in

À quelle fréquence laver ses torchons sales pour éviter les intoxications alimentaires ?

Crédits : iStock - Modifications : Astucesdegrandmere.net

Dans une cuisine, on met souvent l’accent sur l’hygiène. Ainsi, nos appareils ménagers, ustensiles et plans de travail doivent être ultra-propres ! Néanmoins, on ne peut pas en dire autant de nos torchons et chiffons sales. Souvent utilisés de diverses manières et à répétition : essuyage des surfaces et de la vaisselle, séchage des mains, nettoyages, etc., ce sont pourtant des éléments clés dans la propreté de cette pièce. Or, il s’avère que nos bons vieux torchons sales sont parmi les pires nids à bactéries et microbes de la cuisine. Découvrez pourquoi et apprenez à quelle fréquence et comment les entretenir.

Les torchons sales, ces nids à bactéries qui présentent des traces d’excréments humains et augmentent les risques d’intoxications alimentaires

C’est à des chercheurs de l’Université de l’île Maurice que l’on doit cette effarante nouvelle. Lors du congrès annuel de l’American Society of Microbiology (Société américaine de Microbiologie) du 7 au 11 juin 2018 à Atlanta, ils ont en effet présenté leur étude sur nos chiffons de cuisine… et “le torchon brûle” ! En effet, ils ont recueilli une centaine de torchons après un mois d’utilisation accompagnés d’un questionnaire pour les familles. Voici ce qu’ils ont découvert :

  • 49% des torchons portaient des bactéries
  • 37% présentaient des coliformes fécaux (oui, oui, vous avez bien compris… des traces d’excréments humains ! Cela peut s’expliquer par le fait que ces bactéries volatiles vont dans l’air après avoir tiré la chassé)
  • Ajoutez à cela 36,7% d’enterococcus faecium, une bactérie intestinale que les solutions hydroalcooliques ne peuvent pas détruire
  • Enfin, 14 % présentaient des staphylocoques dorés, d’où le risque d’intoxication
bactérie E.coli une de celles retrouvées sur des torchons sales
E.Coli – Crédits : Flickr/NIAID

Aussi, notons que ces bactéries peuvent parfois conduire à des affections plus graves, voire la mort. Par ailleurs, ils ont retrouvé plus d’enterococcus chez les familles végétariennes. En revanche, les torchons des familles non végétariennes présentaient plus de coliformes fécaux et de staphylocoques dorés !

Alors, à quelle fréquence faudrait-il laver ses torchons pour écarter les risques ? Et quels sont les conseils d’entretien ?

D’après les chercheurs, plus il y a d’enfants dans une famille, plus il y a de bactéries ! Ils mettent aussi en garde les foyers où il y a des personnes âgées ou fragiles. Apparemment, il faudrait idéalement changer de chiffon… tous les jours. Sinon, le grand maximum serait deux ou trois jours. Autant dire que peu de foyers suivent ces recommandations… Aussi, les scientifiques conseillent un lavage à 60° pour éradiquer les bactéries. Autre chose, ils préconisent un bon séchage entre deux utilisations ou l’utilisation de serviettes jetables en papier pour éviter les propagations (pas très écolo…). Du reste, mieux vaut garder scrupuleusement un chiffon pour chaque chose : un pour la vaisselle et un pour les mains.

Crédits : WerbeFabrik / Pixabay

D’autres mesures d’hygiène pour la cuisine :

Sources

Articles liés :

9 gestes d’hygiène qu’on fait tous, mais qui ne servent… à rien

Combien de temps peut-on garder un vêtement avant de le mettre en machine ?

Eau du robinet ou en bouteille : 5 erreurs courantes à ne pas faire !


Écrit par Julie Vera, rédactrice santé

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.