12 erreurs très communes à éviter absolument pendant les règles

erreurs à ne pas faire pendant les règles
Crédits : iStock/Modif : ADGM
5/5 - (4 votes)

Ballonnements, crampes et douleurs abdominales, fatigue, maux de tête, troubles digestifs, troubles de l’humeur, rétention d’eau… Malheureusement, les règles ne sont pas toujours une partie de plaisir pour beaucoup de femmes et s’accompagnent de trop nombreux désagréments. Pendant cette période déjà pas toujours très facile à vivre, il convient d’éviter certaines mauvaises habitudes qui peuvent empirer la situation. En bannissant, ces petites erreurs, vos règles deviendront assurément moins difficiles à vivre. 

Erreur 1 : ne pas assez s’hydrater et boire du café

café
Crédits : Pixabay/Monfocus

Pendant les règles, les fluctuations hormonales favorisent la rétention d’eau et le ballonnement. C’est la raison pour laquelle l’hydratation est particulièrement importante à ce moment précis du cycle féminin. Le fait de boire de l’eau va aider l’organisme à éliminer les toxines et évacuer l’eau en excès présente dans le corps grâce aux urines. Attention en revanche de limiter le café. En effet, ce breuvage a tendance à déshydrater et la caféine étant un stimulant nerveux, elle risque de stresser le corps. Cela peut alors rendre les règles plus douloureuses et favoriser les crampes. Consommez donc vos cafés et sodas préférés avec modération pour éviter les contractions utérines douloureuses.

Erreur 2 : oublier de se protéger pendant ses rapports sexuels

couple suçon baiser cou amour
Crédits : iStock

Les ébats sexuels pendant les règles sont tout à fait possibles et même très appréciés par beaucoup de couples. Cependant, il ne faut pas oublier que les risques liés aux infections sexuellement transmissibles (IST) tout comme à la grossesse restent d’actualité pendant les menstruations. Par ailleurs, le vagin peut se révéler plus vulnérable aux bactéries pendant cette période sensible. Aussi, en plus de prévoir une petite serviette pour protéger le lit du sang, pensez à bien vous protéger pour un moment de plaisir sans mauvaises surprises pendant cette période du cycle menstruel.

Erreur 3 : se faire épiler pendant les règles

épilation douleur
Crédits : iStock

Pendant les menstrues, la peau est elle aussi “indisposée”. Les récepteurs sensoriels subissent en effet une sensibilité exacerbée pendant ces quelques jours du mois et une baisse drastique du taux d’hormones dans le corps va rendre la peau plus fragile et sujette aux inflammations. Ainsi, l’épilation du maillot, des aisselles ou des jambes risque de s’apparenter à une séance de torture, même chez les moins douillettes. Par ailleurs, vous risquez d’avoir la peau qui picote plus longtemps avec un effet “jambe de fraise” peu esthétique dans les jours qui suivent. Préférez donc attendre quelques jours de plus avant de vous épiler, quitte à utiliser une méthode d’épilation sans douleur comme la crème dépilatoire si vous ne pouvez pas patienter.

Si vous ne pouvez pas repousser votre rendez-vous chez l’esthéticienne, consultez nos astuces pour une épilation à la cire moins douloureuse.

Erreur 4 : trop se laver pendant les règles

femme douche lave corps hygiène
Crédits : iStock

Malheureusement, le tabou des règles reste encore très présent dans nos sociétés. Beaucoup de personnes trouvent donc ce sang sale et cherchent à l’enlever. À cela s’ajoute le fait que quand on est déjà barbouillée, il n’est pas très agréable de se sentir en plus humide et de craindre l’apparition de petites odeurs désagréables. Toutefois, trop d’hygiène et de surcroît avec des produits pas toujours adaptés (pH inadéquat, parfum, etc.) risque d’abîmer fortement votre flore vaginale déjà très sensibilisée par les ménorrhées. Évitez donc de vous laver plus que d’ordinaire et utilisez de l’eau chaude accompagnée éventuellement de produits non parfumés triés sur le volet. Et comme hors de la période des règles, bannissez les douches vaginales ! Restez toujours sur la zone externe de vos parties intimes pour vous laver et rafraîchir.

