors que vous êtes allergiques au repassage ou qui nécessite un entretien à sec professionnel onéreux peut finalement ne pas valoir le coup…

7- Est-ce que vous vous sentez obligés de le garder ?

Le sentiment d’obligation peut souvent nous pousser à conserver des objets que nous n’utilisons pas ou qui ne nous apportent aucune valeur. Interrogez-vous sur la raison pour laquelle vous vous sentez obligé de garder un objet. Est-ce parce qu’il coûtait cher, parce que tout le monde en a un ou parce qu’il s’agit d’un cadeau ? Reconnaître et remettre en question ces sentiments peut vous aider à prendre des décisions plus éclairées sur ce que vous choisissez de conserver dans votre espace de vie.

8- Que pourriez-vous en faire d’autre (le vendre, le recycler, le donner…) ?

donner vêtements au lieu de les jeter
Crédits : iStock

Lorsque vous vous débarrassez d’un objet, pensez à ses possibilités de réutilisation ou de recyclage. Avant de le jeter à la poubelle, demandez-vous ce que vous pourriez en faire d’autre. Peut-être qu’un objet dont vous ne vous servez plus pourrait trouver une seconde vie dans les mains de quelqu’un d’autre. Explorez des options telles que la vente, le don à des œuvres de bienfaisance ou le recyclage pour donner une nouvelle utilité à ces objets tout en réduisant votre empreinte écologique.

→ Donner pour désencombrer

Vous pouvez donner les objets encore en bon état à des amis, à des membres de la famille ou à des associations caritatives locales. Cela permet non seulement de faire plaisir à quelqu’un d’autre, mais aussi de réduire le gaspillage en donnant une seconde vie à ces objets. Quant aux livres que vous gardez depuis le collège et le lycée (et que vous n’avez évidemment jamais pris le temps de relire !), ils pourront servir de dons dans une bibliothèque municipale ou une librairie qui propose des livres d’occasion.

→ Vendre ou louer

Si vous avez des objets de valeur, vous pouvez envisager de les vendre en ligne sur des plateformes comme eBay, Leboncoin, Vinted ou Etsy. Cela vous permet de gagner un peu d’argent tout en libérant de l’espace de vie chez vous. Si vous n’êtes pas sûrs de vous, vous pouvez aussi louer votre petit électroménager à des particuliers ou des voisins. Ainsi, cela vous fera au moins de petites rentrées d’argent !

→ Recycler

Les objets trop anciens, usés et abîmés pour envisager la vente peuvent souvent passer par la case recyclage. Renseignez-vous alors sur les centres de recyclage locaux et les programmes de recyclage de votre région. Vous saurez ainsi comment vous pouvez disposer de ces objets de manière responsable. Pour les médicaments périmés, recyclez la boîte dans une benne à carton et rapportez le médicament à l’intérieur à la pharmacie.

→ Réutiliser si on ne souhaite pas désencombrer

Certaines pièces se transformer en nouveaux objets ou se réutiliser d’une autre manière. Par exemple, un vieux t-shirt ou des draps troués peuvent se transformer en chiffon de nettoyage pour les tâches ménagères. Vous pouvez en outre fabriquer une éponge tawashi ou sac réutilisable. Des serviettes abîmées pourront quant à elles servir de chiffons pour le ménage, de disques démaquillants ou de lingettes pour bébé si elles ne sont pas trop rêches. Vous pouvez également les utiliser comme matériel de rembourrage pour des projets de bricolage ou de couture.

Quelques astuces de plus pour désencombrer ?

tourner cintres astuce pour désencombrer ses vêtements
Capture vidéo de la chaîne YouTube de Nifty

→ Pour désencombrer vos vêtements

Mettez tous les cintres du même côté. Lorsque vous portez un vêtement, rangez le cintre dans l’autre sens. Ainsi, au bout d’un an, vous aurez une preuve visuelle de ce que vous avez porté ou non et qui peut s’en aller.

→ Utilisez des gommettes

Collez une gommette sur les objets que vous hésitez à garder. Retirez la gommette quand vous l’utilisez. Dans les trois, six ou douze mois qui suivent, donnez ou vendez tout ce qui n’a pas été utilisé. Vous pouvez procéder de même avec un post-it sur lequel vous mettrez la date de la dernière utilisation.

→ Désencombrer en se rappelant que tout peut se remplacer

S’il ne s’agit pas d’objets qui ont une valeur sentimentale (photos, lettres, etc.), n’ayez pas peur de vous en débarrasser. En effet, au pire, si l’objet en question venait à vous manquer, vous pourrez toujours en racheter. Une pensée un peu consumériste, certes, mais vu que cela ne risque pas d’arriver, vous ne risquez pas grand-chose…

→ L’astuce “loin des yeux, loin du coeur” pour désencombrer

Vous avez des doutes ? Dans ce cas, laissez l’objet dans votre cave ou dans le garage chez une amie. Ensuite, notez-vous un rappel pour dans quelques mois dans votre agenda ou sur votre téléphone. Vous pourrez à cette occasion voir s’il vous a manqué ou pas et éventuellement vous en séparer.

questions-a-se-poser-pour-trier-efficacement désencombrer
Crédits: ClementineLaMandarine

Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Écrit par Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.