in

Mycose vaginale : 3 remèdes naturels pour la combattre et quelques conseils alimentaires

Crédits : iStock
Mycose vaginale : 3 remèdes naturels pour la combattre et quelques conseils alimentaires
noté 2.8 - 13 votes

La mycose vaginale est une “vérité qui démange” pour de nombreuses femmes, surtout lorsque l’on sait que trois sur quatre en souffriront au moins une fois dans leur vie. Elle est causée par un champignon, plus précisément une levure qui se multiplie plus facilement lorsqu’un changement s’opère au niveau du vagin (perte d’acidité, déséquilibre…). Les températures chaudes et l’humidité de l’été sont tout ce que ces infections apprécient pour se développer et cela explique pourquoi cela peut être plus fréquent en été. Alors certes, ce n’est pas très grave, mais cette affection ne se soigne pas seule et s’accompagne de nombreux symptômes gênants (pertes blanches comme du lait caillé, démangeaison, brûlure, gêne…). Voici quelques remèdes naturels qui vont traiter la mycose et rééquilibrer cette zone sensible.

1) Le yaourt nature bio

Crédits : Pixabay/TerryC

Les aliments riches en probiotique tels que le yaourt nature aident à reconstruire la flore vaginale et donc à éradiquer les levures responsables de la mycose vaginale. Il est important de le privilégier nature, car le sucre est un met dont les champignons raffolent ! Ces aliments peuvent être consommés, mais vous pouvez aussi imbiber un tampon avec du yaourt et le laisser poser une heure dans le sexe à raison de deux fois par jour pendant deux semaines.

2) L’huile de coco pressée à froid

Crédits : Pixabay/Monicore

C’est une huile aux propriétés antibactériennes et antifongiques… pas étonnant donc qu’elle mette les levures au tapis ! En plus, elle calme les inflammations et booste votre immunité. Si vous l’associez au merveilleux anti-mycosique qu’est l’huile essentielle d’arbre à thé (ou tea tree), vous aurez le meilleur remède imaginable. Vous pouvez donc appliquer l’huile seule deux à trois fois par jour avec un coton stérile ou diluer une goutte de tea tree dans une cuillère à café de de coco avant de procéder à l’application. Continuez jusqu’à ce que vous soyez guérie.

3) L’extrait de pépins de pamplemousse

Si vous optez pour un véritable extrait riche en bioflavonoïdes, vous aurez en votre possession un excellent antifongique et antibactérien contre la mycose vaginale. En plus, il ne nuit pas à la flore intestinale et n’a pas d’effet secondaire. C’est l’un des pires ennemis du fameux candida albicans ! Une fois par jour et pour une durée de trois heures, portez un tampon hygiénique imbibé d’un mélange à base de 5 gouttes d’extrait dilué dans une cuillère à soupe d’huile de sésame.

Alimentation : les conseils de mamie pour mettre toutes les  chances de guérir de votre mycose vaginale !

Crédits : iStock

Les plus courageuses utiliseront à bon escient les propriétés fongicides et antibactériennes de l’ail en faisant infuser une à deux gousses d’ail dans un verre d’eau pendant la nuit et en buvant cela le matin suivant !

En complément, mangez des probiotiques et prébiotiques (banane, seigle, poireau, asperge…) ainsi que des aliments bénéfiques tels que le citron frais, les volailles, les poissons frais, la propolis verte (gélules ou gouttes), les légumineuses et légumes peu sucrés, le poivron, le chou vert ou frisé, le brocoli, l’avocat et agrémentez vos plats avec un filet d’huile de lin ou d’olive et des aromates ou épices (origan, cannelle, curcuma…).

Si vous avez souvent des mycoses ou que vous en souffrez en ce moment, évitez la consommation de glucides à fort indice glycémique (céréales, pâtisseries, pain, pâtes, soda, jus de fruits…), notamment le soir où les levures sont plus à même de coloniser l’estomac. Fuyez aussi les produits d’origine animale fumés (charcuteries, viandes…) et ceux qui contiennent beaucoup de levures et moisissures (fromages moisis, fruits très murs ou secs, arachides, vin…)

Articles liés :

Un remède très apaisant et traitant contre les mycoses vaginales

7 aliments pour un vagin en bonne santé (odeurs, infections, sécheresse…)

Mesdames, voici 9 erreurs d’hygiène intime à ne plus jamais commettre !