in

4 astuces pour éloigner les pucerons du jardin et du potager

Crédits : iStock
4.6/5 - (9 votes)

Dans la lutte contre les pucerons, on évoque souvent les solutions naturelles pour les éliminer. Qu’il s’agisse d’avoir recours à une solution à base de savon noir ou une décoction d’ail, mais aussi d’adopter des insectes auxiliaires tels que les coccinelles (des prédateurs redoutables du puceron), les astuces pour s’en débarrasser sont légion. Toutefois, on peut aussi tout à fait avoir recours à des solutions préventives pour protéger les plantes du jardin et ainsi limiter tout risque d’invasion ! On s’évite ainsi une lutte interminable contre ces nuisibles ravageurs dont on se passerait fort bien (et nos plantations aussi !). Pour faire de la prévention, découvrez ces méthodes très simples qui vont éloigner les pucerons de votre jardin et de votre potager sans pesticides bourrés de produits chimiques.

1) Planter des plantes répulsives pour éloigner les pucerons

Oeillets d'Inde fleurs pucerons jardin potager
Crédits : Wikimedia Commons/ TitTornade

Grâce à leur odeur forte, certaines plantes chatouillent l’odorat de ces parasites indésirables et les gardent au loin. On peut donc semer ces plantes répulsives autour et au pied des plants que l’on souhaite protéger pour garder les pucerons à distance. En la matière, l’oeillet d’Inde est la plante la plus reconnue. Son pouvoir répulsif naturel est tout bonnement extraordinaire. On l’utilise notamment beaucoup autour des plants de tomates pour créer une barrière protectrice. Et en plus, il éloigne aussi les aleurodes (ou mouches blanches), eux aussi dangereux pour les plantes.

D’autres plantes pour éloigner les pucerons :

-La lavande ainsi que la menthe verte ou menthe poivrée, efficaces aussi contre la plupart des insectes indésirables
-La tanaisie, l’absinthe ou le margousier (il est aussi possible de les utiliser tous les trois en décoction ou purin répulsifs)
-L’anthémis
-Le gattilier
-L’osmanthe qui repousse également les doryphores, les mouches et les moustiques
-La tulbaghia, un arbre à fleurs idéal pour le jardin d’ornement ou le potager, ainsi que les massifs de rosiers (mais à éviter auprès de certains légumes comme les haricots et les petits pois)
-Et enfin le souci en association avec l’oeillet d’Inde pour plus d’efficacité !

2) Planter des fleurs qui attireront les pucerons ailleurs

capucines
Crédits : Pixabay/Monikasmigielska

Vous pouvez faire diversion en invitant dans votre jardin des plantes qui attireront tellement les pucerons qu’ils se détourneront de vos autres végétaux. Vous pouvez par exemple planter de la capucine près de vos fruits et légumes de potager pour les invisibiliser totalement aux yeux de ces insectes. En plus, les capucines repousseront les doryphores qui aiment tant s’attaquer à vos pommes de terre ! Sinon, vous pouvez aussi attirer leur attention avec de la camomille romaine qui permettra au passage de favoriser la croissance des oignons, de l’ail ainsi que des poireaux.

3) Appliquer des purins répulsifs pour éloigner les pucerons

ortie orties panier jardin
Crédits : iStock

On pense souvent à utiliser les purins en guise de traitement pour se débarrasser des insectes. Toutefois, on les utilise moins en prévention et c’est bien dommage, car cela donne d’excellents résultats contre les insectes envahisseurs ! Le meilleur exemple est le purin d’ortie utilisé en arrosage qui a un fort pouvoir répulsif et qui va en outre fortifier les plantes. Elles seront alors moins exposées aux attaques ! Sinon, on peut aussi utiliser une décoction de rue officinale, excellente aussi contre les limaces. Enfin, la décoction de lierre grimpant pour une pulvérisation insecticide et insectifuge deux fois par semaine. Les rosiers adorent ce lierre !

4) D’autres produits à épandre au jardin pour les garder à distance

filtre à café marc de café
Crédits : iStock

Pour éloigner ces petites bêtes ainsi que les fourmis, vous pouvez répartir du marc de café à la base des plantes ou planter des allumettes au soufre dans le sol qui les entoure. Sinon, pour ceux qui ont la chance d’avoir un poêle à bois ou une cheminée, gardez très précieusement vos cendres pour une utilisation au jardin. Vous pourrez les disperser dans le potager pour en bannir à jamais les pucerons et les limaces.

Rappelons que lorsque les pucerons se développent et qu’une colonie composée d’un grand nombre d’individus se retrouve sur les feuilles, les tiges et les racines des rosiers et autres plants du jardin dont ils sucent la sève, cela affaiblit alors grandement les plantations, les rendant également au passage plus sensibles aux maladies cryptogamiques (dites aussi maladies fongiques). En prévenant l’arrivée des pucerons, on s’assure donc de garder ses plantes en bonne santé. Ce sera plus efficace que d’endiguer une invasion déjà largement déclarée qui pourrait tuer certains végétaux avant même que vous ayez pu agir.