in

8 règles de base pour prévenir une intoxication alimentaire

Crédits : iStock

Que ce soit à cause de l’ingestion d’aliments mal cuits, contaminés ou mal conservés, subir une intoxication alimentaire n’est jamais très heureux. Et même si tout revient rapidement à la normale (notamment avec un coup de pouce à base de remèdes naturels efficaces), rien ne vaut la prévention pour se prémunir des symptômes désagréables et peu confortables ! En effet, qui dit “intoxication alimentaire” dit aussi “maux de ventre”, “nausées et vomissements”, “douleurs abdominales” ou encore “diarrhée sévère”. Or, un tiers des intoxications alimentaires s’attrapent à la maison à cause de mauvais gestes d’hygiène alimentaires ! Voici 10 gestes à adopter au plus vite dans sa cuisine pour prévenir une intoxication alimentaire.

1) Se laver les mains régulièrement

laver main savon
Crédits : iStock

Le lavage des mains est le premier geste à adopter aussi souvent que possible. Avant et pendant la préparation des repas, il est nécessaire que vos mains soient irréprochablement propres. Pour cela, vous devez utiliser du savon, car le gel antibactérien ne fait pas aussi bien le job. Ce geste est à répéter après avoir manipulé des aliments crus (viandes et légumes) et toute autre opération à risque de contamination. Cela inclut les temps après avoir été aux toilettes ou après avoir changé un bébé ou la litière du chat. De même, répétez le lavage des mains après avoir caressé un animal ou avoir eu un contact quelconque avec de la terre.

2) Interdit de cuisine en cas de maladie !

Si vous avez la gastro-entérite ou souffrez d’une maladie infectieuse, évitez de cuisiner pour ne pas contaminer toute la famille. En cas d’extrême nécessité, veillez à bien vous laver les mains avant et après. Dans ce cas-là, privilégiez une cuisine simple et rapide, en particulier des aliments qui ne demandent pas trop de manipulation et préparation.

3) Conservez les préparations au frigo

Au delà de de deux heures à température ambiante, vos aliments préparés risquent la contamination. Il est donc préférable de les pour mettre dans le réfrigérateur jusqu’à consommation.

4) Nettoyez régulièrement votre frigo

frigo réfrigérateur nettoyage pour prévenir intoxication alimentaire
Crédits : iStock

Un aliment coule ou s’échappe de son emballage ? Dans ce cas, ne lésinez pas sur un nettoyage sans attendre pour épargner les autres aliments du réfrigérateur. Pour un nettoyage efficace, le vinaigre blanc est une option efficace. Outre les nettoyages réguliers, offrez aussi à votre appareil un nettoyage complet au moins une fois par an. Cela évitera les odeurs ainsi que la multiplication des bactéries pathogènes et des moisissures.

5) Vérifiez la température de votre frigo

Avec un thermomètre, vérifiez que la température de la zone la plus froide de votre réfrigérateur se situe toujours entre 0 et +4 °C. Au passage, vérifiez l’étanchéité des portes pour maintenir les aliments bien au frais sans briser la chaîne du froid et prévenir les risques d’intoxication alimentaire. Au besoin, ajoutez des joints en caoutchouc neufs. En outre, les repas et les biberons de lait des nourrissons doivent impérativement être conservés à + 4 °C. Par ailleurs, une fois ouverts, mieux vaut les consommer maximum dans les deux jours qui suivent.

6) Utilisez une planche à découper différente pour chaque types d’aliments

citron coupe couteau planche en bois
Crédits : Pexels/Lisa Fotios

Bien nettoyer sa planche à découper ne suffit pas à prévenir une intoxication alimentaire ! Idéalement, il faudrait au moins une planche pour la viande et les poissons crus et une autre pour les produits cuits et les légumes propres. En outre, si vous avez utilisé des plats et ustensiles avec vos aliments crus, ne les réutilisez pas sur vos aliments cuits (sauf après nettoyage bien sûr).

7) Consommez rapidement les produits préparés

Vous êtes adepte de plats traiteurs, de plats cuisinés du supermarché ou de pâtisseries à la crème ? Sachez que toutes ces denrées comme celles à base d’aliments très périssables sont à consommer très rapidement. Cela concerne plus particulièrement les plats cuisinés avec des œufs ou des produits laitiers. Pour prévenir le moindre risque d’intoxication alimentaire, consommez-les dans les trois jours suivant l’achat.

8) Faites attention aux aliments crus ou mal cuits

Les viandes et poissons sont des vecteurs de contamination, notamment crus. C’est pour cela que l’on déconseille toujours aux femmes enceintes, aux enfants et aux personnes immunodéprimées de se tenir à l’écart de plats de type sushi, carpaccio ou tartare. Méfiance aussi face à la viande hachée qui doit toujours être cuite à cœur. En effet, la cuisson saignante ne suffit pas à détruire les germes au sein de cette viande. La bactérie Escherichia Coli (ou E.coli) peut par exemple survivre en cas de cuisson insuffisante, ce qui peut donner lieu à une intoxication alimentaire ou peut, plus rarement, avoir des conséquences plus graves. Pour les poissons, on peut les congeler une semaine avant leur consommation pour en détruire les parasites. Cependant, il faudra d’abord vérifier qu’il n’avait pas déjà été congelé pour éviter une recongélation.

Articles liés :

À quelle fréquence laver ses torchons sales pour éviter les intoxications alimentaires ?

10 aliments à ne pas réchauffer pour éviter qu’ils deviennent indigestes

Ces 8 associations culinaires que l’on fait tout le temps… à tort !!