in

Voici 12 plantes médicinales à cultiver pour faire pousser votre pharmacie !

Crédits : iStock

7) La camomille, une autre de ces plantes médicinales polyvalentes

camomille matricaire
Crédits : Pixabay/Hans

La camomille matricaire, dite aussi camomille allemande est bonne pour les nerfs, mais aussi le système digestif. Après le repas, elle calme les troubles digestifs (diarrhée, ballonnements, crampes digestives, etc.). En prise le soir, elle apaise un esprit en proie à l’anxiété et lui permet de trouver plus vite le sommeil. Elle permet par ailleurs de calmer les douleurs menstruelles et elle calme les forts états de colère et d’excitation chez les enfants. Ses propriétés anti-inflammatoires permettent enfin de soulager les irritations de la peau. Bref, ses utilisations sont très nombreuses et variées.

8) Le thym, incontournable en hiver

infusion de thym
Crédits : iStock

Le thym se marie très bien avec la plupart des plats, mais il a aussi des effets très bénéfiques pour la santé. Antiseptique et expectorante, c’est la plante idéale à faire infuser avec un peu de miel pour libérer les voies respiratoires. En cas de grippe ou de rhume, c’est tout simplement imparable et le mal de gorge sera lui aussi oublié. D’ailleurs, rappelons aussi que le sirop au thym est un remède naturel très efficace contre la toux. C’est au final une valeur sûre pour la période hivernale très éprouvante pour le corps.

9) La sauge parmi les plantes médicinales multi-usages

huile essentielle de sauge sclarée
Crédits : iStock

Il est difficile de lister tous ses bienfaits tant ils sont nombreux ! Utilisée en bain de pieds et mains ou en infusion appliquée sur la peau, cette plante possède des vertus antisudorifiques qui vont calmer durablement la transpiration excessive ou hyperhidrose. Cette même infusion peut aussi servir sur les cheveux pour combattre les pellicules ou en bain de bouche pour apaiser la gingivite. Et bien sûr, elle peut aussi être bue pour soulager les troubles féminins (règles douloureuses et bouffées de chaleur pendant ménopause) grâce à son effet œstrogènes-like. En hiver, ses propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques viennent à bout des maux de gorge et épisodes de fièvre ou de toux. Enfin, c’est aussi un antispasmodique et une plante carminative qui facilite la digestion pour mettre derrière soi tous les petits problèmes de crampes d’estomac, d’éructation, de spasmes intestinaux…

10) Le persil mérite aussi pleinement sa place dans cette liste de plantes médicinales

persil
Crédits : Flickr/Marco Verch

Très apprécié dans les salades fraîches et les plats en tout genre, le persil est riche en antioxydants, en vitamines et minéraux. Cela lui permet de lutter contre le stress oxydatif qui favorise le vieillissement cutané et peut s’avérer néfaste à la longue (cancers, etc.). Comme beaucoup de plantes médicinales mentionnées tantôt, il est aussi bénéfique pour une bonne digestion et c’est une herbe aromatique diurétique pour détoxifier l’organisme. Ses vertus digestives, il les doit avant tout au fait qu’il stimule les sécrétions gastriques, ce qui facilite la digestion. Toutefois, il faut lui reconnaître aussi qu’il est très efficace pour soulager les flatulences.

11) Le calendula, la douceur faite plante

Calendula
Crédits : mescioglu / iStock

Le calendula est adoucissant, antibactérien, apaisant et régénérant. C’est LA plante idéale pour soulager en externe tous les petits bobos qui laissent la peau irritée et sensible. Peau sèche, coup de soleil, urticaire, piqûre d’insecte, engelure, eczéma, psoriasis, irritation cutanée ou trouble dermatologique de tout type, elle les apaise en un seul geste. On peut aussi l’utiliser pour les blessures non graves comme les érythèmes et les égratignures. Enfin, on l’emploie aussi parfois pour traiter les ulcérations des muqueuses digestives. Bref, le souci vient à bout de tous les problèmes !

12) L’échinacée, amie de l’immunité

Echinacée système immunitaire immunité ne plus tomber malade
Crédits : Atilin / Wikipédia

Un hiver avec l’échinacée est un hiver passé en toute tranquillité ! En effet, cette plante extraordinaire stimule les fonctions immunitaires et foudroie les infections des voies respiratoires dès les premiers signes. Avec Echinacea purpurea, la plus facile d’entretien, vous aurez moins à vous souciez des maux de gorge qui seront vite calmés. Et en plus, elle est très prisée pour aider à réduire les effets indésirables de la radiothérapie et la chimiothérapie. Elle permettrait aussi de réduire l’anxiété et d’augmenter la performance physique, ce qui la rend d’autant plus impressionnante.

D’autres plantes médicinales utiles à cultiver…

-Tout d’abord, évoquons la valériane qui stimule le système nerveux, réduit l’hypertension artérielle et réduit l’anxiété. Elle est idéale pour les grands stressés. Si la nervosité cause des troubles du sommeil, elle en viendra à bout pour calmer les troubles du sommeil.
-En teinture mère ou en infusion amère, le pavot de Californie est idéal pour retrouver un bon sommeil plus apaisé sans accoutumance. On fait des infusions ou une teinture avec les parties aériennes.
-Grâce à son mucilage naturel adoucissant, la guimauve apaise les maux de gorge en hiver et son gel adoucit les muqueuses digestives. On l’utilise aussi contre la constipation.
-L’hysope (en infusion) et la racine de grande aunée (décoction ou teinture mère) prennent soin des bronches encombrées en hiver.
-L’achillée millefeuille comme le framboisier sont des plantes médicinales amies des femmes souffrant de règles douloureuses. Parfait en cas d’endométriose !