,

Ces 8 aliments ressemblent à des organes. Ce n’est pas tout, ils les soignent aussi !

Ces 8 aliments ressemblent à des organes. Ce n’est pas tout, ils les soignent aussi !
noté 3.9 - 8 votes

Avez-vous déjà entendu parler de la théorie des signatures (autrement appelé principe de signature) ? C’est une théorie méconnue qui voit une corrélation entre le bénéfice apporté par un fruit ou un légume et la forme de l’organe qui en bénéficie. Alors qu’elle était très répandue pendant la Renaissance en pendant le Moyen-Âge occidental, elle est aujourd’hui presque oubliée. Pourtant, la science moderne est formelle : cette doctrine est loin d’être abracadabrante ! Ne laissons pas tomber aux oubliettes les principes de ce mode de pensée qui n’a pas tort de profiter des pouvoirs thérapeutiques des aliments.

1) La noix et le cerveau

Grâce à ses composants photochimiques et ses acides gras poly insaturée, la noix permet d’améliorer nos capacités cognitives ainsi que notre mémoire tout en protégeant les cellules du stress oxydatif, en supprimant les protéines toxiques et en réduisant les inflammations. Sa teneur en polyphénoliques promeut de bons liens entre chaque neurone et permet de stimuler la création de neurones. C’est un vrai plus pour garder un cerveau en bonne santé et pour combattre les maladies dégénératives (Alzheimer…).

2) La tomate et le cœur

Le lycopène des tomates (un pigment aux vertus antioxydantes) permet de réduire les risques de souffrir d’un accident vasculaire cérébral (même ischémique, quand l’organe manque de sang). C’est donc un vrai allié pour la santé cardiovasculaire et la bonne nouvelle, c’est que cet antioxydant n’est pas réduit à néant lors de la cuisson comme beaucoup de vitamine. Au contraire, la cuisson permet un meilleur pouvoir d’absorption. Si vous y ajoutez un filet d’huile d’olive (riche en graisses polyinsaturées), le taux d’absorption est encore plus important.

3) L’avocat et l’utérus

Il est excellent pour les femmes enceintes grâce à sa teneur en vitamine B9 (les folates) que l’organisme ne peut pas synthétiser (l’alimentation est donc la seule source possible). Quant au fœtus, il apprécie aussi les folates qui jouent un rôle préventif contre les malformations. La vitamine K est aussi très utile pendant la grossesse, car elle agit pendant la coagulation, la minéralisation des os et la croissance des cellules. Pour ne rien gâcher, ses antioxydants sont bons pour la santé du coeur.

4) Les carottes et les yeux

Coupez une rondelle de carotte, vous y verrez peut-être des similarités avec votre iris. Nous vous en avions parlé dans l’article où on démêlait le vrai du faux au niveau des adages de grand-mère, la carotte est riche en bêta-carotène (7 mg pour 100 g de carotte) qui devient du rétinol (vitamine A) une fois que notre corps l’a synthétisé. Le rétinol permet à la rétine de bien fonctionner et de créer les bâtonnets qu’on y retrouve et elle devient un pigment photosensible qui réagit à la lumière et qui permet la vision nocturne. En conclusion, ne négligez pas le bêta-carotène et la vitamine A.

5) Le céleri et les os

Son eau est riche en minéraux. Parmi eux, on compte par exemple la silice qui agit dans la production et le renouvellement des tissus des articulations et des membranes muqueuses (les tissus conjonctifs). Le silicium est important pour nos os et y est plus présent que d’autres oligo-éléments comme le fer ou le zinc. Il facilite la fixation du magnésium et du calcium dans l’organisme. Consommer des minéraux est important, sinon votre organisme va en chercher dans vos os et cela peut leur être nuisible. Vous pouvez aussi trouver du silice dans les céréales, les fruits à pectine ainsi que les légumineuses.

6) La patate douce et le pancréas

Elle régule le sucre dans le sang et l’index glycémique (une propriété précieuse pour les diabétiques). Son bêta-carotène (un antioxydant surpuissant) prend soin des tissus de votre corps, surtout dans le pancréas. Cela joue aussi un rôle sur le vieillissement cellulaire et aurait un effet préventif sur le cancer du pancréas. Si vous êtes en quête de bêta-carotène, sachez que vous en trouverez aussi dans l’abricot frais, l’orange sanguine, le pamplemousse rose, la pastèque et la tomate.

7) L’orange et le pamplemousse et le sein

Ces fruits sont bons pour la santé mammaire et promeuvent un mouvement fluide de la lymphe dans le sein et en dehors également. Si l’on prend le pamplemousse, on y retrouve des limonoïdes. D’après les tests réalisés in vitro et sur des animaux, ces composants phytochimiques seraient des anticancer efficaces qui empêchent les cellules cancéreuses de proliférer. Dans la famille des agrumes, on retrouve aussi les flavonoïdes et des études ont prouvé qu’ils inhibent le développement de cellules cancéreuses sur les cellules mammaires humaines.

8) Les raisins et les alvéoles des poumons

Les alvéoles ressemblent à des grappes minuscules et ont pour fonction de faire passer l’oxygène des poumons vers le sang. La consommation régulière de raisins frais réduit les risques d’avoir un cancer, notamment au niveau des poumons. Leurs proanthocyanidines (antioxydants semblables aux flavonoïdes ont des effets bénéfiques sur l’asthme et les bronchites chroniques.

D’autres aliments conseillés par la théorie des signatures :

  • Les haricots rouges soignent les reins et aident à maintenir une bonne fonction rénale.
  • Les figues ont un effet positif sur les spermatozoïdes et la fertilité masculine.
  • Les champignons sont bons pour les oreilles. C’est l’un des rares aliments qui contiennent de la vitamine D qui est importante pour la santé osseuse, même celle des petits os de l’oreille !
  • Le gingembre est remarquable en cas de troubles de la digestion. Globalement, il est excellent pour l’estomac.
  • Les olives sont bonnes pour les ovaires, tant au niveau de leur santé qu’au niveau de leur fonctionnement.

Sources