Est-ce une bonne idée de prendre un bain pendant les règles ?

Tout comme il est tout à fait possible de se baigner à la piscine ou à la mer pendant les règles (avec un tampon, une coupe menstruelle ou un maillot de bain menstruel pour éviter les éventuelles taches et coulures), il est également permis de prendre un bain. Mieux encore, un bain chaud dans votre baignoire va aider à vous relaxer et ainsi diminuer vos douleurs menstruelles significativement. Si l’idée de vous baigner dans votre sang vous déplaît, n’hésitez pas à garder votre tampon ou votre cup pour garder l’esprit plus tranquille.

Erreur 5 : attendre avant de prendre un médicament pour soulager la douleur

femme cachet comprimé traitement médicament santé
Crédits : iStock

Si vous souffrez de dysménorrhée (le nom scientifique des règles douloureuses), il faudra consulter un médecin, une sage-femme ou un gynécologue de confiance afin d’en identifier les causes et traitements possibles. Dans tous les cas, il ne faut pas attendre d’être en position fœtale dans son lit ! Prenez les devants dès les premiers signes de souffrance en adoptant des remèdes naturels adaptés en cas de douleurs de règles ou en prenant un antidouleur acheté en pharmacie pour l’occasion. Si vous attendez que la douleur soit installée pour prendre vos antalgiques et anti-inflammatoires, elle risque en effet d’être plus intense et donc plus difficile, voire impossible à calmer ! Dans tous les cas, évitez de prendre de l’aspirine, car elle dilue le sang et augmente les saignements. En cas de doute, l’avis d’un professionnel de santé sera préférable à l’automédication.

Erreur 6 : mal manger pendant vos règles

grignotage goûter gourmandise donut manger
Crédits : iStock

Au cours des menstruations, la caféine n’est pas le seul ingrédient à consommer avec modération. En effet, une alimentation trop riche en sucres et en gras provoquera des réactions inflammatoires au sein de votre organisme, et donc l’inconfort comme les douleurs. A contrario, certains aliments sont très bénéfiques pendant les règles. C’est le cas par exemple de ceux qui sont riches en fer (viande rouge, fruits secs, lentilles, avoine, etc.) et de ceux qui contiennent des oméga-3 (huile et graines de lin, poissons gras, graines de chanvre, etc.)  bénéfiques pour un transit intestinal mis à rude épreuve pendant cette semaine. Enfin, n’hésitez pas à faire le plein de magnésium qui permet de réduire les crampes musculaires et aide à se détendre. À vous le pain complet, le chocolat noir, les bananes, l’eau minérale, les fruits secs et les légumineuses !

Erreur 7 : négliger le lavage des mains au moment de changer sa protection hygiénique

lavage laver mains savon antibactérien
Crédits : Pexels

Certes, changer son tampon hygiénique ou sa cup menstruel est un peu salissant pour les doigts. Néanmoins, ce n’est pas une raison pour négliger le lavage des mains avant de se lancer ! En effet, nos mains sont les parties les plus sales de notre corps. Insérer vos doigts sales lors du changement vous expose donc à des infections. Si vous n’utilisez pas de tampons avec applicateur, pensez à vous laver et sécher les mains très soigneusement.

Erreur 8 : arrêter le sport et rester alitée

escaliers sport
Crédits : iStock

Oscillant entre douleur et inconfort, notre corps nous convaincrait presque de rester au lit pendant les règles. Cependant, gardez-vous bien de céder ! En effet, rester active vous permettra de réduire vos crampes menstruelles. Comment ? En réalité, l’activité physique va permettre d’améliorer la circulation sanguine dans la zone pelvienne et de décontracter les tissus autour de l’utérus. Cela aura pour effet de soulager la douleur. Par ailleurs, le cerveau produit ensuite des endorphines qui favorisent la sensation de bien-être (ou en tout cas de mieux-être !) après l’effort.

