in

7 remèdes et conseils pour vraiment soulager les acouphènes

Crédits : iStock

Lorsque l’on souffre d’acouphènes, on peut entendre des sifflements, bourdonnements ou chuintements temporaires ou persistants. Lorsqu’ils deviennent chroniques, ces bruits peuvent faire vivre un enfer aux personnes qui en souffrent. En France, parmi les sept à huit millions de personnes touchées par ce handicap silencieux, environ 1,6 million d’entre elles estime en effet que leurs acouphènes sont « agressifs ». Pour 300 000 personnes, ces sons sont même qualifiés « d’intolérables ». Malheureusement, les traitements allopathiques sont souvent très peu efficaces et à entendre certains médecins, la seule solution est alors « d’apprendre à vivre avec ». Facile à dire quand on n’est pas atteint de cette gêne ! Avant de jeter l’éponge, découvrez quelques remèdes naturels, solutions et conseils pour faire face aux acouphènes et mieux les supporter. De quoi vous soulager un peu au quotidien.

Avant d’avoir recours à la médecine douce ou un quelconque remède naturel, demandez toujours l’avis de votre médecin généraliste.

1) Soigner votre audition par la musique

bienfaits de la musique relaxation détente stress
Crédits : Pexels/Andrea Piacquadio

La musique adoucit les mœurs, mais pas que !  En effet, lorsque vos oreilles bourdonnent, rester dans le silence complet en attendant que cela passe risque de ne vous mener nulle part. Au contraire, écouter un autre bruit doux et pas trop fort comme de la musique, des bruits blancs ou le bruit des vagues peut aider à atténuer les acouphènes en portant votre attention sur d’autres sons. Il existe aussi une application (Diapason) qui propose des jeux sonores dédiés à ce problème acoustique. Cela peut être une autre piste. Dans tous les cas, évitez d’écouter de la musique trop fort, au risque d’augmenter le phénomène et les pertes d’audition associées.

2) Adapter votre traitement médical en cas d’acouphènes

médicaments comprimés
Crédits : Pixabay/Jarmoluk

Certains médicaments pris sur le long terme peuvent favoriser les acouphènes. Cela peut par exemple concerner l’ibuprofène, l’acide acétylsalicylique (aspirine), la quinine, mais aussi certains diurétiques et antibiotiques. Si vous soupçonnez la moindre corrélation entre vos médicaments et les sifflements que vous entendez, vérifiez les effets secondaires mentionnés sur la notice et parlez-en à votre médecin. Il pourra éventuellement modifier votre traitement si le lien est avéré. Dans tous les cas, n’arrêtez pas votre traitement sans lui en parler d’abord.

3) Mettez de l’ail et du romarin au menu

ail
Crédits : PxHere

Ces aliments figurent parmi les meilleurs pour la circulation sanguine. Or, les acouphènes peuvent parfois être causés par une pression artérielle trop élevée. Adapter votre alimentation en conséquence peut donc s’avérer bénéfique.

4) Les remèdes aux huiles essentielles contre les acouphènes

huiles essentielles
Crédits : iStock

Les huiles telles que l’huile essentielle d’hélichryse italienne, l’huile essentielle de marjolaine et l’huile essentielle de petit grain bigarade sont connues pour aider à soulager les acouphènes. Pour bien utiliser l’aromathérapie, vous pouvez par exemple réaliser une synergie composée de 60 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne, 60 de petit grain bigarade et 60 d’huile essentielle de patchouli ainsi que 40 gouttes d’huile essentielle de basilic dans un flacon coloré en verre propre. Mélangez bien et appliquez-en 2 à 3 gouttes autour de l’oreille en prenant soin de ne pas toucher le conduit auditif. Ensuite, répétez l’application 3 fois par jour pendant une dizaine de jours.

5) Les remèdes homéopathiques contre les acouphènes

granules homéopathie
Crédits : Pixabay/Silviarita

Bien que Chininum Sulfuricum soit le remède généralement conseillé contre les acouphènes et vertiges, d’autres remèdes peuvent également être efficaces. Le traitement homéopathique dépendra ici surtout du type d’acouphène dont vous souffrez. Pour les acouphènes récents liés à un choc sonore (feux d’artifice, pétards, concert et autres traumatismes acoustiques), on se tournera plutôt vers des granules d’Arnica, de Chininum Sulfuricum ou de Natrum Salicylicum. En revanche, pour les acouphènes anciens, c’est généralement plus Arscencium album ou Ignatia Amara qui reviennent en général. Voir un homéopathe est ici conseillé pour adapter la posologie à vos besoins.

6) Les remèdes aux plantes contre les acouphènes

Ginkgo Biloba
Crédits : Crepessuzette / Pixabay

Les acouphènes peuvent être dus à l’âge, aux problèmes de circulation du sang, au stress ainsi qu’à des chocs acoustiques. Aussi, en traitant les causes, on peut parvenir à venir à bout de certains acouphènes. Et en la matière, certaines plantes peuvent s’avérer utiles.

C’est le cas du ginkgo biloba qui est reconnu par la Commission européenne pour le traitement des acouphènes d’origine vasculaire, mais aussi comme une plante très efficace contre l’anxiété. On emploie également cet antioxydant puissant très couramment contre les troubles vasculaires et cérébraux liés à l’âge. Utilisée en extrait ou teinture mère, elle a donc une action plutôt complète, bien que les cas d’acouphènes d’origine vasculaire soient plus rares. Sinon, il y a aussi la petite pervenche ou vinca minor qui favorise la microcirculation et l’oxygénation du cerveau, souvent liés aux acouphènes. Sa décoction est à consommer deux à trois fois par jour.

Avant d’essayer ces plantes, parlez-en à votre médecin et vérifiez bien les contre-indications.

7) Les médecines alternatives et spécialistes à consulter

acouphènes
Crédits : iStock

Lorsque le médecin est démuni, on peut s’en remettre à d’autres spécialistes pour remédier aux problèmes d’acouphènes. Plusieurs méthodes sont ici conseillées :
-La sophrologie pour limiter les bruits désagréables dans les oreilles favorisés par la fatigue et les troubles anxieux.
-Un spécialiste en ostéopathie pour identifier une éventuelle cause physique (comme une tension d’origine cervicale)
-La médecine traditionnelle chinoise (MTC) pour atténuer les acouphènes d’origine énergétique grâce à l’acuponcture et l’acupression. On peut aussi réaliser soi-même l’exercice du « tambour céleste » à la maison pour lutter contre les acouphènes.
L’hypnose peut également parfois donner des résultats encourageants.
-Par ailleurs, la thérapie comportementale et cognitive (TCC) appliquée aux acouphènes peut aider à les dépasser.
-Enfin, il existe aussi la thérapie sonore d’habituation. Elle consiste à habituer le cerveau à entendre un bruit sans l’écouter. On peut donc l’utiliser contre les acouphènes.