in

Rhume des foins : 7 erreurs à éviter pour lutter contre le pollen

Crédits : Publicdomainpictures

Le rhume des foins (ou rhinite allergique saisonnière) est causé par un allergène : le pollen issu des arbres, des herbacées et des graminées. Cela cause une dilatation des vaisseaux sanguins ainsi qu’une réaction inflammatoire de l’organisme. On constate alors des symptômes désagréables : gorge irritée qui gratte, yeux gonflés (voire conjonctivite), nez bouché ou nez qui coule, éternuements fréquents, maux de tête, démangeaisons… Pour les allergiques, la moindre sortie peut alors vite devenir un calvaire. Heureusement, certaines bonnes habitudes pouvant parfois sembler anodines permettent d’envisager plus sereinement les périodes à risque. Découvrez ces erreurs et facteurs aggravants à éviter pour “survivre” à votre rhume des foins !

1) Ne pas connaître les gestes de base

Crédits : iStock

Parfois, faire face à son allergie au pollen tient à peu de choses.Tout d’abord, prenez l’habitude de vous informer sur les taux de pollens dans l’air sur le site du RNSA. Ainsi, vous pourrez éviter les sorties lors des gros pics de pollen ! Attention aussi en cas d’avis de vent fort vu qu’ils transportent le pollen. Il ne faut alors pas hésiter à porter des lunettes, un chapeau, les cheveux attachés et masque. En outre, pensez à retirer rapidement votre veste et vos chaussures à la maison. Surtout, ne les gardez pas à l’intérieur pour ne pas déposer des allergènes partout. Vous pouvez aussi changer de tenue à votre retour pour ne pas garder les vêtements “contaminés” portés en journée.

Et enfin, ne lésinez pas sur les gestes d’hygiène. Lavez vos cheveux après une sortie et brossez-les bien pour éviter de déposer du pollen sur votre oreiller. Sinon, vous risqueriez de passer la nuit en en respirant, ce qui pourrait conduire à une anaphylaxie. Faites de même pour votre nez avec un sérum physiologique et privilégiez les douches le soir pour éliminer les allergènes collés à la peau.

2) Manger des tomates

récolte plants tomates
Crédits : PxHere

Malheureusement, il y a souvent des allergies croisées entre pollens et aliments. Cela implique une réaction entre le pollen allergène et les protéines contenues dans certains fruits et légumes. À titre d’exemple, en cas d’allergie au pollen d’aulne ou de bouleau, il est déconseillé de consommer des cerises, des pommes ou du céleri. Et pour ce qui est du rhume des foins, les aliments déconseillés sont les pêches, les pommes de terre et les tomates. Tous peuvent ici empirer vos allergies printanières. Aussi, n’hésitez pas à consulter un allergologue pour découvrir quels aliments limiter pour éviter d’empirer les crises.

3) Ouvrir les fenêtres au mauvais moment de la journée

fenêtre femme lecture
Crédits : Piqsels

Ouvrir les fenêtres pour aérer son intérieur fait partie des gestes permettant d’assainir son intérieur. Néanmoins, ce faisant, vous ouvrez la porte aux allergènes qui pénètrent alors dans votre cocon et s’incrustent dans vos moquettes et rideaux pour vous nuire ! Heureusement, les pollens ne sont pas présents en même nombre à tout moment de la journée. C’est la raison pour laquelle il faudra de préférence ouvrir vos fenêtres tôt le matin, quand il pleut ou le soir. Au contraire, évitez de les ouvrir pendant les heures les plus ensoleillées, notamment entre 11 et 16h. Pour ce qui est de la voiture, mieux vaut opter pour la climatisation avec l’option circuit fermé et éviter d’ouvrir les vitres. Le nec plus ultra ? Y installer des filtres anti-pollens pour être tranquille !

4) Faire sécher son linge dehors

linge noir vêtements étendu sechage
Crédits : iStock

Il fait beau. Il fait chaud. Difficile de résister à l’envie de mettre son linge dehors pour un séchage express au soleil et un effet blanchissant naturel. Cependant, attention : le linge humide va s’imprégner de grains de pollens en suspension dans l’air. De fait, quand vous rentrerez votre linge à l’intérieur, vêtements comme draps vous causeront des réactions allergiques très désagréables ! Au passage, rappelons qu’il faut changer vos draps, pyjamas et housses très souvent, en les lavant chaudement chaque semaine. Et pour vos achats d’oreillers, édredons, sommiers et matelas, évitez les plumes et favorisez des matières anti-acariens.

5) Ne pas soigner l’entretien de la maison

tapis shaggy poils longs aspirateur
Crédits : iStock

Entre les poussières et le pollen qui a réussi à se frayer un chemin dans la maison, notre intérieur peut devenir très désagréable en période d’allergie. Il faut alors mieux éviter d’accumuler des objets (livres, décoration…) qui pourraient y être exposés. Aussi, ne lésinez pas sur le nettoyage des tissus d’ameublement (coussins, housses, rideaux…). Y passer un coup d’aspirateur équipé d’un filtre HEPA minimum une fois par semaine est indispensable. Profitez-en pour passer sur votre matelas ! Faites aussi les poussières avec un chiffon humide très régulièrement. Bref, du sol au plafond en passant par les aérations, soyez intraitable avec la saleté et la poussière.

6) Attendre avant de prendre son traitement

Crédits : Pixabay/Jarmoluk

C’est la période où vous risquez de faire des allergies, mais vous attendez de voir les symptômes apparaître avant de les traiter avec des médicaments ? Mauvaise idée, car les antihistaminiques et traitement du médecin offrent un soulagement optimal quand on les prend en prévision et non juste en cas de crise.  De plus, ces allergies affaiblissent l’organisme et le rendent rapidement encore plus sensible au pollen. Au passage, cela affaiblit aussi le système immunitaire et il n’est pas rare de tomber malade après un épisode allergique (rhume, sinusite…). Aussi, prendre son traitement pendant la saison des allergies pourra vous éviter bien des désagréments ! Pensez aussi à faire le plein d’ingrédients pour concocter quelques remèdes naturels pour vous calmer et soulager.

7) Diffuser des parfums ou huiles essentielles chez soi

spray parfum pulvérisateur désodorisant d'intérieur pollution
Crédits : iStock – Modifications : Astucesdegrandmere.net

Malheureusement, ils n’ont pas le pouvoir d’éliminer les pollens. Et en plus, ils peuvent s’avérer néfastes, car il est très important de toujours respirer de l’air pur et sain. Or, les parfums contiennent souvent toutes sortes de polluants atmosphériques. Au final, ils ne font donc que polluer l’air et sont à éviter comme toutes les substances irritantes potentiellement (tabac, peinture fraîche, ammoniaque, chlore, plantes odorantes…) ! Cependant, avoir un purificateur d’air équipé des bons filtres peut être un avantage pour prévenir les symptômes à la maison. Méfiez-vous aussi des mouchoirs parfumés au menthol, pour les mêmes raisons, et de ceux adoucis aux protéines de lait. Bref, favorisez les mouchoirs les plus simples sans trop de substances ajoutées !

Bon à savoir : Quand vos yeux vous grattent, ne les grattez pas avec vos mains sûrement couvertes de pollen. Si vous ne pouvez pas les rincer à l’eau froide, vos mouchoirs peuvent être humidifiés pour les nettoyer en douceur et les apaiser.