in

10 plantes à faire pousser à partir de noyaux ou pépins

Crédits : iStock - Montage et modif. : ADGM
3.8/5 - (13 votes)

6) Les noyaux de cerise pour obtenir des plantes

noyaux de cerise
Crédits : iStock

Les noyaux de cerise peuvent servir différentes utilisations, et notamment pour obtenir un cerisier. Pour ce faire, lavez-les soigneusement et grattez-les un peu pour les rendre rugueux. Ensuite, glissez-les dans un papier ou une serviette humide à placer dans le frigo jusqu’à la germination. Quand les noyaux commencent à germer, c’est qu’ils sont prêts ! Vous pouvez alors les semer sans plus attendre directement dans votre jardin. Vous obtiendrez une plante de haie en 4 ans et des cerises sauvages dans 10 ans environ.

7) Les graines de kiwi à faire pousser également

kiwi avec la peau comestible santé
Crédits : PhotoMIX-Company

Conservez une vingtaine de graines rincée sous l’eau pour retirer les dernières traces de pulpe. Cette étape limitera les risques de moisissures. Ensuite, déposez-les dans un pot entre deux couches de terre humide. Vous verrez : la germination est très rapide ! Vous ne tarderez pas à voir apparaître une tige assez robuste. Le résultat ? Au fil des mois, vous obtiendrez une plante grimpante très mignonne qui nécessitera donc un support pour se développer.

8) Un olivier en pot avec les olives

olives
Crédits : Pixabay/Sweetlouise

Conservez les noyaux de vos olives fraîches en privilégiant celles issues de fruits bien mûrs et non traités. Placez-les dans un bac de sable que vous garderez dans un endroit frais et humide tout l’hiver. Par exemple, la façade nord de votre maison sera idéale. Ensuite, il sera difficile de prévoir le temps de germination. Cela peut prendre six mois tout comme cela peut prendre deux ou trois ans. Une fois que votre noyau commence à germer, vous pouvez l’arroser, mais modérément, car l’olivier est un arbre qui craint l’excès d’eau plus que la sécheresse. Gardez-le en pot si vous n’habitez pas dans une région au climat doux. Vous pourrez le sortir à la fin mai, lorsque les risques de gel sont écartés. Après la germination, vous obtiendrez un petit arbuste en 5 ans et les premières fleurs en 5 ans au minimum.

9) Une plante à partir de pépins de grenade

grenade
Crédits : Pixabay/Comanche0

Récupérez des pépins dans une grenade très mûre et rincez-les bien. Vernalisez vos pépins pour faciliter leur germination en les plaçant dans un pot que vous glisserez dans un sac hermétique et laisserez deux semaines au frigo. Les deux premières feuilles (ou cotylédons) apparaîtront alors. Vous pourrez ensuite sortir régulièrement le pot dehors en été de manière à habituer son feuillage à recevoir du soleil direct. Dès le deuxième été, votre arbuste commencera à bien s’épanouir et à fleurir. Toutefois, seuls les jardiniers les plus habiles arrivent à obtenir des fruits comestibles. Ces derniers sont par ailleurs généralement plus petits.

10) Les noyaux de litchi pour avoir des plantes

litchi
Crédits : Pixabay/Ivabalk

Les plantes issues des noyaux de litchi sont difficiles à cultiver. Cependant, l’étape de la germination est quant à elle rapide et particulièrement esthétique. Pour ce faire, gardez de préférence les noyaux les plus lisses et non atrophiés. Retirez-en la chair et laissez-les tremper dans de l’eau pendant deux jours. Ensuite, plantez plusieurs noyaux dans un terreau humide en plaçant le côté arrondi vers le haut et en le laissant légèrement dépasser. (Tous ne germeront pas, c’est la raison pour laquelle on en sème plusieurs !) Gardez vos semis au chaud et patientez : après deux ou trois semaines, les premières feuilles feront leur apparition. Et une fois qu’elles auront atteint 10 cm, il sera temps de les replanter.

En bonus… Comment faire pousser une plante ananas ?

Tordez la couronne d’un ananas frais en la tordant sur elle-même. Cela vous permettra de l’arracher. Enlevez les feuilles à la base sur 2 cm et laissez cette partie dénudée germer dans de l’eau pendant quelques jours. Vient ensuite le temps de mettre les racines obtenues en terre dans un pot de 10 à 15 cm de diamètre rempli de terreau d’intérieur humide. Ici, recouvrez bien la tige jusqu’aux premières feuilles pour favoriser l’enracinement de la plante. Vous n’aurez plus qu’à placer le tout dans un coin ensoleillé sans courants d’air. Pendant les premiers mois, il ne se passera pas grand-chose (les racines creusent leur nid !). Néanmoins, une fois ce temps passé, de nouvelles feuilles feront leur apparition.