in

6 utilisations incontournables de l’huile essentielle de menthe poivrée

Crédits : iStock

L’aromathérapie offre de très nombreuses huiles essentielles toutes plus intéressantes les unes que les autres pour une utilisation quotidienne. Toutefois, il peut parfois s’avérer difficile de s’y retrouver dans cette grande variété d’essence. Aussi, il est parfois bon de pouvoir retourner vers les basiques. Et en la matière, l’huile essentielle de menthe poivrée s’impose vite comme une pointure. Ses vertus médicinales la rendent en effet incontournable dans une trousse de secours familiale ou dans la pharmacie d’un grand sportif. Migraine ou mal de tête, douleur, ballonnement, rhume… Pour les petits comme les grands bobos, cette huile puissante arrive toujours à s’imposer et trouver son utilité. Voici quelques-unes de ses meilleures utilisations.

Pour découvrir ses utilisations beauté, c’est par ici !

1) L’huile essentielle de menthe poivrée contre les nausées

nausées et vomissements nausée envie de vomir
Crédits : iStock

Tout comme l’huile essentielle de citron, l’huile de menthe est excellente contre les nausées et vomissements. Que la nausée soit digestive ou liée à un mal des transports, votre petite fiole vous sera d’une grande utilité. Elle s’utilise tout simplement en olfaction (à respirer dans le flacon ou à verser sur un mouchoir. Vous pouvez aussi l’utiliser en interne à raison d’une goutte dans une cuillérée de miel ou sur un demi-sucre trois fois par jour.

2) Pour lutter contre les migraines et les maux de tête

migraine maux mal de tête fièvre
Crédits : iStock

La menthe est antalgique et rafraîchissante. Que vous souffriez d’une grosse migraine ou d’un petit mal de tête, il est difficile de passer à côté de ce remède naturel. Son efficacité lui a en effet valu une certaine renommée pour soulager la douleur, qu’il s’agisse de maux de tête d’origine hépatique, infectieuse ou vasculaire ! Pour ce faire, diluez votre huile à 10 %. Ensuite, il suffit de masser les points d’acupuncture. En général, on réalise un massage au niveau des zones douloureuses (tempes, sinus ou front) en évitant bien les yeux.

3) L’huile essentielle de menthe poivrée pour une bonne digestion

mal au ventre digestion difficile
Crédits : iStock

La menthe poivrée est l’amie de la sphère digestive. Aérophagie (ballonnements, gaz…), colite, spasmes intestinaux, syndrome du côlon irritable, aigreurs, dyspepsie, etc. Elle offre des propriétés spasmolytiques, anti-inflammatoires et carminatives, et facilite la viande gastrique. Son mode d’action complet lui permet de calmer de nombreux troubles digestifs.

On peut l’utiliser bien diluée pour masser le ventre ou l’utiliser en interne pour se soulager. Par exemple, contre les spasmes digestifs, douleurs intestinales ou la dyspepsie, on peut l’employer seule ou en synergie avec l’huile essentielle de carvi (1 goutte de carvi pour 2 de menthe) dans une cuillère d’huile trois fois par jour (3 sem. maximum). Sinon, vous pouvez prendre 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée avec 1 goutte d’essence de citron sur un morceau de sucre après un repas lourd.

4) Une utilité contre les affections de la sphère ORL

rhume mouchoirs moucher nez
Crédits : iStock

En association avec d’autres huiles essentielles anti-infectieuses et/ou expectorantes, l’huile essentielle de menthe offre une action très complète contre les troubles ORL. Déjà très efficace seule, elle aide au relâchement des voies respiratoires et offre des propriétés anti-inflammatoires, mucolytiques et rafraîchissantes.

En cas de sinusite ou nez bouché, on peut l’utiliser en olfaction ou la diluer dans une huile végétale avec de l’huile essentielle d’eucalyptus globulus, niaouli ou romarin à verbénone pour masser le front, les tempes et les sinus. En cas de rhume ou rhinopharyngite, utilisez-la en massage du dos en association à l’huile essentielle de ravintsara et de sarriette des montagnes en parts égales dans une huile végétale. Sinon, utilisez trois gouttes de cette synergie dans une cuillère de miel trois fois par jour.

5) La menthe contre les douleurs et démangeaisons

femme-mal-au-cou-dos-douleurs
Crédits : iStock

Votre petit flacon mentholé peut aider à apaiser les démangeaisons (prurit) et calmer les douleurs soulagées par le froid. On pense ici aux traumatismes tels que l’entorse, le claquage, les coups, etc. Son menthol lui confère en effet un fort pouvoir anti-inflammatoire et antidouleur pour une analgésie rapide et profonde. Dès qu’il y a douleur, rougeur ou démangeaison, ses propriétés analgésiques vous seront très utiles. Douleurs musculaires ou articulaires, panaris, piqûre d’insecte, bouton de fièvre (herpès labial), jambes lourdes ou gonflées, etc. Réalisez une dilution à 10 % maximum, seule ou en association à d’autres huiles essentielles comme l’huile essentielle d’arbre à thé (ou tea tree) pour l’herpès labial ou l’huile essentielle de lavande pour les piqûres de moustique par exemple.

6) L’huile essentielle de menthe poivrée a aussi un effet coup de boost !

stress colère mauvaise humeur exaspération
Crédits : iStock

La menthe permet d’accroître la vigilance. Cela peut s’avérer très utile pour un effet coup de fouet en cas de baisse concentration (ex. examen) ou de fatigue psychique ou physique. Par exemple, sa diffusion pendant la conduite vous permettra de rester vigilant au volant. On peut aussi l’employer en cas de choc émotionnel pour se recentrer. En cas de trac, de peur, d’angoisse ou de sensation d’oppression thoracique, respirez profondément l’odeur de votre flacon.

Quelles précautions d’utilisation pour l’huile essentielle de menthe poivrée ?

huile essentielle de menthe poivrée
Crédits : iStock

Que ce soit par voie orale ou en application cutanée, cette huile doit toujours être bien diluée. Cela permet d’éviter les irritations cutanées. On doit en outre éviter d’utiliser cette essence sur une peau lésée. Rappelons enfin qu’elle est déconseillée pour les :
-femmes enceintes et allaitantes
-enfants de moins de 7 ans (12 ans en inhalation ou instillation)
-personnes souffrant d’épilepsie, asthme ou d’obstruction biliaire
-personnes allergiques à la menthe.