in

Onychomycose : 6 erreurs à ne pas faire en cas de mycose de l’ongle

Crédits : iStock - Modif : ADGM

Entre celle qui s’invite entre les orteils pour former le pied d’athlète et celle qui s’invite sur l’ongle de la main ou de l’orteil pour former une onychomycose (ou mycose des ongles), les médicaments antifongiques (traitement local type vernis à ongles et comprimés par voie orale) et remèdes naturels anti-levures (huile d’arbre à thé ou tea tree, bicarbonate de soude, vinaigre de cidre, etc.) ont de beaux jours devant eux. Et malheureusement, nul besoin de passer du temps dans les douches des vestiaires humides pour en avoir ! Or, comme avec toutes les infections fongiques, lutter contre une mycose de l’ongle, atteignant parfois sa matrice, n’est pas facile, alors autant éviter les erreurs du quotidien qui favorisent la prolifération et contamination du champignon candida albicans !

1) Faire de l’automédication : mauvaise idée

Il est conseillé de consulter un médecin, podologue ou dermatologue en cas d’ongle à l’aspect suspect. En effet, les affections cutanées sont très nombreuses ! D’autres onychopathies (pathologies affectant un ou plusieurs ongles) ressemblent à des mycoses. Elles peuvent donc vous induire en erreur sans avoir nécessairement de lien une infection fongique : traumatismes, psoriasis, granulation de kératine, maladie de Bowen, paronychie chronique…  Seul un spécialiste pourra confirmer la présence de champignons microscopiques sous les ongles de pieds ou mains abîmés et vous prescrire le bon traitement ou remède.

Un autotraitement peut non seulement être contreproductif, mais aussi négativer un potentiel prélèvement mycologique de l’ongle pour préciser l’affection cutanée. Aussi, sauf avis d’un médecin, il est généralement conseillé d’arrêter l’application de tout vernis antifongique trois mois avant un prélèvement.

2) L’une des pires erreurs : mettre du vernis sur une mycose de l’ongle

appliquer vernis faire sécher plus rapidement
Crédits : Flickr/Zitona

Avec sa coloration douteuse parfois blanchâtre ou jaunâtre, on peut être tenté de cacher sa mycose de l’ongle sous une bonne couche de vernis coloré. Ni vu ni connu ! Mais attention, ce cache-misère compte parmi les pires erreurs en cas de mycose de l’ongle. En effet, le vernis a tendance à fragiliser l’ongle. Cela va par le même temps aggraver l’état de l’ongle déjà bien friable et abîmé. En outre, en voulant cacher les ongles abîmés, on risque par le même temps de contaminer son flacon de vernis, augmentant les risques de se retrouver avec d’autres ongles jaunes infectés.

3) Négliger le traitement de la mycose

La guérison est déjà très longue de base, mais cela le devient encore plus lorsque l’on ne traite pas la mycose dès les premiers signes. L’état de l’ongle ne fera alors que de s’aggraver. La déformation, l’épaississement, le décollement et la décoloration deviennent alors toujours plus visibles et gênants. Et bien sûr, une fois l’ongle très atteint, il faut s’armer d’encore plus de patience. Consulter dès les premiers signes est donc le meilleur moyen de guérir plus vite et de retrouver des ongles sains. En attendant votre rendez-vous, évitez la macération des ongles en retirant vos chaussures fermées dès votre retour à la maison ou en portant des sandales dès que possible. Cela permettra de limiter les dégâts !

4) Réutiliser les instruments utilisés sur les ongles

mycose de l'ongle onychomycose
Crédits : iStock

Il est souvent conseillé de limer le dessus de l’ongle pour l’affiner et aider le traitement antifongique topique à pénétrer l’ongle. Néanmoins, les instruments de manucure ou de pédicure seront porteurs de levures s’ils sont utilisés sur des ongles infectés. Cela peut donc ensuite favoriser le développement de champignons sur des ongles sains ! Pour éviter la propagation des champignons, il faut donc nettoyer et désinfecter les ciseaux à ongles et le coupe-ongle après chaque utilisation. Quant à la lime, découpez-la en tronçons à usage unique que vous pourrez ensuite jeter.

5) Limer ses ongles n’importe où, une autre de ces erreurs à éviter en cas de mycose de l’ongle

Surtout, limez et coupez vos ongles jaunis au-dessus du lavabo ou des toilettes. Ainsi, les micropoussières d’ongle infecté ne tomberont pas sur le sol où elles pourraient infecter vos autres ongles ou ceux d’un membre de votre famille. Cela peut en effet vite arriver si vous avez pour habitude de marcher pieds nus.

6) Arrêter le traitement trop tôt

Crédits : iStock

Ce n’est pas parce qu’il reprend une apparence normale ou qu’il devient douloureux qu’il faut arrêter son traitement des ongles ou la prise de son comprimé quotidien de terbinafine (sauf en cas d’avis médical bien sûr). En effet, la mycose risque de persister. Et là où la durée de traitement peut normalement atteindre 3 à 6 mois sur les mains et 6 à 9 mois sur les pieds en moyenne, vous pourriez en avoir pour de nombreux mois de plus. Aussi, respectez scrupuleusement le temps de traitement et soyez régulier. Votre gros orteil retrouvera ainsi durablement son aspect normal !