in

5 astuces pour améliorer vos capacités cérébrales

Crédits : HypnoArt / Pixabay

Il existe de nombreuses activités qui peuvent vous aider à développer votre cerveau. Différents types d’exercices permettent d’aboutir à des résultats utiles dans notre quotidien. Et ils sont parfois surprenants ! Le sport, l’alimentation, mais aussi l’écoute de musique ou l’entraînement à des jeux comme le poker ou les échecs sont autant d’astuces qui vous aideront à améliorer vos capacités en aidant à travailler sur la mémoire, la logique, la gestion du stress…

Faire une activité physique :

Ce conseil simple permet d’abord d’apporter une meilleure oxygénation. De nombreuses émotions nous empêchent de bien respirer dans la vie de tous les jours, et l’air que nous respirons n’est pas toujours de bonne qualité. C’est pourquoi pratiquer le vélo, le footing ou la balade dans un parc ou en forêt permet d’avoir l’esprit plus clair et de nettoyer notre corps.

Bien choisir son alimentation :

On le sait, une alimentation équilibrée est la clé d’un corps et donc d’un cerveau en bonne santé. Certains aliments comme les graines germées peuvent vous apporter des acides aminés qui sont très nourrissantes pour le cerveau. On a pris l’habitude de surveiller le taux de sucre, mais sachez que le cerveau utilise 60 % du glucose présent dans notre organisme. Ce sucre, s’il est mauvais en trop grande quantité, est un carburant vital dont nous avons besoin chaque jour. Pour protéger votre cerveau, il vaut mieux choisir des aliments à index glycémique bas ainsi que des bonnes graisses comme les oméga 3 et 6 plutôt que des graisses saturées.

lipides

Dormir convenablement :

Beaucoup d’idées reçues circulent autour du sommeil. Sachez qu’on ne récupère jamais d’une petite nuit, et que plusieurs nuits de mauvaise qualité engendrent une perte de concentration, de capacité d’écoute, et de mémoire. Le sommeil est un élément essentiel à l’organisme. Il permet au corps de se régénérer et au cerveau de faire le tri dans les informations de la journée passée, pour permettre de faire de la place à la journée à venir. Chacun possède un rythme qui lui est propre, mais si des symptômes de fatigue aigüe ou de déprimes passagères vous assaillent, il vous faudra écouter votre corps et vous coucher tôt pour pouvoir reprendre du poil de la bête et permettre à votre cerveau d’être dans une notion de bien-être. Pas moins de 7 h par nuit, c’est la règle !

Avoir des loisirs et une vie sociale :

Saviez-vous qu’écouter de la musique booste la puissance cérébrale, nous détend, et stimule notre esprit ? Il en est de même pour de nombreuses pratiques de jeu ou de loisirs créatifs qui stimulent les émotions et le raisonnement. Les pratiquer avec des amis ou de la famille permet de créer du lien, outil essentiel à la stimulation régulière de notre cerveau. Sans vie sociale, il s’appauvrit et ne peut pas mettre en route de nombreux éléments comme la réflexion ou encore l’argumentation. Ne rien faire est nocif, il faut avoir des projets à réaliser, à court ou long terme, petits ou grands.

S’accorder des moments de pause :

À force de surcharge mentale, nous encombrons notre cerveau d’informations pas toujours très utiles. Il faut s’allouer des temps de pause pour se ressourcer et récupérer notre capacité de réflexion. Pour se faire, la méditation est un outil idéal. L’important est de travailler sur sa respiration et faire un minimum de mouvements. Vous pouvez vous allonger ou resté assis, n’essayer pas de réfléchir, mais laisser plutôt vos pensées sortir et votre cerveau faire le travail de nettoyage.