6 plantes anti-ronflements à glisser dans sa chambre

plantes contre les ronflements
Crédits : iStock/Modif : ADGM
5/5 - (5 votes)

Les ronflements peuvent être gênants pour les personnes qui dorment avec vous. Ils peuvent en outre affecter votre qualité de sommeil. Heureusement, il existe des mesures à mettre en place ainsi que des remèdes naturels anti-ronflements qui permettent de réduire les insomnies liées à ces bruits forts et répétitifs qui irritent votre gorge. Pour aller plus loin, il est également possible de glisser des plantes vertes qui réduisent les ronflements dans la chambre à coucher ! On a en effet souvent entendu qu’il ne fallait pas mettre des plantes d’appartement dans cette pièce. Cependant, il s’agit d’une idée reçue et leur présence dans la chambre peut aussi bien aider à mieux dormir qu’à prévenir ces désagréments nocturnes. Découvrez donc les plantes à adopter sur votre table de chevet pour des nuits plus calmes.

Voici 6 plantes contre les ronflements

1) Le bromélia ananas, le roi des plantes anti-ronflements

S’il existe une plante réputée pour réduire les ronflements, c’est bien le bromélia ananas champaca ! La plante-ananas a en effet la particularité de diffuser de l’oxygène de nuit comme de jour. Ce faisant, cette jolie plante permet d’améliorer la qualité de l’air tout au long de la nuit et de réduire, l’air de rien, les ronflements qui vous arrachent la gorge chaque nuit. En plus de purifier l’air, elle a aussi un effet anti-inflammatoire très appréciable sur vos voies aériennes.

plante ananas bromélia ananas champaca parmi les plantes anti-ronflements
Voici à quoi ressemble une plante-ananas. Plutôt mignonne, non ? Crédits : iStock

2) La lavande

En plus d’apporter son doux parfum de Provence très apaisant et relaxant pour l’esprit, et donc de réduire les problèmes d’anxiété et d’insomnie liée au stress, la lavande permet aussi d’améliorer la respiration. Elle aide ainsi à combattre ce phénomène bruyant et désagréable que sont les ronflements ! L’avantage d’en avoir quelques brins dans sa chambre, c’est aussi que l’on n’a plus besoin de brume d’oreiller. Cela permet ainsi de faire de petites économies.

3) L’aloe vera

L’aloe vera est une plante dépolluante, mais pas que ! En libérant de l’oxygène pendant la nuit, cette “plante de l’immortalité” permet de mieux respirer et de moins ronfler.

4) La menthe

En huile essentielle, en pot ou dans un vase, la menthe poivrée et son parfum frais s’imposent comme une arme de choix pour calmer les ronflements nocturnes. Si vous n’en avez pas dans votre jardin, vous pouvez aussi utiliser des tiges d’eucalyptus glissées dans un vase.

5) Le thym

En améliorant la respiration pendant la nuit, le thym va aider à atténuer les ronflements.

6) La mélisse

Bien connue en tisane pour ses propriétés digestives et relaxantes, la mélisse permet aussi de faciliter le raffermissement des tissus mous de la gorge. Elle va ainsi permettre de soulager les ronflements.

Où placer les plantes anti-ronflements dans sa chambre ?

Idéalement, il faudrait les placer sur une étagère proche du lit dans la chambre ou dans un des coins opposés de votre couchage. De cette manière, si l’odeur de la plante vous importune pendant la nuit (notamment pour ce qui est de la menthe, de la lavande ou de l’eucalyptus), vous n’aurez pas à respirer son parfum à plein nez !

Les huiles essentielles de plantes contre les ronflements

aromathérapie diffuseur diffusion huiles essentielles dans la chambre
Crédits : iStock

Les huiles essentielles peuvent être utilisées pour réduire les ronflements en raison de leurs propriétés anti-inflammatoires, antiseptiques et apaisantes. L’aromathérapie est donc une autre belle manière d’utiliser les plantes à son avantage contre les ronflements. Les classiques comme l’huile essentielle de menthe poivrée, l’huile essentielle de lavande ou encore l’huile essentielle d’eucalyptus radiata sont ici incontournables. D’autres huiles essentielles moins connues, mais tout aussi efficaces peuvent aussi servir. C’est le cas de l’huile essentielle de bergamote, de ravintsara, de marjolaine à coquilles, de niaouli ou encore de pin sylvestre. Comment les utiliser avant de dormir ?

En diffusion :

Ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, de menthe poivrée, d’eucalyptus ou de thym dans un diffuseur et diffusez dans la chambre à coucher quelques minutes avant de dormir. La diffusion aide à libérer les propriétés apaisantes des huiles essentielles, ce qui peut aider à détendre les muscles de votre gorge.

En inhalation :

Ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, d’eucalyptus ou de thym dans un bol d’eau chaude. Penchez votre tête au-dessus du bol et respirez profondément les vapeurs pendant quelques minutes avant de dormir. Cela va ouvrir vos voies respiratoires et facilitera votre respiration.

En massage :

Mélangez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, de menthe poivrée ou d’eucalyptus avec une huile de support comme l’huile d’amande douce ou l’huile de noix de coco. Massez doucement le mélange sur votre cou, votre poitrine et vos tempes avant de dormir. Ces massages vont permettre de détendre les muscles de votre gorge.

Avant d’utiliser les huiles essentielles, assurez-vous de vérifier les contre-indications (grossesse, allaitement, asthme, utilisation sur la peau, etc.) et que vous ne souffrez pas d’allergie à l’essence.

Des astuces en complément des plantes pour réduire les ronflements

ronflements apnée du sommeil
Crédits : iStock

Si vous êtes en surpoids, perdre quelques kilos peut aider à réduire les ronflements. Sinon, veillez à maintenir un poids santé. Par ailleurs, évitez l’alcool et les somnifères, qui peuvent détendre les muscles de la gorge et aggraver les ronflements, ainsi que le tabac qui irrite les voies respiratoires. Évitez également de manger lourd le soir, ce qui peut favoriser les troubles du sommeil et les ronflements. Ainsi, mangez plus léger et de préférence au moins trois heures avant le coucher.

Parmi les mesures à prendre, vous pouvez aussi essayer de dormir sur le côté. En effet, dormir sur le dos peut aggraver les ronflements. Surélevez également la tête de votre lit de quelques centimètres pour réduire les chances que votre langue et votre gorge ne tombent en arrière et bloquent vos voies respiratoires. Par ailleurs, l’air sec pouvant empirer les ronflements, installez un humidificateur d’air ambiant dans la chambre. Essayez aussi des exercices de la langue pour renforcer les muscles de votre gorge et réduire les ronflements.

Enfin, pensez à consulter un médecin. Si les ronflements sont graves et persistent, il permettra de diagnostiquer tout problème de santé sous-jacent (apnée du sommeil, etc.) en plus de vérifier vos traitements qui peuvent avoir pour effet secondaire de renforcer le ronflement (par exemple, si vous prenez des antihistaminiques). Il pourra aussi vous orienter vers un traitement ou une solution (bandelettes nasales, orthèse d’avancée mandibulaire, etc.).


Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Écrit par Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.