Vos fruits et légumes pourrissent trop vite en été ? 5 trucs pour y remédier

prunes gâtées abîmées fruits pourris en été
Crédits : iStock - Modif : ADGM
5/5 - (2 votes)

Vous l’avez sûrement remarqué, mais en été, et a fortiori lorsqu’il fait chaud, les fruits et les légumes ont tendance à se détériorer très rapidement. Les micro-organismes peuvent en effet facilement proliférer. Si l’on ne les consomme pas très vite, les fortes chaleurs peuvent donc les faire pourrir avant même que l’on puisse en profiter. Heureusement, il existe de nombreux trucs et astuces faciles pour conserver de manière optimale ces aliments frais qui craignent les températures élevées. Les pêches, abricots, courgettes et aubergines qui font grise mine ne sont donc pas une fatalité. Découvrez ici comment conserver les fruits et légumes plus longtemps malgré la chaleur. 

1) Faire des achats plus fréquents en petites quantités

courses supermarché fruits et légumes bio
Crédits : iStock

Vu que tous les aliments ont une durée de vie plus limitée avec la chaleur, mieux vaut acheter des quantités plus limitées plus régulièrement si cela est possible. Ainsi, on a le temps de les manger avant même que le pourrissement ne pointe le bout de son nez malodorant. Par ailleurs, au moment de faire votre liste de course et vos menus de la semaine, prévoyez vos repas en fonction de la longévité des légumes et fruits que vous pensez acheter.

2) Opter pour une corbeille aérée et bien organisée

corbeille à fruits panière de fruits en métal
Crédits : iStock

Une corbeille à fruits en osier ou grillagée est idéale, car elle permettra à l’air de circuler. A contrario, un espace trop fermé et peu ventilé risque de ramollir les fruits et légumes à vitesse grand V. Par ailleurs, assurez-vous que vos aliments aient de l’espace. Même s’il est très satisfaisant de faire une belle composition colorée avec de nombreux fruits, ceux en dessous risqueraient d’en pâtir et de dépérir. De plus, vous n’y aurez pas accès, ce qui leur laissera tout le loisir de moisir. Évitez donc de les entasser !

Par ailleurs, veillez à mettre à part les fruits qui dégagent beaucoup d’éthylène. En effet, vos pommes, poires et bananes laissent échapper un gaz qui fera pourrir leurs voisins de panière. Vos nectarines, kiwis et cerises n’y survivraient pas. De la même manière, vérifiez régulièrement le contenu de la corbeille et retirez-en les fruits trop mûrs ou pourris pour éviter de faire pourrir les autres. Gardez-les au réfrigérateur, à part, pour une consommation ou préparation dans les 24h. Les fruits mûrs et bien mûrs sont à manger en priorité absolue. Enfin, gardez toujours les oignons à part des autres légumes pour éviter des dégâts dans vos réserves fragiles.

3) Ne pas mettre tous les fruits et légumes au frigo

bac à fruits et légumes frigo réfrigérateur
Crédits : iStock – Modif par ADGM

Mettre ses fruits et légumes au frais est un réflexe pour beaucoup de personnes. Cependant, certains aliments n’y ont tout bonnement pas leur place. Le froid du frigidaire risque en effet non seulement de les rendre insipides et de faire faner les légumes, mais aussi de faire noircir ces denrées fragiles. Il convient donc de les stocker à température ambiante dans un endroit frais et sec, mais aussi bien ventilé. Choisir un lieu sans humidité ambiante ni lumière directe du Soleil (garage, comptoir de cuisine, etc.) sera crucial. Voici ceux qui craignent le réfrigérateur :

-Les fruits à noyau (abricot, brugnon, nectarine, pêche, nectarine…)
-Les agrumes (citron, orange, pamplemousse…)
-L’ail et l’oignon non coupé
-Les pommes de terre et patates douces
-Les champignons
-Les herbes aromatiques
-Les fruits exotiques ne supportent pas les températures basses (mangue, banane, avocat pas mûr, etc.)

Assurez-vous aussi d’espacer chaque variété autant que possible.

Voici les fruits et légumes à mettre dans le bac à légumes pour une meilleure conservation malgré la chaleur :

-Aubergine, céleri branche, chou-fleur, concombre, poireau, raisins… les petits fruits et légumes frais non cités précédemment doivent se conserver au frigo dans leur emballage d’origine.
-Les châtaignes et courgettes se gardent dans un sac en papier au frigo.
-Les fruits rouges (fraises, framboises, cerises, mûres, cassis, groseilles, etc.) sont à désinfecter dans de l’eau vinaigrée (un tiers de vinaigre, deux d’eau), à rincer et bien sécher avant de les garder préférablement dans l’emballage d’origine. Cela réduira le risque de moisissures.
-La salade peut se conserver sans flétrir dans un torchon légèrement humide ou dans une boîte hermétique avec des feuilles d’essuie-tout. Vous pouvez aussi conserver votre salade plusieurs mois avec cette technique.

4) Prendre des mesures contre les moucherons et l’humidité

moucherons
Crédits : iStock

Lorsqu’il fait très chaud, les moucherons ont tendance à pulluler fortement. Si vous retirez les fruits trop mûrs au fur et à mesure, ils seront déjà moins tentés de s’installer autour de la panière. Cependant, vous pouvez aussi y glisser des bouchons en liège. Ce simple geste aura un effet répulsif sur ces petites bêtes et permettra également d’absorber l’excès d’humidité dans la corbeille. Il est aussi possible d’opter pour une cloche protectrice ou une moustiquaire pour garder les indésirables à distance de vos fruits. Une feuille d’essuie-tout dans la corbeille permettra quant à elle de garder les denrées bien au sec.

5) Découvrir de nouvelles manières de préparer les fruits et légumes

congeler pommes de terre pour mieux les conserver
Crédits : iStock

Les solutions de stockage classiques, même optimisées pour la canicule, ne suffisent pas toujours à éviter les pertes. Vous pouvez néanmoins essayer de les conserver différemment en renouant avant les techniques de nos grands-mères, férues de conserves (sirop, vinaigre, alcool…) et de fermentation. L’on peut aussi tout à fait congeler la plupart des fruits et les légumes. Enfin, une conservation sous vide tout comme la déshydratation (au déshydrateur ou au four) peuvent donner de bons résultats aussi.

Si malgré ces conseils, vos fruits deviennent trop mûrs ou noircis, ne les jetez pas ! Il est en effet toujours possible de les utiliser, que ce soit en smoothie, confiture, tarte ou compote.


Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Écrit par Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.