in

7 recettes 100% naturelles d’hormone de bouturage maison

Crédits : iStock
4.7/5 - (3 votes)

Lors de la réalisation d’un bouturage, le jardinier peut être amené à utiliser des hormones chimiques proches de l’auxine naturelle pour favoriser le développement des racines sur les boutures. Néanmoins, avant même l’arrivée de ces hormones de bouturage de synthèse sous forme de talc ou de gel en jardinerie, nos ancêtres utilisaient des solutions naturelles pour faciliter leurs travaux de jardinage. Alors, pour aider au bon enracinement de vos végétaux, n’hésitez pas à tester l’une des recettes d’hormone de bouturage maison ci-dessous. Ces alternatives auront le mérite de booster vos boutures pour mieux multiplier vos plantes tout en restant écolos.

Et pour le bouturage de vos rosiers, découvrez aussi la technique… de la pomme de terre qui a le mérite d’être très efficace et économique.

1) L’urine et la saline : vos propres hormones de bouturage !

Parfois, il n’y a pas forcément besoin de chercher bien loin ou de se lancer dans des préparations sophistiquées. Comme nos anciens, vous pouvez en effet utiliser de l’urine ou de la salive qui contiennent des auxines utiles à la croissance des boutures. D’ailleurs, certains jardiniers avaient autrefois l’habitude de mettre la bouture directement à la bouche. Vu que la plante est parfois amère ou toxique, nous ne vous le conseillons pas. Toutefois, rien ne vous empêche de cracher à la base de vos boutures pour leur donner un coup de pouce !

2) L’eau de saule en guise d’hormone de bouturage maison

hormone de bouturage maison naturelle à l'eau de saule
Capture vidéo de la chaîne YouTube de Citoyen Prévoyant

L’eau de saule ne contient pas d’auxine. Aussi, il ne s’agit pas d’une hormone de bouturage à proprement parler. Toutefois, sa richesse en salicyline aider vos végétaux à fermer leurs stomates, ce qui empêche la déshydratation du rameau, et donc sa mort prématurée. Cela va en outre les protéger des agents pathogènes auxquels ils pourraient être exposés, favorisant ainsi une cicatrisation saine et rapide. Bref, cette eau très bénéfique mettra vos boutures dans de bonnes conditions pour bien s’enraciner. Tout ce dont vous aurez besoin, c’est de tiges de saule (saule blanc, tortueux ou pleureur) et d’eau. Vous retrouverez la recette complète ici. Sachez que plus vous y mettrez de tiges, plus le mélange sera concentré et efficace !

3) L’eau de ronce, une hormone de bouturage maison de compet’

La ronce est connue pour prendre très (trop !) vite racine et lorsqu’elle se marcotte, elle produit des racines blanches minuscules. Or, ces dernières contiennent une forte quantité de phytohormones bénéfiques dont l’extraction est très aisée. Il suffit pour cela de laver et sécher les racines. Ensuite, hachez-les finement avant de les mettre à macérer dans de l’eau pendant une journée complète. Après ces 24 h, vous pourrez utiliser cette eau de ronce pour y faire tremper vos boutures avant leur mise en terre. Elles apprécieront grandement !

4) Le miel en remplacement d’une hormone chimique

miel de lavande
Crédits : iStock

Allez encore une fois au plus simple en trempant le bout de vos boutures dans une cuillérée de vrai miel. Cette technique sera aussi très utile en cas d’excès d’eau.

5) Une hormone de bouturage maison à base d’avoine

Au tout début de sa germination, le grain d’avoine (et plus particulièrement l’apex du coléoptile) assure une production et diffusion naturelle d’auxine qui permet la croissance de ses cellules. Aussi, les générations précédentes utilisaient souvent le grain d’avoine, mais aussi celui de blé ou d’orge pour favoriser le bon bouturage de leurs plantes. Comment l’utiliser ? La technique la plus facile consiste à fendre la base de chaque bouture pour y insérer un grain. Alternativement, si le grain est trop gros pour la tige, il est possible d’utiliser une ligature en raphia. Une fois votre grain bien en place, vous pourrez mettre la bouture en terre. Veillez ensuite à garder le substrat humide : cela aidera la formation de racines adventives.

Bon à savoir :  Vous pouvez laisser reposer un peu le grain dans un coton humide pour “l’activer” avant de l’utiliser. 

6) La cannelle en guise d’hormone de bouturage maison

cannelle bâtons
Crédits : Flickr/Kjokkenutstyr.net

La poudre de cannelle est une excellente alternative à l’hormone de bouturage en poudre. Très bénéfique dans une utilisation au jardin, elle va aider les racines à pousser sainement sans risque de maladie. Et en plus, c’est une solution facile, économique et très efficace. Pour ce faire, mouillez l’extrémité de votre bouture et plongez-la dans de la cannelle pour la recouvrir avant la mise en terre.

7) L’hormone de bouturage maison au vinaigre

Dans un litre d’eau, incorporez deux cuillères à soupe de vinaigre de cidre et une cuillère à soupe de sucre. Une fois cette potion magique concoctée, plongez-y pendant quelques minutes les plantes et fleurs coupées que vous souhaitez bouturer avant leur mise en terre.