Notez enfin que le sport n’augmente pas le flux menstruel. Si vous perdez plus de sang après la pratique sportive, c’est parce qu’avec le mouvement, le sang coule plus facilement, d’où cette impression de règles abondantes. Il n’y a donc pas plus de sang en termes de quantité : c’est juste le débit qui s’accélère. Vos menstrues pourraient grâce à cela durer moins longtemps !

Quel sport privilégier pendant les règles ?

Si cela peut vous rassurer : nul besoin de faire du sport à haute intensité pour ressentir les bienfaits de l’exercice physique ! Au contraire, bannissez les sports toniques, cardio ou à impacts. Pour calmer les crampes abdominales, on conseille souvent les sports qui mobilisent le plancher pelvien et la région lombaire : vélo, yoga et stretching, natation, course (douce et modérée), Pilates…

Erreur 9 : Négliger son sommeil pendant ses règles

femme dormir sur le côté sommeil
Crédits : iStock

C’est pendant la nuit que notre amygdale sécrète les hormones du bien-être (sérotonine et endorphines). Et si vous ne dormez pas assez ou mal, ce sont l’adrénaline et le cortisol qui prendront le pas sur leurs comparses avec le risque de stresser l’organisme. Vous serez alors plus exposées aux douleurs, aux sautes d’humeur, à l’irritabilité… Une bonne nuit de sommeil de qualité est donc à privilégier à une nuit écourtée ! Assurez-vous ainsi de vous coucher tôt et d’avoir une bonne hygiène de sommeil pendant vos règles.

Quelle position privilégier pour bien dormir pendant ses règles ?

La meilleure position pour mieux dormir quand on a ses règles et pour soulager les douleurs est la position fœtale. En dormant sur le côté avec les jambes repliées, on réduit en effet la pression sur les abdos et le dos. En plus, cela réduit les risques de fuites de sang.

Erreur 10 : laisser son tampon ou sa cup toute la nuit

tampon avec applicateur
Crédits : Wikimedia Commons

Garder sa cup ou son tampon trop longtemps vous expose aux bactéries staphylococciques à l’origine du syndrome du choc toxique (SCT). Bien que rare, cette maladie infectieuse est très grave. Il convient donc de prendre ces risques au sérieux et de ne jamais garder ses protections hygiéniques plus de 8h. D’ailleurs, les industriels conseillent souvent de ne pas garder un tampon plus de 4 à 6 h idéalement. Pendant les longues nuits de sommeil, passez plutôt sur une serviette hygiénique lavable ou une culotte menstruelle pour plus de tranquillité et d’hygiène.

Erreur 11 : toujours se cantonner aux mêmes protections hygiéniques

coupe menstruelle cup
Crédits : iStock

Aujourd’hui, nous avons accès à beaucoup de choix. Tampons, coupe menstruelle, culotte menstruelle nouvelle génération, serviette… Toutefois, par méconnaissance, beaucoup se cantonnent aux tampons et serviettes pas toujours très saines et refusent d’essayer d’autres alternatives parfois plus écologiques et économiques (notamment dans le cas des culottes et cups qui peuvent représenter un budget sur le moment, mais dont le prix est rapidement amorti au fil des mois  et dont l’achat peut se faire petit à petit pour plus d’accessibilité). Les nombreux produits disponibles permettent à chaque femme de trouver la solution qui lui convient le mieux pour vivre plus confortablement cette période critique du mois. Si une alternative vous tente, n’hésitez plus !

Erreur 12 : faire un examen mammaire

À cause des fluctuations au niveau des taux d’oestrogènes et de progestérone, les seins peuvent devenir très sensibles, voire douloureux en plus d’être anormalement gonflés. C’est pour cela qu’il vaut mieux ne pas programmer d’examen mammaire à ce moment du mois.


Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Écrit par Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.