in

Comment prévenir la grippe en 4 remèdes naturels

Crédits : iStock

La grippe est un virus très contagieux qui touche près de 2 millions de Français chaque année. Du coup, lorsque le froid s’installe, on se prend à redouter les épidémies autour de soi. Et il y a de quoi avoir peur de cette maladie ! Ce n’est pas tant la toux, le mal de gorge et l’écoulement nasal qui nous effraient, mais bien la fatigue intense, la fièvre élevée, les frissons ainsi que les douleurs musculaires et courbatures qui nous clouent au lit. Alors, cette année, influenza, très peu pour vous ! Heureusement, il est toujours possible de se protéger contre les maladies virales qui font rage en automne/hiver. Et même pour prévenir la grippe, il y a des gestes, plantes et autres remèdes naturels qui font la différence. 

Rappel des bons gestes pour prévenir la grippe

lavage mains hygiène virus bactéries maladies
Crédits : gentle07 / Pixabay

La prévention de la grippe passe avant tout par quelques gestes tout simples d’hygiène. En effet, la grippe se transmet par contact direct ou voie aérienne. Il est plus facile de s’en protéger en gardant ces paramètres de transmission en tête. Ainsi, il est possible de :

  • Ne pas se toucher le visage vu que les mains sont couvertes de germes
  • Se rincer le nez avec du sérum physiologique en période d’épidémie
  • Se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon, surtout après un passage dans des lieux collectifs (transports, bureau, magasin…)
  • Limiter les contacts (bise, serrage de main…) avec les personnes malades.
  • À la maison, aérer quotidiennement et nettoyer les nids à microbes (télécommandes, téléphones, poignées de porte, etc.)
  • Pour les malades : utiliser des mouchoirs à usage unique pour se moucher ou éternuer (ou tousser dans le creux de sa manche) et jeter sans attendre ses mouchoirs à la poubelle et se laver les mains après une quinte de toux ou un mouchage.

Tous ces conseils sont très importants pour les personnes à risque comme les seniors, les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées ou souffrant d’une maladie chronique. Ces mêmes personnes peuvent porter un masque chirurgical à changer toutes les 4 h pour éviter une contamination.

1) Une huile essentielle puissante pour prévenir la grippe

huile essentielle ravintsara
Crédits : iStock

Meilleure encore que l’huile essentielle d’eucalyptus radiata, l’huile essentielle de ravintsara est l’ennemie n°1 de la grippe. C’est en effet l’une des huiles essentielles antivirales et antimicrobiennes les plus puissantes. En plus de combattre les infections virales, cette essence lutte contre les troubles respiratoires et renforce le système immunitaire. Bref, elle aide à se prémunir autant qu’à combattre les coups de froid installés. Au quotidien, on peut en respirer quelques gouttes déposées sur un mouchoir. En outre, on peut en appliquer et frotter une goutte sur chaque poignet pour affronter le froid. Mais surtout, le pouvoir antiviral de cette huile est très apprécié en inhalation et en diffusion pour désinfecter les voies respiratoires et assainir l’atmosphère.

2) Les plantes pour passer entre les mailles du filet lors des épidémies

bourgeons de cassis allergie au pollen grippe
Crédits : Wikimedia Commons/Aiwok

De nombreux ingrédients naturels permettent de stimuler l’immunité. Ainsi aidé, l’organisme est renforcé et peut donc mieux faire face aux bactéries et virus qui l’assaillent. Pour booster son système immunitaire, l’extrait de pamplemousse dilué dans de l’eau ou du jus de fruits est excellent. Néanmoins, des plantes permettent aussi d’obtenir ce même effet à l’instar de l’échinacée. On peut aussi s’en remettre aux extraits de bourgeon du cassis, anti-inflammatoires et sources de vitamine C notoires ! Ici, on peut faire une cure 10 jours par mois de poudre d’extraits secs ou de gélules, et ce, jusqu’en mars environ. Qui plus est, une cure de trois semaines permettra de vous accompagnera si la grippe est déjà installée !

Par contre, renseignez-vous auprès d’un médecin ou pharmacien pour les doses. En outre, ce remède n’est pas conseillé pour une femme enceinte ou allaitante.

3) Une cure de probiotique

médicaments entamés plaquettes comprimés
Crédits : Pixabay/2204574

Pour comprendre l’importance des probiotiques, rappelons l’importance de l’intestin dans l’immunité. En effet, il n’a pas qu’une fonction digestive et permet également de défendre l’organisme face aux germes pathogènes, notamment viraux. D’ailleurs, il est le premier organe de défense immunitaire chez l’humain ! Or, les levures composant les probiotiques permettent d’entretenir le microbiote et de rééquilibrer la flore intestinale. Ce faisant, la cure de probiotiques aide à renforcer cet effet de barrière face aux infections. On peut donc en prendre quotidiennement dès l’automne puis deux à trois fois par semaine pendant tout l’hiver en entretien.

4) L’homéopathie pour prévenir la grippe

femme homéopathie
Crédits : iStock

Que les adeptes de ces petites granules se rassurent : on ne les a pas oubliés ! En homéopathie, deux remèdes se distinguent. Tout d’abord, il y a Infuenzinum 15 CH qui est fabriqué à partir du vaccin contre la grippe en forte dilution (sans se substituer ou remplacer à la vaccination contre la grippe). En outre, il y a aussi le Sérum de Yersin 15 CH qui permet de renforcer les défenses immunitaires. Du coup, ne vous privez pas de les associer jusqu’à la fin de l’hiver pour une protection la plus complète possible pour prévenir la grippe. En prévention, vous pouvez les alterner une semaine sur deux. Si vous sentez en revanche vos défenses faiblir ou que l’épidémie est très forte dans votre région, vous pouvez les prendre dans la même semaine. Par exemple, prenez l’un le mercredi, puis l’autre le dimanche.

Articles liés :

Grippe et rhume : 6 mythes dangereux qu’il ne faut plus croire

10 astuces simples pour aider ceux qui souffrent de la grippe ou du rhume

Le remède naturel qui terrasse la grippe sans pitié dès les premiers symptômes