in

8 remèdes naturels contre la sécheresse vaginale

Crédits : iStock

La sécheresse vaginale trouve son origine dans de nombreux facteurs : baisse du taux d’œstrogène, ménopause (atrophie de la muqueuse vaginale et perturbation hormonale), perturbation de la flore vaginale ou encore prise de certains médicaments (psychotropes ou antihypertenseurs). Et malheureusement, l’inconfort qui en résulte peut avoir des implications très négatives sur la vie quotidienne de la femme qui en souffre. Irritations, douleurs pendant les rapports sexuels, rougeurs, démangeaisons, pertes de sang, brûlures, inconfort, perte de libido… Sachant qu’une femme sur six en souffre, ce manque d’hydratation de la zone vaginale est difficile à ignorer. En outre, cela augmente le risque de souffrir d’infections. Heureusement, de nombreux remèdes permettent de retrouver une lubrification vaginale normale en complément de mesures quotidiennes.

Plan d’action au quotidien contre la sécheresse vaginale

culotte en coton
Crédits : iStock

Un certain nombre de bons gestes et de bonnes habitudes peut permettre de limiter la sécheresse vaginale et moins fragiliser la paroi vaginale.

Arrêter l’épilation intégrale : Les poils pubiens permettent de protéger la vulve, notamment des frottements.
Utiliser un lubrifiant systématiquement pendant les rapports intimes et ne pas bouder les préliminaires.
Porter des sous-vêtements en coton : les strings et autres vêtements serrés sont très irritants, et donc asséchants.
Laisser tomber le port permanent de protège-slips, car cela agresse l’entrejambe.
Penser aux probiotiques (gel, ovules, etc.), notamment en cas de prise d’antibiotiques : cela permet de restaurer l’équilibre de la flore vulvo-vaginale. Les granules homéopathiques de Natrum muriaticum 5 CH (deux granules trois fois par jour) peuvent aussi être utiles.
Bannir les savons type savon de Marseille : préférez un gel nettoyant surgras au pH physiologique (pH plus acide).
-Ne jamais faire de toilette interne et ne pas utiliser de lingettes ou de produits parfumés.
-Combattre le stress, limiter l’alcool et arrêter la cigarette.

Des remèdes naturels contre la sécheresse vaginale

1) Avoir une alimentation ciblée

sardines poisson
Crédits : Pixabay/Greekfood-Tamystika

Riches en acides gras de type oméga-6 et oméga-3, les poissons gras peuvent favoriser l’hydratation des muqueuses, notamment la muqueuse vaginale. Il est donc avisé de mettre du hareng, de la sardine, du maquereau ou encore du saumon au menu pour une bonne lubrification féminine. Étant donné qu’un déséquilibre des acides gras oméga-3 et oméga-6 peut aussi nuire au bon équilibre de la muqueuse vaginale, il ne faut pas hésiter à cuisine avec de l’huile d’olive, de l’huile de lin ou encore de l’huile de noix au quotidien.

2) L’huile de coco

huile de coco noix de coco sur la peau beauté soin
Crédits : iStock

L’huile de coco est une huile très intéressante, car en plus d’être nourrissante, elle est aussi antifongique et antibactérienne. Elle offre donc une protection très complète à cette zone fragile parfois soumise aux mycoses. En cas de préménopause ou ménopause et même en cas de sécheresse chronique, cette huile végétale peut être appliquée quotidiennement sur les muqueuses asséchées.

3) L’aloe vera

Gel d'aloe vera feuille
Crédits : iStock

Grâce à son pouvoir anti-inflammatoire et hydratant, l’aloe vera peut aussi se destiner au traitement de la sécheresse dans la zone vaginale. Rappelons toutefois l’importance d’utiliser un gel bio et aussi pur que possible (donc sans excipients).

4) Le calendula

huile de calendula fleurs
Crédits : iStock

Le macérât huileux de calendula est très connu pour ses vertus adoucissantes et assouplissantes. C’est une valeur sûre vers laquelle on peut toujours se tourner quand on souffre d’irritations cutanées, de sécheresse ou de rugosité.  Il permet d’apaiser immédiatement la zone vulvaire et de régénérer la peau en douceur.