in

Constipé ? Voici 8 aliments à éviter en cas de constipation !

Crédits : iStock

Le manque d’hydratation et une alimentation pauvre en fibres alimentaires peuvent se solder par de nombreux troubles digestifs. La constipation occasionnelle ou constipation chronique fait partie des plus désagréables à supporter. Le transit intestinal fonctionne au ralenti et on a du mal à aller à la selle, ce qui n’est pas sans se solder par de l’inconfort, voire des douleurs abdominales. Pour augmenter le volume des selles, on conseille alors souvent de boire suffisamment, manger les bons aliments (pain complet, pruneaux, psyllium, graines de lin…) et faire de l’exercice. En plus de tous ces petits remèdes pour retrouver un bon transit, il ne faut pas hésiter à limiter, voire éviter, certains aliments qui favorisent la constipation.

Voici ces aliments à l’effet constipant à limiter et consommer avec modération si vous êtes régulièrement constipés.

1) Les produits laitiers en excès

produits laitiers
Crédits : Myriams-Fotos / Pixabay

L’une des protéines retrouvées dans les produits laitiers, l’immunoglobuline G (IgG), provoque de nombreux problèmes gastro-intestinaux chez les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable. Consommés en excès, ils peuvent tout à fait favoriser ou empirer la constipation. Certains aliments laitiers sont plus à éviter que d’autres en cas de constipation. C’est le cas du yaourt sucré, des crèmes desserts, du yaourt grec, des fromages à moisissures ou fermentés ou des produits laitiers très riches en sucres et matières grasses. Si vous ne pouvez pas vous en passer, privilégiez le demi-écrémé ou du lait fermenté riche en probiotiques qui équilibrent le microbiote intestinal. Les fromages à pâte dure (comté, gruyère, etc.), le yaourt nature ou un fromage blanc ou petit suisse pas trop gras pourront compléter.

2) La viande rouge

poêle viande
Crédits : agamaszota / Pixabay

Elle fait partie des aliments longs et difficiles à digérer, et donc à éviter en cas de constipation. En effet, elle a tendance à ralentir le transit. En outre, le long temps de mastication favorise les ballonnements et gaz intestinaux. Cela augmente donc l’inconfort ! Dès que possible, substituez-la par de la viande maigre telle que de la volaille. Pensez aussi à l’accompagner de beaucoup de légumes lors de la consommation pour contrebalancer et apporter une bonne dose de fibres. La vidange gastrique en sera ainsi facilitée.

3) Les bananes

bananes
Crédits : Pixabay / HypnoArt

Impossible de ne pas mentionner les bananes dans les aliments à limiter ou éviter en cas de constipation. En effet, si la plupart des fruits et légumes sont conseillés en bonne quantité, il n’en va pas de même pour la banane, notamment à peine mûre. Son sucre se trouve alors à l’état d’amidon et peut aggraver la constipation. Si vous ne pouvez pas vous passer de cette dose régulière de potassium, alors consommez-les quand elles sont bien mûres. Leur amidon sera alors devenu du simple sucre !

Bon à savoir : Au rayon fruits et légumes, les coings et les crudités sont aussi à limiter !

4) Les pâtisseries

viennoiseries petit pain au chocolat petit-déjeuner
Crédits : MaxPixel

Que l’on parle de gâteaux industriels ou douceurs provenant de chez le boulanger, les pâtisseries partagent toutes les mêmes défauts. Elles sont en effet pauvres en fibres et en eau, mais aussi trop riches en matières grasses. Ces trois vilains défauts ne marchent malheureusement pas en leur faveur et ont le don d’exacerber les maux d’une personne déjà bien constipée ! Si vous tenez à votre petite douceur ou votre dessert, accompagnez-la toujours d’un grand verre d’eau et de fruits de saison. Vous pouvez aussi finir le repas avec une préparation maison. Une poire au four, un bol de framboises ou une barre aux flocons d’avoine et aux fruits secs sont autant de moyens tout doux de finir le repas sur une note sucrée.

5) La pomme de terre et les carottes cuites, des aliments étonnants à éviter lors d’un épisode de constipation

Crédits : Pixabay/Jill111

Aliments voisins sur les étals et tous deux à éviter en cas de constipation ! La pomme de terre, notamment sans sa peau (frites, purée…), est trop riche en amidon. Cela va alors nuire au processus de défécation. Quant à la carotte, elle a la fâcheuse tendance à absorber l’eau dans l’organisme et ralentir le transit. Si vous avez des problèmes de transit, limitez leur consommation autant que possible.

6) Le riz blanc et les aliments à base de céréales blanches, à éviter en cas de constipation

riz
Crédits : iStock

Riz blanc, pain blanc, pâtes blanches… les produits à base de farine raffinée sont beaucoup moins riches en fibres alimentaires que les aliments à base de céréales complètes ou semi-complètes et les légumineuses. Alors, si en cas de diarrhée, le riz blanc peut vous soulager, car il laisse peu de résidus dans l’intestin et réduit les contractions du côlon, il peut en revanche accentuer le risque de constipation.

7) La malbouffe issue du fast food

faim appétit burger
Crédits : iStock

Ce type de nourriture est riche en graisses et pauvre en fibres. On y retrouve également beaucoup de sel. Or, ce dernier va capter l’eau dans l’intestin et l’empêcher au passage de bien éliminer les déchets. Ce faisant, on rend l’évacuation plus lente et laborieuse. En cas de constipation, mieux vaut donc éviter ces aliments. Si vous décidez de vous faire un petit plaisir, limitez les sodas en accompagnement au profit d’une bonne consommation d’eau dans la journée.

8) Des boissons à éviter en cas de constipation en plus de ces aliments ?

boire de l'eau verre hydratation ne pas faire
Crédits : Pexels/Daria Shevtsova

Les boissons irritantes, diurétiques, très sucrées ou excitantes doivent faire l’objet d’une consommation modérée. Cela inclut le thé et le café (hé oui !), les boissons alcoolisées et les pires de toutes : les boissons sucrées et gazeuses. Enfin, attention aux boissons très fraîches ou glacées qui sont très déconseillées. Préférez-leur des bouillons ou potages de légumes et des fruits frais qui apportent une hydratation de qualité. Et bien sûr, il est important de boire beaucoup d’eau. L’eau d’Hépar, toute eau magnésienne (pour stimuler le péristaltisme (la contraction de l’intestin)) ou encore l’eau du robinet feront l’affaire.

Important :

Il est déconseillé d’introduire trop rapidement et quantitativement les fibres dans votre alimentation. N’hésitez pas à faire la transition en douceur vers des aliments plus fibreux pour calmer vos problèmes digestifs.