in

Améliorer sa mémoire : 6 astuces simples et naturelles

Crédits : iStock

Votre mémoire vous joue des tours et vous oubliez régulièrement des informations plus ou moins importantes comme des rendez-vous ou les noms des gens ? Entre la fatigue, le stress et un quotidien soumis à de nombreux stimulus qui font que l’on a “trop à penser”, cela n’a rien d’étonnant… Du coup, on enchaîne les petits trous de mémoire ! Heureusement, cela n’a rien d’une fatalité et il est possible de booster les performances de votre cerveau avec quelques bons gestes très simples. Les habitudes alimentaires et une hygiène de vie soignée sont une première étape. Et bien sûr, la Nature se range également de notre côté pour aider à stimuler nos performances intellectuelles. Néanmoins, rappelez-vous toujours que la mémoire et les capacités cognitives en général, ça se travaille. Grand-mère vous explique en détail comment améliorer sa mémoire. De quoi avoir des neurones de compet’ au top de leur forme !

Notez que ces petits conseils du quotidien ne sont pas une solution aux troubles de la mémoire affectant gravement les facultés et nécessitant une supervision médicale (démence, maladie d’Alzheimer, etc.). Ce sont simplement des aides pour le bon fonctionnement de la mémoire et sa préservation.

1) Soigner son hygiène de vie pour améliorer sa mémoire

dormir sommeil lit
Crédits : iStock

Les mauvaises habitudes empêchent d’entretenir sa mémoire qui flanche et nuisent à la concentration. Du coup, réajuster quelques éléments dans son quotidien permet d’améliorer sa mémoire sans effort.

  • Tout d’abord, le simple fait de bien dormir permet d’améliorer la mémorisation. En effet, c’est bien connu : le sommeil consolide les apprentissages. Alors, commencez par soigner vos nuits.
  • Bien dans son corps, bien dans sa tête” comme dirait l’autre ! La pratique du sport stimule la circulation sanguine et l’oxygénation du cerveau. En plus, l’exercice chasse le stress qui nuit à la mémoire. Faites une activité sportive adaptée à vos envies et besoins, ne serait-ce que 30 minutes de marche quotidiennement.
  • Du coup, vous l’aurez compris : il faut trouver des moyens de combattre son stress (méditation…). En fait, le cortisol sécrété nuit au stockage des souvenirs sur le long terme.
  • Enfin, stoppez la consommation d’alcool et de tabac qui endommagent les neurones.

2) Consommer les bons aliments pour améliorer sa mémoire

omega 3 bonnes graisses acides gras essentiels
Crédits : iStock

Consommés en excès, certains aliments nuisent à nos capacités intellectuelles. Par exemple, c’est le cas des aliments trop gras, des sucres raffinés dans les produits industriels ou de la viande. Or, bien nourrir son cerveau permet de le protéger. Voici les meilleurs aliments pour booster sa mémoire à mettre plus régulièrement au menu :

  • L’eau, car la déshydratation nuit à tout notre corps constitué principalement d’eau. Et cela n’est pas bon non plus pour le cerveau…
  • Mais aussi les aliments riches en bêta-carotène pour un bon fonctionnement du cerveau (carotte, patate douce, persil…)
  • Puis les poissons riches en oméga-3 (saumon, maquereau, sardines, etc.) à consommer 2 à 3 fois par semaine, les huiles végétales qui en contiennent pour cuisiner & les compléments d’oméga-3 qui stimulent le cerveau et la vision tout en favorisant la circulation cérébrale
  • Les céréales complètes dont les nutriments prennent soin des cellules nerveuses
  • Les abats pour un apport en vitamine B permettant un bon transport d’oxygène au cerveau
  • Du café sans excès
  • Et pour finir pêle-mêle : du curcuma dans tous les plats pour protéger le cerveau, du chocolat noir, des fruits rouges, du potiron, des fruits secs, des baies de Goji…

3) Les petits trucs à mettre en place au quotidien pour améliorer sa mémoire

lire lecture livre
Crédits : Pixabay/Silviarita

Stimuler ses capacités cérébrales et avoir une bonne mémoire tient à peu de choses. En plus, cela peut lier l’utile et l’agréable ! Par exemple, le simple fait de lire et renouer avec le goût du mot permet aussi bien de faire travailler son vocabulaire, sa syntaxe et son orthographe que d’enregistrer des informations et stimuler son imaginaire. Et cela n’a pas besoin d’être long : quelques minutes de lecture ou pour apprendre une chose nouvelle chaque jour seront déjà un énorme avantage. Outre les applications sur le téléphone qui proposent des anecdotes quotidiennes sur les Arts ou l’Histoire pour un apprentissage ludique, on peut également s’amuser avec des jeux qui font réfléchir en s’amusant. Des jeux de mémoire, de logique ou avec des mots (scrabble, mots croisés, sudokus…) feront de bons exercices pour votre cerveau et votre mémoire. On peut aussi simplement faire travailler sa mémoire immédiate en se remémorant des choses : repas de la veille, tenue portée avant-hier…

Bon à savoir : La routine met très vite le cerveau en pilote automatique (il adore ça !). De fait, cela le rend forcément moins performant. Alors, n’hésitez pas à casser la routine en douceur : voyager, essayer une nouvelle activité ou un nouveau plat, changer de trajet pour aller au boulot ou pour le footing du matin… La nouveauté réveillera un peu votre esprit !

