in

Comment nettoyer et désinfecter ses torchons très sales ?

Crédits : iStock - Modif : ADGM

Certes, le papier absorbant est très pratique en cuisine. Toutefois, il n’est pas très écologique et pour un usage quotidien, le classique torchon en coton ou en lin multi-usages reste la référence. En effet, on l’utilise pour essuyer la vaisselle, s’essuyer les mains, passer un coup de chiffon sur toutes les surfaces, etc. Toutefois, entre l’humidité et les taches de nourriture, les torchons deviennent vite des nids à bactéries très sales et tachés. Même après un lavage en machine très chaud, on ne peut pas toujours retrouver un torchon immaculé comme au premier jour. Ce n’est pas génial niveau hygiène… Voici quelques astuces de grand-mère et bons réflexes pour enfin savoir comment nettoyer, désinfecter et blanchir ses torchons à la perfection. Avec quelques bonnes règles d’entretien, votre linge de maison durera longtemps et les germes ne passeront pas le seuil de la cuisine.

Vous verrez que pour détacher, laver, blanchir et désinfecter vos chiffons, vous n’aurez pas besoin d’eau de javel nocive !

1) Le bon réflexe à avoir avec les torchons neufs

Comme avec les vêtements neufs, il est bien évidemment très important de laver des chiffons neufs. Cela permet d’en retirer les traitements chimiques et de s’assurer de leur bonne hygiène. Vous ne savez pas qui les a touchés avant vous après tout ! Néanmoins, vous avez peut-être déjà remarqué que les chiffons neufs étaient malgré tout très rigides. Ils sont en effet couverts d’apprêt, ce qui les empêche de bien absorber et essuyer. Pour enlever cet apprêt, le bon réflexe à avoir consiste à préparer une bassine d’eau tiède additionnée de trois poignées de gros sel. Puis laissez chaque chiffon neuf y tremper pendant toute une nuit. Vos chiffons seront ainsi prêts à être utilisés.

2) Les bonnes habitudes et fréquences de lavage

Crédits : iStock – Modifications : Astucesdegrandmere.net

Bien sûr, la fréquence de lavage dépendra de l’utilisation que vous faites de vos torchons. Pour éviter les intoxications alimentaires, il faut en général compter 2 à 3 jours. Toutefois, mieux vaut privilégier un lavage quotidien en cas d’usage intensif et on peut étirer jusqu’à une semaine en cas d’utilisation limitée. Et évidemment, en cas de tache, n’attendez pas pour mettre le chiffon au sale. Pensez surtout à avoir un chiffon pour les mains et un autre pour la vaisselle. Cela permet de les faire durer plus longtemps si toute la famille s’y tient ! Et enfin, on ne laisse pas un chiffon humide en boule sur le plan de travail. Laissez-le sécher si possible vers une source de chaleur (radiateur, four, sèche-linge…), étendu ou accroché avant sa prochaine utilisation.

3) Prétraiter les taches récalcitrantes avant le lavage

Idéalement, il faudrait traiter immédiatement une tache dès son apparition. Pour ce faire, rien ne vaut un vrai savon de Marseille ! Frottez votre cube de savon sur la tache encore humide pour former une croûte. Puis laissez agir une heure avant de faire mousser et de passer le linge à la machine à laver. Et si le repassage peut désinfecter les torchons, éviter de repasser sur une tache, ce qui aurait pour effet de la fixer définitivement.

torchons chiffons propres
Crédits : PxHere

Bon à savoir : Vous pouvez aussi enlever les taches avec un savon au fiel de boeuf ou notre détachant avant lavage au bicarbonate de soude et savon noir.

4) Prélaver les torchons très sales

Vous pouvez réaliser un prélavage avec de l’eau chaude additionnée d’eau oxygénée pour la désinfection des chiffons. Si vous avez plus le souci de les détacher, privilégiez dans ce cas une bassine d’eau chaude additionnée de cristaux de soude (2/3-1/3) ou de lessive de soude (1/2 verre pour 4l d’eau). Laissez tremper vos torchons dans ce liquide pendant au moins une heure avant d’éventuellement traiter les taches restantes, les égoutter et les passer en machine. Enfin, pour les blanchir quand ils deviennent gris et leur redonner de l’éclat, utilisez du percarbonate de soude ou un peu de lessive du lave-vaisselle dans une bassine d’eau très chaude. Cela offre un blanchiment très efficace.

5) Place au lavage en machine !

lessive en poudre ou liquide maison au savon de Marseille
Crédits : iStock

Vous pouvez aussi bien utiliser une lessive en poudre qu’une lessive liquide, de préférence toutefois avec des agents blanchissants. Une tasse de bicarbonate ou un ½ verre d’ammoniaque pourront y être ajoutés pour mieux éliminer les taches si nécessaire. Par contre, la température de lavage a quant à elle toute son importance ! En effet, à 40°C, les microbes ne sont pas détruits. Comme pour le reste du linge de maison, mieux vaut régler son lave-linge sur au moins 60°C pour la désinfection du linge. Cela suffira amplement, surtout si vous avez effectué un prélavage et détachage. Dans le cas de chiffons blancs en coton ou lin qui ont besoin d’un gros “ravalement de façade”, on pourra toutefois monter jusqu’à 90°C. Surtout, n’hésitez pas à ajouter des draps et des serviettes pour compléter la machine sans néanmoins la saturer de linge. Il faut en effet permettre un bon rinçage de la saleté !

Et ajouter de l’adoucissant, bonne ou mauvaise idée ?

L’assouplissant risque, comme pour les serviettes, de rendre les torchons moins absorbants. Pour préserver leur capacité d’absorption, utilisez plutôt du vinaigre blanc. Il permet de détacher et éliminer les mauvaises odeurs d’humidité sur votre essuie-main et votre torchon de cuisine !