in

5 astuces pour ENFIN venir à bout du liseron

Crédits : iStock

Cette plante dicotylédone appartient à la famille des Convolvulaceae. Bien qu’élégants, le liseron des haies et le liseron des champs sont considérés comme des adventices ou mauvaises herbes par de nombreux jardiniers au même titre que le pissenlit. Il faut dire que comme le chiendent, cette plante dispose d’un système racinaire peu commun rendant son extermination difficile. En effet, si vous en oubliez ne serait-ce qu’un morceau, cela engendrera une pousse. Les graines de ces végétaux sont en outre facilement réensemencées par les oiseaux. C’est la raison pour laquelle il est très difficile d’en venir à bout au jardin. Avec beaucoup de détermination et de patience, de bons gestes et des produits écologiques, il est néanmoins possible de s’en débarrasser sans produits chimiques.

Se débarrasser du liseron : une obligation ? Absolument pas !

liseron jardin
Crédits : Pixabay/Gaelle Laborie

Tout d’abord, rappelons que le liseron est une plante utile dans les platebandes ou les haies. Il s’agit par exemple d’un bon indicateur d’un excès d’engrais au jardin. Cela peut donc montrer au jardinier qu’il doit limiter l’azote sur ses terres. Ce bio-indicateur est aussi un indice que le sol est trop compact. Ses racines permettent d’ailleurs de décompacter ce tassement. Les liserons sont en outre des plantes mellifères qui attirent les insectes pollinisateurs, abeilles en tête. C’est donc bénéfique pour les fleurs, mais également le potager. D’ailleurs, beaucoup de jardiniers les gardent pour cette raison en coupant les fleurs avant qu’elles ne puissent disperser leurs graines.

Toutefois, comme toute mauvaise herbe, il concurrence et étouffe les végétaux alentour en captant l’eau, la lumière et les éléments nutritifs du sol. C’est notamment le cas en cas de forte invasion. Avec ces informations en main, à vous de juger si vous voulez supprimer ces végétaux.

Comment chasser le liseron dans son jardin ?

Liseron dans le jardin
Crédits : PxHere

1) Les bons gestes contre le liseron

Certains gestes sont totalement inutiles. C’est par exemple le cas de l’utilisation du désherbeur thermique qui n’atteint pas les racines profondes de cette plante. Quant à l’usage de la bêche ou un motoculteur, c’est déconseillé. Cela peut laisser des tronçons de racines dans la terre et les casser. Vous serez donc assurément envahi après cela ! D’autres gestes permettent en revanche de mieux maîtriser sa propagation, voire de l’enrayer. Pour éviter la dissémination par voie aérienne (dissémination des graines par les oiseaux), coupez les parties aériennes avant qu’elles ne produisent des graines. Pensez aussi à appliquer un paillage qui évitera l’installation du liseron et passez la binette tous les 8 jours sur les zones où le sol est nu.

2) L’arrachage manuel, la technique la plus efficace

L’arrachage manuel ou désherbage à la main est à réaliser au printemps ou en début d’été sur une terre sèche. Retournez la terre en douceur sur 30 cm avec une grelinette, une gouge ou une fourche-bêche et retirez les bouts de racine. Si vous en oubliez, le liseron risque de pousser de nouveau, alors soyez minutieux et évitez de casser les racines. Plus vous cassez les racines, plus ces végétaux reviendront et pousseront. Répétez ensuite tous les dix jours pour épuiser la plante. À la longue, elle poussera de moins en moins. Eh oui! éradiquer ce végétal est un travail de longue haleine et de répétition !

3) Le vinaigre blanc ou l’eau bouillante

vinaigre blanc jardin
Capture vidéo tirée de la chaîne YouTube de Cab7

Ce produit écologique très utile au jardin permet de tuer ses tiges en quelques heures seulement. Pour profiter de son pouvoir désherbant, il suffit de le vaporiser à l’aide d’un vaporisateur sur les plantes. Ensuite, renouvelez 10 jours plus tard. Les plantes déjà affaiblies n’y résisteront pas. Si vous n’avez plus de vinaigre blanc, vous pouvez utiliser l’eau des pâtes ou celle des pommes de terre encore bouillante pour tuer la plante. Réitérez 2 ou 3 fois sur les pousses à traiter et vous verrez que c’est excellent pour désherber. Après coup, retirez les racines comme expliqué tantôt.

4) La solarisation pour éliminer le liseron

La solarisation est une technique très prisée contre les mauvaises herbes. Elle consiste à couvrir le sol envahi avec une bâche noire épaisse dont vous aurez enterré ou bloqué les extrémités en place. Après sa mise en place, la bâche doit rester plusieurs mois sur place pour bien étouffer la végétation. Cette technique est excellente sur les grandes surfaces. Notez toutefois qu’elle n’est pas très esthétique. Un paillis ou des feuilles mortes permettront de savamment la camoufler. Pour quelques pieds épars au sein de vos massifs ou plantes potagères, préférez placer une simple boîte de conserve sur chaque pied à éliminer.

5) D’autres plantes pour lutter contre le liseron ? Oui et non !

Oeillets d'Inde fleurs pucerons jardin potager
Crédits : Wikimedia Commons/ TitTornade

Les plantes et fleurs sont une arme de lutte écologique souvent très efficace. Toxiques pour les plantes indésirables ou les insectes nuisibles ravageurs, elles peuvent protéger efficacement le jardin. Aussi, on conseille très souvent le tagetes nématocide qui serait un excellent herbicide contre cette mauvaise herbe. Son petit cousin tagetes patula (ou oeillet d’Inde) serait quant à lui un excellent préventif en plus de repousser aussi le chiendent, les nématodes et les pucerons. Tagetes minuta produit pour sa part une substance herbicide puissante et destructrice. Toutefois, l’efficacité de ces plantes fait débat chez les jardiniers.