in

Digestion : 12 aliments difficiles et longs à bien digérer

Crédits : iStock

Notre alimentation peut être à l’origine de nombreux problèmes digestifs et maux de ventre. Entre nausées, brûlures d’estomac, ballonnements, lourdeurs, constipation ou au contraire diarrhée, les suites d’un repas copieux peuvent parfois être laborieuses. Quand on souhaite une bonne digestion, il convient de prendre soin de sa flore intestinale et de se tenir éloigné de certains aliments longs et difficiles à bien digérer. C’est encore plus important le soir où la digestion peut nous empêcher de trouver le sommeil. Et au quotidien, cela permet de prévenir les douleurs abdominales et d’envisager plus sereinement le temps de digestion. En outre, une mauvaise digestion ralentit le métabolisme et facilite le stockage des graisses. Pour bien digérer, attention donc aux aliments qui suivent.

1) Les crudités, des aliments bien connus pour être difficiles à digérer

salade crudités
Crédits : Pixabay/Pastel1000

Consommées en quantité, les crudités sont des ennemies de la digestion. En effet, leur consommation crue rend la digestion de leurs fibres plus difficiles que quand elles sont cuites. Cela explique pourquoi on peut avoir le ventre gonflé après un apéritif à base de crudités. Cela concerne aussi les poivrons crus. Pour en faciliter la digestion, consommez ce type d’aliments cuits pour bien les digérer et retirez la peau des poivrons et des tomates. Cette dernière contient en effet énormément de fibres difficiles à assimiler pour l’organisme.

2) La friture

friture beignets huile fumée odeurs une
Crédits : iStock

Les fritures n’ont pas bonne presse. Néfastes pour l’humeur et déshydratantes en été, car très salées, elles comptent aussi parmi les aliments les plus difficiles à bien digérer. Que l’on parle de nuggets, de frites, de poulet ou de poisson frits ou encore de nems, mieux vaut limiter leur consommation. En effet, ce type d’aliments est très gras. De ce fait, l’assimilation de toutes ces graisses peut être très difficile pour le corps et le travail de digestion est difficile. Consommée le soir, la friture peut même induire des troubles du sommeil.

3) Le pain

pain de mie
Crédits : Pickpik

Impossible d’envisager un repas sans pain ? Et pourtant, il s’agit d’un aliment qui cause des flatulences ! C’est plus particulièrement le cas pour la baguette blanche. En effet, elle contient peu de fibres, ce qui limite la sensation de satiété. À cause de cela, elle ne participe pas non plus à l’équilibre du microbiote intestinal et à la régulation du transit. Elle n’est donc pas très digeste. La brioche du petit-déjeuner comme les pains industriels sont eux aussi déconseillés chez les estomacs fragiles. En effet, les aliments ultra-transformés de ce type sont difficiles à digérer, car ils sont riches en additifs. De plus, ils sont mous, ce qui implique peu de mastication et donc une mauvaise digestion, le tout assorti d’un index glycémique élevé. C’est encore pire pour le croque-monsieur qui associe pain, fromage fondu gras et charcuterie.

4) Les boissons gazeuses

Eau gazeuse
Crédits : Flickr/MaxAuray

Que ce soit de l’eau gazeuse ou des sodas, méfiance à l’heure du repas ! Les gaz qu’ils contiennent font gonfler les parois de votre intestin. Ce faisant, cela favorise les ballonnements douloureux et le ventre gonflé !

5) Les oignons

oignon
Crédits : Couleur / Pixabay

On leur prête tous les bienfaits, mais on oublie parfois qu’ils ne riment pas toujours avec confort digestif ! Comme le chou, les fruits secs et oléagineux, l’oignon est lui aussi très difficile à digérer. En effet, c’est un aliment dit fermentescible. De ce fait, une partie de ses fibres reste bloquée dans l’estomac, ce qui provoque une fermentation. Cela peut perturber le transit intestinal et donner lieu à des gaz et des brûlures d’estomac.

6) La charcuterie et la viande rouge

viande figues sucré salé
Crédits : Wallpaperflare

Déjà, les protéines sont plus longues à digérer que les légumes. C’est l’une des raisons pour lesquelles il ne faut pas abuser de ces aliments si l’on souhaite bien digérer. La viande rouge demande également un gros effort de mastication, ce qui peut provoquer une accumulation de gaz intestinal et donc favoriser les flatulences désagréables. Pour la charcuterie, c’est une autre histoire. Cet aliment va en effet favoriser une fermentation au niveau de côlon, ce qui est source d’inconfort digestif également. Si vous n’êtes pas prêt à arrêter les charcuteries, privilégiez le jambon dégraissé et favorisez les viandes blanches en quantité raisonnable ainsi que le poisson frais.