in

9 remèdes naturels pour venir à bout des bouffées de chaleur

Crédits : iStock
5/5 - (2 votes)

Pour les femmes ménopausées ou préménopausées, la survenue des bouffées de chaleur est rarement bien vécue. À tout moment de la journée, l’on peut en effet se sentir très soudainement envahie d’une sensation de chaleur diffuse et intense souvent bien souvent accompagnée de transpiration excessive qui disparaît aussi brutalement et spontanément qu’elle apparaît. Parfois, ces bouffées s’accompagnent aussi d’autres symptômes désagréables. Outre les sueurs nocturnes ou diurnes, on peut avoir des rougeurs diffuses, des frissons ou encore des vertiges. Heureusement, des solutions issues de la médecine douce existent, comme autant d’alternatives ou de compléments au simple traitement hormonal classique. Voici quelques remèdes naturels à connaître en cas de bouffées de chaleur qui vous feront gagner en confort.

Attention, à l’instar de la sauge, de l’onagre ou du cyprès, certains de ces remèdes sont à base de phytohormones. Ils sont donc interdits en cas d’antécédents de cancer hormono-dépendant (ovaires, seins, endomètre ou col de l’utérus) ou de grossesse. Par prudence et en cas de doute, demandez toujours conseil à votre médecin généraliste avant d’utiliser un remède naturel. Rappelons par ailleurs que l’alimentation peut aussi influer positivement ou négativement sur ce phénomène. Pensez donc à l’adapter en conséquence.

1) L’huile essentielle de sauge, l’un des remèdes les plus connus en cas de bouffées de chaleur

huile essentielle de sauge sclarée
Crédits : iStock

Grâce à son sclaréol, une molécule dont l’effet est comparable à celui des hormones féminines, vous pouvez calmer les bouffées de chaleur pendant la ménopause. Pour ce faire, une goutte suffit ! Déposez une goutte d’huile essentielle de sauge sclarée sur un comprimé neutre acheté en pharmacie ou dans une petite cuillère de miel. Prenez le tout dès que les symptômes commencent à se faire sentir, mais n’excédez pas trois prises par jour.

2) Une tisane de plantes pour vous soulager

trèfle rouge en infusion
Crédits : iStock

Pour une action complète et un confort maximal, associer plusieurs plantes peut être une bonne solution. Pour leur action proche des hormones féminines, l’association d’angélique et de trèfle rouge donne de bons résultats. Ajoutez-y de la camomille romaine et de la mélisse pour leur effet apaisant et digestif et complétez avec du ginseng, un adaptogène. Dans un pot hermétique, mélangez ces plantes séchées à doses égales. Ensuite, faites infuser une cuillère à café bombée de cette tisane à couvert dans 500 ml d’eau frémissante, et ce, pendant une dizaine de minutes. Filtrez votre infusion et buvez-la en petites quantités tout au long de la journée. Vous pouvez aussi plus simplement prendre une infusion de sauge ou d’aubépine.

3) L’huile d’onagre en capsules

capsules d'onagre remèdes contre le SPM et la méopause
Crédits : iStock

Peu connue, l’huile d’onagre est pourtant très appréciée des femmes, notamment pour combattre les symptômes de la ménopause et du syndrome prémenstruel (SPM). Son efficacité s’explique par sa richesse naturelle en phytoœstrogènes. Généralement, on l’emploie sous forme de capsules (en magasins bio, pharmacies et parapharmacies) en cure de 3 semaines par mois.

4) Des hydrolats de plantes pour contrer les symptômes

hydrolat huile essentielle de sauge
Crédits : iStock

Très utilisés dans le domaine de la beauté, les hydrolats aromatiques ont aussi des applications multiples pour la santé. Dans le cas qui nous intéresse, il y a notamment l’hydrolat de sauge sclarée qui a un effet hormonal léger. On peut lui associer de l’hydrolat de menthe poivrée pour un effet frais et calmant. Pour les utiliser, mélangez deux doses du premier avec une dose du second et consommez une cuillère à café du mélange à raison de trois fois par jour. Vous pouvez les prendre purs ou dilués dans de l’eau à votre convenance. À renouveler plusieurs jours jusqu’à l’amélioration des symptômes.