in ,

Mouches blanches : 4 techniques naturelles pour chasser les aleurodes

Crédits : Wikimedia Commons/Stephen Ausmus
Mouches blanches : 4 techniques naturelles pour chasser les aleurodes
noté 4.3 - 7 vote[s]

Les mouches blanches (ou aleurodes) sont des ennemis classiques du jardin. En effet, cette bête minuscule aime particulièrement s’en prendre à nos plus belles plantes ! De plus, non contentes de faire jaunir les feuilles, de ralentir la croissance puis de faire dépérir des géraniums, chélidoines, fuchsias ou hibiscus, elles peuvent aussi s’inviter dans nos potagers et notamment dans les serres où elles trouvent la chaleur qu’elles aiment tant. Une fois installées, elles aiment par exemple s’en prendre aux légumes ainsi qu’aux plants de tomates.

Ainsi, on se rend compte de leur passage, car le jardin perd de sa superbe et les feuilles collent à cause du miellat (leurs déjections sucrées). Or, ce dernier favorise la formation de fumagine, un champignon noir et pulvérulent ressemblant à de la suie. Avec leur goût prononcé pour la sève, elles sont donc très nuisibles, surtout quand l’invasion est plus prononcée. Voici quelques idées de traitements pour faire face aux mouches blanches.

1) Les gestes de premiers secours en cas d’invasion de mouches blanches

Comme expliqué tantôt, elles aiment particulièrement les environnements chauds et les serres qui favorisent leur développement. De fait, la première chose à faire est de déplacer les plantes infectées. Pour ce faire, isolez-les dans une pièce plus fraîche. Et si ce geste peut n’avoir l’air de rien, sachez que cela gênera les aleurodes et limitera les dégâts sur vos plantes adorées touchées par l’invasion !

2) Invitez d’autres bêtes qu’elles détestent dans vos jardins

Si vous ne voulez pas investir dans des pièges jaunes hideux utilisés contre les aleurodes, pensez à essayer une méthode écologique très efficace : utiliser des auxiliaires de jardin ! En effet, lorsqu’un insecte vous envahit, inviter ses ennemis naturels et prédateurs permet généralement d’endiguer le phénomène invasif. Contre les mouches blanches, il y a par exemple :

  • Le grand classique : Encarsia formosa, une petite guêpe à utiliser entre avril et octobre (elle n’aime pas le froid et a besoin de temps pour se reproduire)
  • Macrolophus caliginosus, une punaise qui se repaît des larves et très utile pour sauver les plants du potager (notamment les aubergines et tomates)
  • Delphastus pusillus, une coccinelle qui consomme ses œufs
  • Amblydromalus limonicus se nourrit d’œufs et de larves d’aleurodes
  • Eretmocerus eremicus et mundus
  • Des champignons à pulvériser pour les grosses invasions : Paecilomyces fumosoroseus et Verticillium lecani
aleurodes mouches blanches
Crédits : Wikimedia Commons/Gaucho

3) Le savon noir pour éradiquer les mouches blanches

Comme pour les pucerons, le savon noir est un insecticide imbattable qui sera utile pour éliminer ces petits envahisseurs blancs. En effet, sa texture gluante va permettre de les empêcher de respirer en les étouffant, ce qui conduira inévitablement à leur mort. Pour ce faire, dans un flacon spray, mélangez-en 3 cuillères à soupe pour 1 litre d’eau si c’est du savon noir liquide et 1 cuillère à soupe généreuse s’il est en pâte. Très rapide, cette solution est aussi très efficace. Cependant, il faudra que vous pensiez à en pulvériser soigneusement sous les feuilles, la zone généralement la plus touchée. Par ailleurs, faites une deuxième application 48 h plus tard. Réappliquer cette concoction est très important, car elle ne détruit pas les œufs qui écloront plus tard et donneront lieu à une nouvelle invasion.

Bon à savoir : Sachez que certains jardiniers remplacent le savon noir par du savon de Marseille. Qui plus est, vous pouvez aussi appliquer de l’huile végétale neutre sous les feuilles ou en ajouter un peu au mélange eau-savon noir pour étouffer les œufs !

4) D’autres solutions naturelles contre les mouches blanches

De nombreux jardiniers plantent des touffes de basilic et des œillets d’Inde pour faire fuir les mouches blanches. C’est toujours bon à savoir ! Par ailleurs, vous pouvez utiliser vos feuilles de tomates pour faire une décoction. Ensuite, laissez le tout refroidir le tout, ajoutez une cuillère d’alcool et une de savon liquide puis pulvérisez le tout sur les plantes infectées. Enfin, sachez que le purin d’ortie et l’huile essentielle d’orange diluée et pulvérisée sont d’autres solutions parfois proposées en traitement des mouches blanches.

Source

Articles liés :

14 méthodes écologiques, mais efficaces pour lutter contre les parasites du jardin

Vers blancs : comment traiter efficacement vos plantes

Une solution au top pour se débarrasser des cochenilles


Écrit par Julie Vera, rédactrice santé

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.