in

Réveils nocturnes : comment gérer quand on se réveille pendant la nuit ?

Crédits : iStock
Réveils nocturnes : comment gérer quand on se réveille pendant la nuit ?
noté 5 - 1 vote

Les réveils nocturnes peuvent être très mal vécus, car on n’en comprend pas toujours l’origine et la fatigue s’accumule très vite. Du coup, on passe des journées dans le brouillard et notre concentration n’est pas au beau fixe. D’après une étude de l’université de Tel-Aviv, publiée hier dans la revue Sleep Medicine, un sommeil fragmenté qui peut nous laisser irritables a les mêmes conséquences qu’une privation de sommeil. Et malheureusement, 70% des Français seraient concernés. Or, cela peut non seulement être causé par un problème de santé qui mérite donc de faire un bilan complet, mais cela peut aussi en créer si cela s’étend dans le temps. Bref, à vous les pertes de mémoire, dépression, maladies cardiovasculaires, diabètes et prises de poids ou encore troubles gastro-intestinaux. Voici comment gérer les réveils nocturnes naturellement.

1) Comment réagir sur le moment quand on subit un réveil nocturne ?

lire livres lecture
Crédits : Pixabay/StockSnap

Nos nuits sont réglées par cycles de 1h30, ce qui peut occasionner des réveils nocturnes très courts. Néanmoins, si vous sentez que vous allez avoir du mal à vous rendormir, cela peut compliquer les choses et favoriser un stress qui n’aidera pas. Première chose, évitez de regarder l’heure pour ne pas vous mettre la pression encore plus et vous exposer à la lumière bleue du téléphone ! Parfois, il vaut mieux sortir du lit plutôt que de s’y énerver et tourner d’un côté ou de l’autre sans résultat. Ainsi, prendre une pause de 15 ou 30 minutes pour faire une activité douce (lecture, musique…) dans le calme permettra sûrement plus de favoriser le sommeil ! En effet, le cerveau arrêtera de ruminer et se focaliser sur ses difficultés à rester endormi et vos paupières redeviendront vite lourdes.

2) Côté nutrition, comment éviter les réveils nocturnes ?

faim repas envie de manger satiété
Crédits : iStock

Nous ne mentionnerons pas les aliments à privilégier ou ceux qui sont à bannir parce qu’ils ont déjà fait l’objet d’un article. En revanche, rappelons qu’il vaut mieux éviter le thé ou le café après 17h, car l’absorption de la caféine est lente. Quatre heures après avoir ingurgité sa tasse, la moitié est encore dans l’organisme. Et après 8h, il en reste un quart. Autre chose : il faut alléger un peu l’assiette (notamment en gras) et ne pas manger trop tard pour pouvoir bien digérer. Pour bien faire, on limite les protéines animales et notamment la viande rouge qui est un excitant. Et au contraire, on va favoriser les protéines végétales et les féculents. À vous aussi les céréales (quinoa, boulgour), légumes verts, poissons, riz et pains complets ! Aussi, on invite dans nos assiettes ou en complément tout ce qui est riche en oméga-3, tryptophane, magnésium et mélatonine (bananes, noix, ananas, etc.).

3) On fond pour le miel

pots miel
Crédits : PxHere

Prendre un peu de miel avant d’aller dormir est la petite douceur qui vous aidera à mieux vous reposer. En effet, il est riche en oligoéléments (zinc, cuivre, etc.), mais aussi en tryptophane. Ainsi, faire fondre du miel dans votre bouche activera la salivation lui permettant de couler le long de l’œsophage et facilitera son absorption sous la langue.

4) Les plantes amies du sommeil contre les réveils nocturnes

tisane infusion lit soir
Crédits : iStock

Quelle que soit la raison des réveils nocturnes, vous trouverez assurément une plante pour vous épauler. D’ailleurs, c’est l’un des moyens les plus doux de venir à bout du stress qui perturbe l’équilibre fragile entre la veille et le sommeil. Alors, à vous de choisir celle qui conviendra le mieux à vos attentes !

  • En tisane ou en gélules d’extraits secs, la valériane est la reine de l’endormissement tout en calmant l’anxiété. Pour un sommeil plus lourd, c’est celle qu’il vous faut !
  • Vient ensuite la passiflore qui crée un sentiment de relaxation et aide à dormir.
  • Aussi, mention spéciale pour le tilleul et l’aubépine antioxydants qui régulent le rythme cardiaque.
  • Par ailleurs, vous pouvez essayer l’eschscholtzia qui est légèrement hypnotique et aide à dormir plus longtemps.
  • Enfin, ceux qui ont besoin de se détendre pourront s’en remettre au tilleul, à la fleur d’oranger, à la rhodiola… et à la camomille bien sûr !

5) Jamais sans mon flacon d’huile essentielle !

sels de bain huile essentielle
Crédits : Pixabay/Mareefe

Certaines huiles essentielles sont idéales pour aider à dormir paisiblement et éviter les réveils nocturnes. C’est plus particulièrement le cas de la lavande dont l’efficacité a été prouvée grâce à de nombreuses études. Ainsi, elle aide non seulement à s’endormir plus rapidement et aisément, mais aussi à passer une nuit de qualité ! Vous pouvez bien sûr l’utiliser pour préparer un bain aromatique pas trop chaud. Pour ce faire, on en dilue quelques gouttes dans du lait en poudre, un dispersant neutre ou encore des sels par exemple. Attention, la dilution est une étape obligatoire pour ne pas irriter la peau ! Sinon, on peut en diffuser dans la chambre. Cependant, arrêtez bien le diffuseur avant d’aller au lit. L’odeur ne sera ainsi pas trop forte et nuise au sommeil. Dans ce cas, on peut l’utiliser pure ou lui associer l’excellente camomille noble ou l’agréable petit grain bigaradier.

6) La piste homéopathique pour ceux qui ne jurent que par ces petites granules !

homéopathie
Crédits : Pixabay/WerbeFabrik

Les homéopathes conseillent en fonction des besoins de chacun. Ainsi, Ignatia Amara 9 CH sera l’alliée de ceux qui se réveillent parce qu’ils ont du chagrin. Pour les réveils liés au stress ou à l’angoisse, c’est Arsenicum Album 9 CH qui remporte les suffrages. Pensez aussi au classique Nux Vomica 9 CH si vous êtes un couche-tard qui a un sommeil saccadé et qui n’arrive à bien dormir qu’à l’aube. Dans tous ces cas, on prendra trois granules au coucher et au réveil. Aussi, vous pouvez prendre 5 granules d’Argenticum nitricum 5 CH ou 2 comprimés de Somdor + Mélatonine avant de filer vous mettre au lit. Par contre, on préférera Pycnogenol au repas en cas de bouffées de chaleur ! Enfin, restent les classiques :  30 gouttes de teinture mère de passiflore et de millepertuis dans un verre d’eau au cours du dernier repas.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une bonne nuit !

Source

Articles liés :

11 astuces pour bien se rendormir lorsqu’on se réveille la nuit !

Somnolence au bureau : 6 conseils pour ne plus piquer du nez

10 exercices de yoga géniaux qui aident à trouver le sommeil