in

Découvrez comment soigner vos plantes suivant leurs symptômes

Crédits : iStock
5/5 - (3 votes)

Prendre soin d’une plante verte n’est pas toujours aisé. En effet, il s’agit d’un organisme vivant à part entière avec des besoins qui lui sont propres pas toujours très faciles à cerner. De ce fait, il n’est pas rare pour les jardiniers de commettre des erreurs dans l’entretien des plantes d’intérieur et plantes d’extérieur. Heureusement, entre le moment où on les “adopte” et le moment où ils meurent, nos végétaux nous envoient tout un tas de signaux qui, si on sait les interpréter correctement, peuvent nous permettre de les sauver d’un destin funeste. Trop d’eau, manque de lumière, fertilisation inadaptée… Apprenez à lire le langage des fleurs, arbustes et autres plants grâce à ce mémo plus que bienvenu pour tout jardinier amateur ou expérimenté. 

Ces conseils seront aussi utiles pour les plantes d’appartement et les jardinières que les plantations du jardin ou du potager. 

1) Quand il s’agit d’un manque de lumière

Les signes à repérer : 

-La croissance de la plante et sa floraison sont très lentes, voire inexistantes.
-Les nouvelles pousses n’aboutissent pas.
-Les nouvelles feuilles sont plus petites et claires que les anciennes qui commencent à jaunir.
-Les tiges vont en s’allongeant et en s’amincissant.

Plan d’attaque :

Si vous remarquez ces symptômes d’étiolement, exposez votre plante à plus de lumière dès l’identification des premiers signes. Une température légèrement plus froide dans la pièce (d’environ 3 °C) ainsi que des arrosages et une fertilisation moins fréquents devraient permettre à votre plante de se remettre complètement.

2) Les symptômes d’un excès de lumière chez les plantes

Les signes à repérer : 

-Le feuillage devient pâle, son vert est moins vif
-Les feuilles se couvrent en plus de taches brunes et sèches, surtout celles qui sont le plus exposées à l’exposition solaire.

Plan d’attaque :

Éloignez la plante de sa source de lumière ou installez un rideau translucide pour mieux la protéger d’une exposition directe. Au besoin, éliminez les feuilles les plus abîmées.

orchidée refleurir luminosité
Crédits : Flickr/Maja Dumat (Blumenbiene)

3) Les signes d’un manque d’eau envoyés par les plantes

Les signes à repérer : 

-Le feuillage est mou et subit une croissance très lente.
-En outre, le pourtour des feuilles commence à jaunir et elles peuvent se mettre à tomber.
-Que la surface du terreau semble humide OU pâle, sèche et dure, un coup d’œil en profondeur révèle que la terre est très sèche.

Plan d’attaque :

Quand une plante a soif, il faut bien évidemment l’arroser, mais pas n’importe comment ! En effet, un simple arrosage de surface peut ne pas suffire et ne pas être correctement absorbé. La bonne technique consiste à immerger le pot dans un bac d’eau et à l’en ressortir à la formation de bulles d’air. Laissez ensuite le pot s’égoutter tranquillement. Les prochaines fois, faites un arrosage normal.

4) Repérer un excès d’eau ou un mauvais drainage

Les signes à repérer : 

-Les feuilles sont molles et les plus anciennes présentent des taches brunes à leur extrémité.
-Les nouvelles comme les anciennes feuilles peuvent aussi jaunir et tomber.
-Par ailleurs, les racines deviennent spongieuses et brunissent. Elles peuvent même commencer à pourrir.
-Enfin, la plante évolue très lentement.

Plan d’attaque :

Videz les soucoupes après chaque arrosage pour éliminer les eaux stagnantes et ajoutez du journal pour absorber l’excédent d’humidité. Vous pourrez le changer ensuite en fonction des besoins. En outre, attendez que la terre sèche avant de procéder au prochain arrosage. Vous pouvez d’ailleurs globalement espacer les arrosages, car votre plante frise la noyade, ce qui risque à terme de complètement l’asphyxier.

Le truc en plus : si possible, ajoutez des billes d’argile ou des noyaux de cerise au fond du pot au moment du rempotage.

arroser plante arrosage arrosoir
Crédits : iStock

5) Diagnostiquer un coup de chaud chez vos plantes

Les signes à repérer : 

-Les tiges s’allongent et s’amincissent
-Les plus vieilles tiges peuvent aussi se mettre à flétrir et tomber.
-Quant aux feuilles, elles se mettent à brunir et tomber.

Plan d’attaque :

Si vous ne pouvez pas faire baisser la température de la pièce (par exemple en baissant un peu le chauffage en hiver), éloignez au moins votre végétal de la source de chaleur incriminée, qu’il s’agisse du Soleil, d’un radiateur ou d’une cheminée. Par ailleurs, éliminez les feuilles trop abîmées pour éviter le développement d’une maladie.

6) Diagnostic d’un coup de froid chez la plante

Les signes à repérer : 

Après un changement brusque de température, le feuillage jaunit et tombe ou se couvre de taches blanches.

Plan d’attaque :

Les plantes d’intérieur ne supportent généralement pas les températures inférieures à 10 °C. Aussi, même si elles sont protégées en intérieur, cela peut ne pas suffire à leur éviter un coup de froid. Choisissez bien la pièce d’installation et surveillez-les bien lorsque vous les changez de place. Si elles passent de l’intérieur vers l’extérieur ou vice versa en fonction des saisons, gardez un oeil sur elles et protégez-les autant que possible des éléments.