in

Ménopause : 5 astuces pour la vivre plus agréablement

Crédits : iStock

Toutes les femmes n’accueillent pas la ménopause avec philosophie. Que ce soit à cause du jeunisme dans notre société ou des différents changements et transformations qui s’opèrent à ce tournant de notre vie, cela peut en effet être difficile. En plus, les petits symptômes de la ménopause sont parfois désagréables et gênants, de quoi nous faire regretter d’y arriver. Parmi ces désagréments, on retrouve les sueurs nocturnes, les bouffées de chaleur, la sécheresse vaginale et saignements, la prise de poids, les troubles du sommeil (insomnie), les règles irrégulières, la baisse de libido, voire rapports sexuels inexistants, les sautes d’humeur… Mais bien sûr, chaque femme le vit différemment. Il n’existe pas de remède magique contre la ménopause ou de formule pour retourner dans le temps. Toutefois, l’on peut tout de même trouver un peu de réconfort avec quelques astuces pour remédier aux symptômes annexes et la vivre plus agréablement.

1) Chez la femme ménopausée, il faut soigner son alimentation

omega 3 bonnes graisses acides gras essentiels
Crédits : iStock

Surveiller sa courbe de poids et sa santé est un premier pas pour aborder cette période en santé. Mettez dans votre assiette des acides gras, des oméga-3, des légumes et des diurétiques ! Pour aller plus loin, il est possible de faire face aux changements hormonaux en faisant comme de nombreuses femmes ménopausées qui consomment plus d’aliments “hormone like” tels que le soja et les aliments dérivés. Ils contiennent en effet des phyto-oestrogènes qui peuvent aider à atténuer les bouffées de chaleur pouvant survenir.

2) La phytothérapie

sauge
Crédits : PxHere

Dans notre article sur les remèdes anti-bouffées de chaleur, nous vous avions suggéré l’aubépine, mais aussi bien sûr la sauge qui est un classique en la matière. Elle se consomme en infusion une ou deux fois par jour en cure de trois semaines avant de faire une pause pendant une semaine. Contre l’ostéoporose et la fragilité osseuse qui peuvent faire des ravages chez les femmes matures, il est conseillé de boire une infusion de feuilles de basilic après chaque repas.

3) Cap sur les épices

cannelle
Crédits : Flickr/Kjokkenutstyr.net

Toujours pour faire le plein de phyto-oestrogènes et réduire les bouffées de chaleur, vous pouvez vous en remettre aux pouvoirs exceptionnels du curcuma en lui associant bien sûr du poivre noir pour une meilleure efficacité et assimilation du principe actif qu’est la curcumine. Pour son côté aphrodisiaque et anti-kilo, privilégiez la cannelle de Ceylan. Gageons que les saveurs et parfums de ces deux épices sauront vous aider à faire face à la ménopause avec plaisir !

4) L’aromathérapie, une bonne option

Crédits : iStock

Les insomnies, l’irritabilité et les troubles de l’humeur en général peuvent parfois se faire sentir auprès des femmes matures. Vous gagneriez à diffuser de l’huile essentielle de lavande pour vous sentir plus apaisée face à vos émotions. Pour les bouffées de chaleur, il existe aussi une solution à prendre trois fois par jour : deux gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée sur une cuillerée de miel. Néanmoins, c’est à éviter en cas de cancer hormono-dépendant (cancer du sein, etc.).

5) Les meilleures Fleurs de Bach au moment de la ménopause

Crédits : Pixabay/Wolfblur

Elles sont encore assez méconnues, mais ont fait leurs preuves pour beaucoup de personnes. Certaines peuvent s’avérer utiles face à la ménopause. Honeysuckle (Chèvrefeuille) permet d’aller de l’avant et de calmer le sentiment de nostalgie du passé. Crab Apple (Pommier sauvage) permet de se réconcilier avec son corps changeant qui peut être source de complexes. Walnut (Noyer) est l’élixir anti-angoisse par excellence face à tous ces changements de repère. Si vous manquez de tonus et que vous ressentez un ras-le-bol généralisé, Hornbean (essence de charme) est ce qu’il vous faut. Enfin, pour apaiser votre esprit irritable et sujet aux tensions nerveuses, privilégiez Impatiens (Impatiente) qui fonctionne aussi contre les fringales et la fatigue.

En période de ménopause précoce ou préménopause et lors de la ménopause, l’accompagnement d’un gynécologue est conseillé. Il pourra éventuellement vous conseiller sur un traitement hormonal adéquat à base d’hormones féminines. En cas de manque de lubrification et de désir sexuel lors des relations sexuelles, il peut aussi vous conseiller. La ménopause ne signifie pas la fin de la vie sexuelle, mais la découverte d’une nouvelle manière de vivre sa sexualité !