in

8 remèdes naturels redoutables contre les hémorroïdes

Crédits : Pixabay/Derneuemann
8 remèdes naturels redoutables contre les hémorroïdes
noté 4.6 - 8 votes

Malheureusement, les hémorroïdes sont un sujet très tabou. Or, il est important d’en parler, car une négligence peut mener à des douleurs plus intenses, voire des complications. Par ailleurs, la moitié des Français en a souffert ou en souffrira au cours de sa vie. Du coup, il est bien dommage d’avoir honte ! En traitement des hémorroïdes, nous avons compilé quelques solutions naturelles qui ont fait leurs preuves. En plus, ce sont des remèdes que nous n’avions encore jamais évoqués sur notre site malgré nos nombreux articles sur le sujet.

1) Le vinaigre de cidre, un traitement des hémorroïdes connu et reconnu

vinaigre de cidre de pomme
Crédits : iStock

On peut l’utiliser de plusieurs manières pour traiter des hémorroïdes internes ou externes. Néanmoins, la plus simple de toutes consiste à simplement tamponner un coton ou coton-tige imbibé de ce liquide sur la zone à traiter. Ensuite, répétez deux à trois fois par jour pour un dégonflement plus efficace des veines. Si cela lance trop, diluez le vinaigre avec un peu d’eau ! En prévention ou en traitement des hémorroïdes plus internes, il est possible d’en diluer une cuillère à café dans un verre d’eau à consommer matin et soir. Sinon, congelez des boules de coton imbibées de vinaigre de cidre à insérer dans l’anus pour traiter localement les muqueuses. Enfin, reste l’option qui consiste à congeler du vinaigre (mélangé à de l’eau si vous le souhaitez). Ainsi, vous pourrez l’appliquer en externe ou l’insérer doucement en interne comme un suppositoire.

2) Le cataplasme d’argile verte

argile
Crédits : iStock

Les vertus thérapeutiques de l’argile verte ne sont plus à prouver. Du coup, on n’hésite plus à l’utiliser quand on est malade en automne/hiver, en cas de diarrhée ou pour mettre fin aux douleurs. Cependant, ses propriétés antidouleur et nettoyantes peuvent aussi servir en traitement des hémorroïdes ! Ainsi, on peut appliquer des cataplasmes d’argile froide et laisser poser environ 1h30 à 2h sous une bande en T. En plus, on peut remplacer l’eau par une infusion de plantain, d’écorce de chêne (20 g/200 ml d’eau) ou de feuilles d’argentine.

3) Les feuilles de sureau, un autre traitement des hémorroïdes

sureau noir en traitement des hémorroïdes
Crédits : Wikimedia Commons/Varmin

C’est une solution redoutable contre les veines gonflées et les douleurs qui résultent des hémorroïdes. Ici encore, vous pouvez en faire plusieurs utilisations. Tout d’abord, il est possible d’en faire un cataplasme en délayant quelques feuilles dans un peu d’eau chaude. Vous obtiendrez ensuite une pâte à tartiner entre deux gazes à placer quelques heures sur la région anale. Par ailleurs, vous pouvez en faire infuser 5 g dans 100 ml d’eau bouillante. Une fois refroidie, cette lotion pourra être appliquée localement deux fois par jour. Enfin, reste la possibilité d’en faire une boisson. Faites bouillonner un litre d’eau et faites-y infuser trois minutes 50 g de fleurs de sureau, 50 g de feuilles de cassis et 25 g de feuilles de vigne rouge.

4) Le cataplasme d’oignon

oignons
Crédits : Pixabay/Jill111

Cela peut paraître étonnant ! Néanmoins, ses vertus stimulantes sur l’afflux sanguin rendent l’oignon très utile ici. En fait, cela va permettre de réduire la dilatation des vaisseaux. Du coup, vous pouvez l’inviter plus souvent à votre table ou en faire un cataplasme efficace. Pour ce faire, on le fait cuire dans de l’eau et on en fait une pâte. Puis on place le tout dans une gaze ou entre deux compresses à appliquer localement. Si possible, restez en position allongée pendant le temps de pose !

La suite des remèdes et conseils en page suivante →