in

10 erreurs à ne jamais faire pour ne pas attirer les cafards

cafard erreurs invasion de cafards
Crédits : iStock - Modif : ADGM
5/5 - (2 votes)

Croiser ces parasites dans un coin de la maison est toujours une expérience peu ragoûtante et infiniment désagréable. En outre, on sait que ces insectes nuisibles ont tendance à rapidement se multiplier. Aussi, quand on croise un cancrelat, difficile de ne pas imaginer toute la colonie qui se cache sûrement dans un coin et les œufs prêts à éclore d’un moment à l’autre. Il est alors essentiel de lancer rapidement la lutte contre les blattes avec des solutions naturelles ou des insecticides chimiques, suivant vos préférences. Quoi que vous choisissiez, il va dans tous les cas falloir vous adapter, car de nombreuses erreurs très communes vont attirer les cafards chez vous.

Ainsi, vous ne pouvez pas espérer endiguer l’infestation sans prendre les mesures que nous allons exposer ci-après. Si vous ne voulez plus voir ces insectes repoussants chez vous, arrêtez vite de commettre ces erreurs que les cafards apprécient.

Erreur 1 : Penser que les cafards ne s’installent que dans les maisons sales

Comme vous allez le voir dans cet article, de nombreuses choses poussent ces cancrelats à s’installer dans nos intérieurs et si la saleté est un facteur aggravant, il n’est pas le seul. Ainsi, même si votre maison est propre, vous auriez tort de penser que vous êtes à l’abri. Si les cafards comme les autres parasites (souris, mites, fourmis, etc.) peuvent trouver chez vous de l’eau, un refuge accueillant et/ou de la nourriture (ne serait-ce que des miettes), vous pouvez être sûrs qu’ils ne se gêneront pas pour s’installer, et ce, même si vous êtes maniaques. N’oubliez pas aussi que si vos voisins en ont, il y a de grandes chances qu’ils infestent aussi votre appartement.

Erreur 2 : Laisser traîner la moindre trace de nourriture, l’une des erreurs les plus dommageables face aux cafards

bocaux de nourriture
Crédits : iStock

Miettes oubliées sur la table à la fin du repas, vaisselle sale sur le bord de l’évier, ingrédients non débarrassés sur le plan de travail, miettes tombées sur le sol… Chaque microparticule de nourriture est bonne à prendre pour les cafards qui feront un festin de tous ces restes. Si vous constatez un cancrelat chez vous, fermez donc le restaurant en nettoyant systématiquement la table, la vaisselle et les surfaces souillées après chaque repas. Assurez-vous en outre de garder toute nourriture dans des bocaux hermétiques en verre ou en métal. Ainsi, vous couperez les vivres aussi bien aux mites alimentaires qu’aux cancrelats en quête de nourriture facile ! Enfin, gardez la poubelle fermée pour leur en interdire l’accès.

Erreur 3 : Nettoyer insuffisamment sa cuisine

La cuisine est le lieu où l’on prépare les repas ainsi que celui où l’on mange et où l’on stocke une partie de la nourriture. C’est donc un lieu particulièrement stratégique dans la lutte contre les blattes. Oubliez donc les coups de torchon rapides et assurez-vous de bien nettoyer toutes les surfaces en contact avec la nourriture, ainsi que le sol. Par ailleurs, n’oubliez pas les abords des plaques de cuisson ainsi que les éclaboussures de graisse sur les murs ou les meubles qui constituent un garde-manger très apprécié par ces insectes dégoûtants. Alors, ne laissez pas traîner et pensez à tout bien nettoyer après avoir cuisiné.

Erreur 4 : Bouder l’aspirateur et la serpillière

aspirateur
Crédits : Pixabay/Xiangying_xu

Éliminer les saletés du sol (miettes, poils, poussière…) rend l’environnement bien moins favorable et attirant pour les cafards. Ne lésinez pas sur les passages d’aspirateur régulier et un coup de serpillière plus fréquent pour garder des sols impeccables.

Erreur 5 : Laisser l’humidité s’installer dans la maison

Les cafards aiment les milieux humides et ne pas lutter contre l’humidité fait donc partie des erreurs à éviter absolument. En effet, ces animaux à sang froid peuvent ne pas manger pendant des semaines sans problème, mais ils ne peuvent en revanche pas survivre plus d’une semaine sans eau, d’où l’importance de prendre ce problème à bras-le-corps. Il existe de nombreuses manières de réduire le taux d’humidité chez soi (plantes absorbantes, gomme d’arabique, charbon, coupelles de riz ou gros sel…), mais cela ne doit pas vous empêcher de veiller à éliminer les eaux stagnantes (comme celle dans la coupelle des végétaux) et surtout à bien aérer votre logement quotidiennement, notamment la salle de bain si elle n’a pas de VMC.

