in

Piqûre de taon : Comment réagir et avec quels traitements naturels ?

Crédits : Torange

En général, on est prompt à parler de piqûres de moustiques, de guêpes, de tiques, d’abeilles ou d’aoûtats en été. Ce sont en tout cas les principaux insectes piqueurs qui nous viennent en tête auxquels s’ajoute d’autres animaux : les méduses. Pourtant, la piqûre du taon mériterait elle aussi une mention même si elle est le plus souvent bénigne. Douloureuse, la piqûre des taons femelles laisse en effet des grosses rougeurs, une enflure inflammatoire et des démangeaisons intenses. Le gonflement, voire la boursouflure, peut aussi laisser une forte sensation de chaleur, comme une brûlure. En plus, le taon peut inoculer des parasites nuisibles ou donner une réaction allergique (c’est rare, mais ça arrive…) ! Bref, cet insecte peu connu et plus rare que le moustique peut faire des dégâts lorsqu’on le croise. Donc mieux vaut savoir comment réagir et quels remèdes naturels appliquer !

1) Les bons et mauvais premiers gestes en cas de piqûre de taon

piqure bouton
Crédits : iStock

Le premier réflexe doit être de désinfecter la piqûre enflée avec une lotion antiseptique. Sinon, de l’eau et un savon conviendront. Surtout, on ne gratte pas la zone piquée au risque de l’infecter ! Chez les moins chanceux, ces piqûres d’insectes douloureuses peuvent donner lieu à des réactions allergiques désagréables nécessitant l’achat d’un antihistaminique chez son pharmacien. Les crèmes aux corticoïdes agiront quant à elles contre les gonflements. Même si c’est rare, une visite urgente chez le médecin sera parfois nécessaire si l’allergie cause une gêne respiratoire, un œdème de Quincke ou un choc anaphylactique. Mais en général, elles ne posent aucun problème particulier et disparaissent après quelques jours.

2) Les remèdes naturels pour soulager les piqûres de taon

Crédits : iStock

Le premier remède apaisant par excellence contre l’inflammation cutanée est bien entendu l’huile essentielle de lavande aspic ! Antibactérienne, antifongique, antalgique, anti-inflammatoire et cicatrisante, elle a vraiment tout bon. En fait, c’est même l’une des meilleures huiles essentielles en période estivale, car elle lutte contre les mycoses du pied et agit comme un calmant sur les coups de soleil. Mais surtout, elle apaise toutes les piqûres plus ou moins venimeuses : méduse, guêpe, moustiques… et taon bien sûr !

Sinon, essayez le vinaigre de cidre appliqué sur la plaque rouge avec une compresse stérile ou un coton. En effet, son acide acétique est un très bon antiseptique qui va calmer les démangeaisons. Bien sûr, on peut aussi utiliser des glaçons enveloppés dans un linge pour stopper net la douleur. Enfin, la pâte eau/bicarbonate est un dernier recours apaisant intéressant.

Comment éviter la piqûre de taon ?

Crédits : Pixabay/Sasint

Ce sont des bestioles diurnes se retrouvant à la campagne ou à proximité des points d’eau lorsqu’il fait chaud. Là où il y a des élevages (chevaux, vaches…), vous pouvez aussi être sûr d’en voir. En tout cas, ce sont bel et bien les baigneurs qui ont le plus à craindre. Les peaux mouillées sont leur petit péché mignon ! Aussi, mieux vaut bien sécher votre peau après la baignade pour ne pas les attirer. Et si vous vous baladez à la campagne, auprès d’haras ou qu’ils s’invitent dans vos jardins, couvrez vos bras et jambes au maximum. S’il fait chaud, optez pour des vêtements couvrants respirants et légers. Les répulsifs pourront aussi servir !

Articles liés :

Insectes : les 7 meilleures plantes répulsives pour un été plus tranquille

En cas de piqûre, une simple pièce de monnaie peut vous soulager !

Piqûre d’araignée : 5 remèdes de grand-mère miraculeux pour la soulager


Écrit par Julie Vera, rédactrice santé

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.