in

Papier peint : 4 erreurs à ne jamais commettre quand on en change

Crédits : iStock

Difficile d’imaginer nos intérieurs sans papier peint… C’est devenu un indispensable pour habiller les murs de toutes les couleurs et fantaisies qui nous font envie. Néanmoins, lorsqu’il est vieux, usé, mal entretenu et taché ou qu’il n’est plus à notre goût, on se prend à redouter le moment de le changer. En effet, il va falloir en choisir un nouveau, enlever l’ancien et appliquer le neuf, ce qui n’est pas une mince affaire ! Voici les erreurs à éviter pour que la pose se fasse aisément.

Et surtout, pensez à garder vos chutes de papier peint pour décorer vos meubles et escaliers !

1) Prendre n’importe quel papier peint sans réfléchir à ses besoins

décoration papier peint géométrique
Crédits photo : site Papier peint des années 70 (modèle Masell)

Ici, le choix est large et pour tous les budgets. Que vous cherchiez un papier peint géométrique ou plus classique vous regarde. Néanmoins, il est toujours préférable de réfléchir à ce dont vous avez besoin. Par exemple, il vaut toujours mieux le prendre épais si c’est pour cacher les imperfections du mur. Dans ce cas, il faudra un poids au m² (ou grammage) plus élevé. Aussi, vérifiez que vos rouleaux portent tous le même numéro de bain pour avoir une couleur strictement identique tous vos murs lors d’un achat en libre-service. Et enfin, si malgré vos savants calculs, vous avez peur de vous tromper dans vos achats, prenez toujours un rouleau en plus même si c’est cher. Ainsi, vous n’en manquerez pas et vous pourrez retoucher et remplacer facilement un lé déchiré ou usé. Le reste n’est qu’une affaire de type de papier peint :

  • Le traditionnel est plus fragile, non lessivable et fin donc à réserver aux murs sans défauts. Néanmoins, c’est l’ami des petits budgets et économes.
  • L’intissé est facile à poser et retirer pour les moins bricoleurs, les locataires et ceux qui se lassent vite et aiment changer régulièrement de décor. Sa colle s’applique directement sur le mur et il s’arrache à sec. Et en plus, c’est le plus écolo des trois !
  • Le vinyle est résistant à l’usure (donc plus durable) et imperméable pour un nettoyage facile.

2) Vous ne prenez pas le temps de préparer le mur avant la pose

mur lessiver nettoyer nettoyage
Crédits : iStock

Ce faisant, vous n’allez pas gagner de temps… bien au contraire ! Alors, pensez à bien ôter les clous du mur et reboucher les trous et fissures avec un enduit de rebouchage. Puis dépoussiérez et lessivez bien votre mur et repeignez-le si besoin. En effet, un mur de couleur vive ou foncée pourrait transparaître sous la tapisserie. Il faudra aussi dépolir avec du papier de verre une peinture satinée ou brillante à laquelle la colle risque de ne pas adhérer. Dernière chose, il est toujours important de vérifier la porosité et l’absorption du mur, car un mur absorbant aidera la colle à adhérer. Pour ce faire, pressez une éponge humide contre le mur et observez les gouttes. Si elles coulent rapidement sur la paroi, elle est peu absorbante et nécessitera une sous-couche. En plus, cela facilitera l’arrachage au moment de changer le papier peint. Au contraire, si les gouttes perlent lentement et sont absorbées par le mur, la colle devrait y adhérer sans problème.

3) Vous bâclez le collage pour finir plus vite la pose

collage papier peint sur le mur
Capture YouTube de la chaîne bandq

Impossible d’avoir un bon résultat si le premier lé est posé en biais ! Alors, commencez par faire un trait léger de repère au crayon en vous aidant d’un fil à plomb ou un niveau. Puis lisez les instructions sur le pot de colle. Bien sûr, il faudra l’avoir choisi en fonction du type de papier peint pour avoir un rendu durable approprié au support. Par exemple, le vinyle nécessite une colle pour papier lourd et épais. Sans cela, ça ne tiendra pas et gondolera ! Ces instructions vous donneront également un temps de détrempe à respecter strictement (en général 10 minutes). Ne négligez pas ce temps d’attente, car cela permet à la colle d’imprégner le papier et donc de bien coller. Le bon plan : encoller trois lés à la suite pour prendre de l’avance !

4) Vous prenez le risque de tacher votre papier peint neuf

peinture au rouleau
Crédits : Pexels

Tout d’abord, quand vous voulez refaire a décoration d’une pièce, pensez à peindre le plafond avant la pose du papier ! En effet, c’est le meilleur moyen de se retrouver avec des éclats de peinture sur les lés. Et il est plus facile de poncer la peinture qui coule sur un mur que l’on voudra ensuite recouvrir que de retirer des traces de peinture sur le papier peint neuf. Toujours pour éviter les taches, gardez une éponge propre à portée de main pour enlever les excès de colle retirés au marouflage pouvant laisser des taches brillantes sur les lés d’à côté.

Derniers conseils :

  • Pour couvrir un angle sortant (en relief vers l’extérieur), ne coupez pas le papier peint sur l’angle par commodité. En effet, il risque de se décoller. Préférez habiller l’angle du mur, même très minime, avec le papier peint.
  • Et surtout, pensez à jeter la colle et les lés qui en sont couverts en déchetterie, car elle est très toxique. De fait, elle n’a sa place ni dans les poubelles ménagères (et encore moins recyclables) ni dans l’évier qu’elle va boucher. Alors, videz bien vos seaux avant de les rincer. Un vieux pot de peinture est excellent pour ça !

Articles liés :

Comment décoller du papier peint sans décolleuse à vapeur ?

Une astuce peinture très insolite et des conseils pour rafraîchir son intérieur

Travaux de rénovation énergétique : Quelles aides financières ? Pourquoi ?