Erreur 6 : Ne pas réparer les fuites d’eau

fuite d'eau
Crédits : iStock

Une petite fuite d’eau peut en effet sembler anodine, mais cela peut vite représenter des litres d’eau gaspillée et permet surtout aux cancrelats de s’abreuver tout en créant un environnement humide très agréable pour eux. La moindre flaque d’eau même minime au niveau du siphon de l’évier, des toilettes, de la baignoire, du réfrigérateur ou encore de la machine à laver peut donc permettre à cet insecte de survivre et à la colonie de prospérer. Comment savoir s’il y a une perte d’eau ? Notez les chiffres sur votre compteur d’eau avant de partir au travail et revérifiez à votre retour plusieurs heures plus tard pour identifier une éventuelle différence, signe d’une fuite d’eau. Vous pouvez aussi vérifier chaque tuyau et installation en quête de dégâts des eaux.

Erreur 7 : Avoir un intérieur sombre et encombré

Comme expliqué plus tôt, les intérieurs sales ne sont pas les seuls à devoir s’inquiéter ! En effet, les cancrelats n’aiment pas la lumière et apprécient les cachettes. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas hésiter à bien ouvrir les rideaux pour laisser entrer les rayons du soleil et désencombrer la maison pour réduire le désordre qu’ils affectionnent tant. Assurez-vous notamment de retirer les journaux qui traînent ainsi que les cartons qui constituent des cachettes très appréciées.

Erreur 8 : Ne pas avoir de bicarbonate contre les cafards

bicarbonate contre insectes nuisibles
Crédits : iStock – Modif par ADGM

Le bicarbonate de soude fait partie des meilleures astuces naturelles pour éliminer les blattes et autres nuisibles. En effet, ce produit écolo sans danger pour vos animaux de compagnie contrairement à l’insecticide nocif du commerce permet de les déshydrater et agit comme un vrai poison. Il suffit de le mélanger en quantités égales avec du sucre et d’en déposer dans des coupelles dans des coins stratégiques de la maison.

Erreur 9 : Oublier de reboucher les fissures à l’extérieur

Les fissures entre les plinthes ainsi que celles sur les portes ou les murs sont des portes d’entrée pour les blattes qui peuvent facilement se faufiler dans les interstices grâce à leur corps plat. Pour les empêcher de s’introduire dans votre logement, pensez donc à boucher les fissures et profitez-en aussi pour calfeutrer les bas de porte et espaces dans l’encadrement des fenêtres.

Erreur 10 : Ne pas éliminer les cafards immédiatement est l’une des pires erreurs possible

cafards blattes cancrelat
Crédits : iStock

Ils sont certes petits, mais ne les sous-estimez pas ! Il est très important de combattre l’invasion au plus tôt sous peine d’être envahi par des centaines d’individus en très peu de temps. Par ailleurs, après le traitement, surveillez les signes de réapparition dans les jours et semaines qui suivent. Cela vous permettra d’être réactifs si vous constatez leur retour. À cela s’ajoute aussi le fait que leurs excréments peuvent déclencher des réactions allergiques chez les patients asthmatiques. Encore une bonne raison de traiter l’infestation avec rapidité et sérieux !

Est-il possible d’écraser les cafards ? Voici nos dernières mises en garde !

On a tous déjà entendu qu’il fallait écraser les cafards au risque qu’ils laissent échapper des phéromones qui attireront d’autres cancrelats et que leurs oeufs survivent. Toutefois, l’écrasement tue les oeufs aussi et un cafard mort ne peut plus libérer de phéromones. Cette légende urbaine est donc bel et bien fausse. Toutefois, si vous avez traité la maison avec un répulsif ou un produit pour les exterminer, vous avez tout intérêt à laisser le cancrelat s’en sortir et rapporter le poison avec lui pour contaminer son nid et ainsi aider à combattre ces bestioles.

Notez par ailleurs qu’il faut éviter de toucher ces petites bêtes avec vos mains, car elles se nourrissent de nos déchets et sont couvertes de germes (salmonelle, E.Coli, etc.). Elles peuvent donc propager des maladies et favoriser les intoxications alimentaires. Si vous entrez en contact avec des blattes ou qu’elles passent sur certaines surfaces de la cuisine, un nettoyage s’impose !

Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Écrit par Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.