in

Peut-on mettre les mauvaises herbes au compost ? Qu’en faire ?

Crédits : iStock

La corvée de désherbage n’est pas toujours très appréciée des jardiniers qui s’y adonnent. Néanmoins, on n’a pas le choix ! Il faut ce qu’il faut pour retrouver des dalles de terrasse impeccables ou préserver les plantes alentour que ces végétaux étouffent en les privant d’éléments nutritifs. Les mauvaises herbes ont en outre tendance à se montrer très envahissantes dans les diverses plantations du jardin ou du potager. Aussi, il convient de désherber régulièrement pour en être débarrassés. Une fois cette tâche accomplie, on ne sait toutefois pas toujours quoi faire des adventices retirées. Faut-il les brûler ? Où peut-on les jeter ? La tentation peut alors être grande de glisser ses mauvaises herbes dans le compost au sein des autres déchets verts et des déchets bruns. Mais est-ce vraiment une bonne idée ? Découvrez la réponse, ainsi que tout ce que vous pouvez en faire.

Peut-on mettre les mauvaises herbes au compost ?

Ami jardinier, sachez que la réponse est en général non, et ce, pour plusieurs raisons. Déjà, votre compost est rempli de bons nutriments. Aussi, elles risquent d’y germer et d’y prospérer. Et malheureusement, il y a de grandes chances que vous finissiez par les semer au moment d’épandre votre engrais naturel au sein du jardin. Il n’en faudra pas plus au liseron pour envahir rapidement toute votre parcelle et remplacer vos jolis massifs de fleurs ! Rappelons en effet qu’une mauvaise herbe est bien souvent une plante à croissance rapide. Aussi, la moindre graine qui traîne peut vite se développer, prospérer et tout envahir. Mieux vaut donc éviter d’ajouter ces végétaux au compost si vous ne voulez pas le ruiner !

pissenlits mauvaises herbes
Crédits : iStock

Seule exception à cette règle : bien choisir les mauvaises herbes ajoutées au compost !

Si vous ajoutez des adventices qui ne sont pas montées en graine (soit sans fleurs) et sans racines, vous limitez les risques de germination. Pensez aussi (et cela vaut pour tous les déchets verts) à ne jamais mettre de mauvaises herbes malades qui pourraient ainsi contaminer le compost, puis tout le jardin. Finement sélectionnées, elles apporteront de bons nutriments, et notamment des minéraux dans votre bac de compostage.

Alors, où jeter les mauvaises herbes arrachées ?

Dans la loi, il est interdit de brûler les déchets verts, ces derniers étant considérés comme des déchets ménagers. Cela occasionne en effet une pollution, de mauvaises odeurs gênantes ainsi qu’un risque d’incendie. Vous pouvez toutefois vous rendre en déchetterie pour vous en débarrasser. Vérifiez toutefois au préalable les conditions et réglementations de la structure la plus proche de chez vous. Normalement, il vous sera possible de les jeter telles quelles.

brouette mauvaises herbes
Crédits : iStock

Si on ne peut pas les mettre au compost, on peut quand même tirer parti des mauvaises herbes !

Il serait dommage de ne pas les utiliser ! En effet, on a tendance à les juger assez sévèrement quand elles nous “enquiquinent”. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit de plantes qui peuvent s’avérer très utiles et qui recèlent de nombreux bénéfices.

Il est ainsi possible de recycler les mauvaises herbes arrachées en purin, en engrais vert ou même parfois en paillage pour protéger vos plantes. Certaines d’entre elles ont aussi des propriétés médicinales, à commencer par l’ortie. Enfin, si vous n’avez pas encore lu notre article sur les mauvaises herbes comestibles, sachez que leurs utilisations en cuisine sont très nombreuses. Pissenlits, orties, armoise… Toutes sont d’ailleurs délicieuses ! Pensez notamment à utiliser vos pissenlits pour faire du miel de pissenlit (ou cramaillote).