in

Au final, à quelle fréquence faut-il réellement se laver les cheveux ?

Crédits : iStock - Modif : ADGM

La question de la fréquence du shampoing est très importante pour afficher de beaux cheveux brillants. En effet, si on ne les lave pas assez régulièrement, ils peuvent étouffer avec la transpiration, l’excès de sébum, la pollution et les produits de soin. L’excès inverse n’est pas souhaitable non plus, notamment le lavage des cheveux quotidien. En effet, se laver les cheveux trop souvent supprime le sébum qui protège les cheveux. Ils peuvent donc s’abîmer. En outre, on peut se retrouver avec un cuir chevelu irrité ou qui peut contrebalancer en produisant encore plus d’huile, ce qui conduit à devoir faire toujours plus de lavages. Pour une crinière en bonne santé, découvrez à quelle fréquence laver vos cheveux. 

Établir une fréquence pour laver ses cheveux : mission impossible ?

Chaque chevelure est unique au même titre que l’humain qui la porte. Aussi, il serait bien prétentieux (et impossible !) d’estimer pouvoir déterminer une fréquence de lavage universelle. Les professionnels conseillent bien souvent deux lavages par semaine. Cependant, cela peut être trop fréquent ou pas assez suivant les personnes. Et même en raisonnant par type de cheveux, il faut aussi garder en tête que notre style de vie et les produits capillaires utilisés peuvent aussi jouer. Si vous vivez dans un environnement pollué, que vous faites du sport ou que vous souffrez d’une allergie au pollen, vous vous laverez forcément plus souvent les cheveux. Il n’empêche qu’avec la nature du cheveu, certaines tendances peuvent se dégager.

La fréquence pour laver vos cheveux dépend en partie de leur type !

À quelle fréquence laver les cheveux colorés

se-faire-une-coloration-colorer-cheveux
Crédits : iStock

Vu le prix d’une coloration, il est hors de question de faire dégorger les pigments et perdre en brillance avec des shampoings trop rapprochés ! Pour garder une couleur éclatante, n’excédez pas deux shampoings par semaine avec des produits spécialement formulés pour les cheveux colorés.

Pour rappel : attendez trois jours pour faire un shampoing après une coloration.

Le cas des cheveux normaux

Les cheveux normaux ne sont ni trop secs, ni trop gras. Pour les garder propres sans les agresser, un shampoing deux fois par semaine suffira amplement. Avec ce type de cheveux, on peut facilement se permettre d’adapter sa routine capillaire. Quand les cheveux sont raplapla, que les racines sont grasses ou que les longueurs sont ternes, c’est bien souvent qu’il est temps d’y appliquer des soins (shampoing ainsi qu’après-shampoing ou masque nourrissant uniquement sur les longueurs et pointes).

Les cheveux afros ou très bouclés

femme cheveux crépus frisés
Crédits : Pexels/Marcelo Dias

Les cheveux crépus ou très bouclés sont très souvent plus secs. Ce sont des cheveux qui manquent de sébum, et il faut donc éviter de les en priver avec des shampoings trop fréquents ! Idéalement, il ne faut donc pas excéder un shampoing par semaine, voire deux si vous n’avez pas d’autre choix. Les cheveux très secs pourront même attendre une dizaine de jours. En tout cas, n’hésitez pas à offrir un soin nourrissant et hydratant à vos longueurs très régulièrement, quitte à utiliser des formules sans rinçage pour ne pas avoir à attendre le moment du shampoing.

Pour éviter d’endommager vos cheveux et espacer au maximum les lavages, utilisez les solutions que l’on présente ci-après.

Les cheveux secs

Les cheveux secs sont particulièrement fragiles. Ce sont souvent des cheveux cassants, abîmés, ternes et rêches. Il convient donc d’éviter de les agresser avec des shampoings trop fréquents. Un shampoing par semaine peut suffire amplement en complément de soins nourrissants pour les pointes et longueurs. En tous les cas, il faut limiter les shampoings au maximum.

Cheveux gras : à quelle fréquence les laver pour ne pas graisser ?

cheveux sales gras
Crédits : iStock

On parle souvent du cercle vicieux qui accompagne les lavages trop fréquents. Plus on lave les cheveux, plus ils auront tendance à regraisser. Au contraire, plus on cherche à espacer les shampoings, plus le cuir chevelu va s’assainir et se rééquilibrer à la longue. Il n’empêche qu’il faut bien aller au boulot et qu’on ne peut pas forcément se permettre d’avoir l’air d’avoir mis la tête dans sa friteuse avant de venir ! Idéalement, il faut au minimum essayer de tenir un jour sur deux. Ensuite, on peut envisager d’utiliser un shampoing adapté pour gagner un peu de temps et espacer encore plus les lavages avec l’utilisation d’un shampoing sec. Au fur et à mesure, avec la bonne routine, il deviendra de plus en plus facile de prendre votre temps entre les shampoings !

Pour tenir ces fréquences, pensez aux alternatives aux shampoings !

shampoing sec fait maison
Crédits : iStock

Avoir des cheveux propres sans utiliser un shampoing classique bourré de produits chimiques qui peut endommager les cheveux est très facile. Il suffit d’avoir recours à des alternatives ! Talc, fécule de maïs, etc. Les ingrédients pour réaliser un shampoing sec fait maison avec ce que l’on a dans nos placards sont aussi nombreux qu’économiques et efficaces. Et en plus, on peut y ajouter un peu de cannelle ou de poudre de cacao pour ne pas avoir l’effet blanc et ajouter une bonne odeur ! Et sinon, on peut aussi s’en remettre au no poo ou au cowash (lavage avec un après-shampoing) pour un nettoyage plus respectueux de notre chevelure.