4) La phytothérapie à la rescousse pour l’effet coup de fouet

Crédits : Pixabay/Rawpixel

De nombreuses plantes agissent comme des toniques physiques et psychiques/intellectuels. En gélule ou en tisane, elles permettent donc de lutter contre les petites pertes de mémoire soient liées au vieillissement ou à la fatigue. C’est le cas du bacopa qui favorise la concentration et la mémoire à court terme. De plus, il a un effet apaisant utile pour les périodes stressantes au travail ou à l’école (examens, permis). Pour sa part, le ginkgo biloba concentré stimule la microcirculation du sang et l’oxygénation cérébrale. Ses effets sur les performances cérébrales des seniors ont d’ailleurs été prouvés. Aussi, pensez au rhodiola ! Cet anxiolytique naturel stimule les fonctions cognitives (concentration, mémoire) tout en combattant le stress. Par ailleurs, vous pouvez aussi vous essayer aux ginsengs pour lutter contre la fatigue, le stress et une immunité faiblarde nuisant à la mémoire. Quant au millepertuis, c’est un neuro-protecteur efficace.

5) Et niveau homéopathie, quelles sont les options ?

granules homéopathie
Crédits : Pixabay/Silviarita

Si vous êtes adepte d’homéopathie, il va falloir en parler à votre homéopathe pour mieux cerner vos besoins.

  • Pour les surmenés sujets à la fatigue psychique et les découragés dont la mémoire arrive à saturation, il y a par exemple Phosphoricum acidum et Kalium phosphoricum 7 à 9 CH. Ce dernier est d’ailleurs parfait pour ceux qui oublient sans arrêt leurs mots ou qui ont des difficultés de compréhension.
  • Nux vomica est une aide précieuse pour les grands stressés
  • Anacardium orientale 9 CH aidera ceux qui souffrent de fatigue intellectuelle et chez qui l’effort intellectuel crée des maux de tête
  • Gelsemium 9 CH pour ceux qui perdent leurs moyens avec le stress et le trac
  • Les autres possibilités sont nombreuses (Calcarea phosphorica, Zincum metallicum, Phosphorus, Aethusa cynapium…), d’où l’importance de demander conseil à un spécialiste.

6) Dernières astuces pour mémoriser efficacement

femme qui pense réfléchit
Crédits : iStock

Besoin de stimuler votre mémoire quand vous essayez d’apprendre quelque chose ? Voici quelques astuces simplissimes qui vont vous y aider.

  • Avant de vous lancer, prenez des inspirations longues et profondes. En effet, cela va préparer le cerveau et le rendre plus réceptif en activant ses ondes thêta.
  • Au moment d’apprendre :
    • Mâchez du chewing-gum
    • Diffusez ou respirez de l’huile essentielle de romarin utilisée depuis l’Antiquité pour ses effets sur le cerveau et la mémoire. Ici, la menthe poivrée peut aussi être utilisée pour une meilleure concentration et pour ses effets neurotoniques.
    • Serrez le poing de votre main dominante au moment de l’apprentissage. Puis serrez l’autre main au moment de vous le remémorer.
    • Répétez les éléments à haute voix.
    • Au cours de vos révisions, trouvez des techniques de mémorisation (cartes mentales, images mentales, etc.) et astuces mnémotechniques qui marchent pour vous
  • Après avoir appris, faites une pause dans le calme pendant quelques minutes ! Le fait d’opérer une mise en veille du cerveau de la sorte va agir comme le sommeil en consolidant les nouvelles connexions entre les neurones. C’est en tout cas ce qu’ont démontré Sergio Della Sala (professeur de neuropsychologie à l’université d’Édimbourg) et Nelson Cowan (professeur de psychologie à l’université du Missouri) auprès de sujets sains et amnésiques.

Articles liés :

Préparer un jus naturel pour la mémoire

4 astuces de survie avec des huiles essentielles pour les périodes stressantes (examens, permis…)

Objets perdus : 7 techniques pour ne plus jamais rien perdre (clefs, téléphone…)