in

9 gestes d’hygiène qu’on fait tous, mais qui ne servent… à rien

Crédits : iStock/Wikimedia - Montage : Astucesdegrandmere

5) Dans les toilettes publiques, vous tirez la chasse avec le pied par mesure d’hygiène

Crédits : iStock

Si la chasse est sale, c’est bien à cause d’habitudes de ce type. Nos chaussures sont couvertes de saletés accumulées non seulement aux toilettes, mais aussi ailleurs. De fait, utiliser le pied ne fait que souiller et salir le bouton inutilement pour les autres usagers qui passeront après vous. Pas très sympa ! En plus, les bactéries qui vont font si peur ne résistent pas bien longtemps sur les surfaces lisses et froides des toilettes. Et surtout, après l’avoir actionnée, on se rend généralement au lavabo pour se laver les mains et stopper la prolifération des bactéries en veillant à l’hygiène de ses mains. Du coup, à quoi bon se lancer dans des chorégraphies acrobatiques si c’est pour se laver les mains derrière ?

6) Une lingette antibactérienne pour l’hygiène de la maison

Crédits : iStock

Pratiques, elles ont aussi de nombreux désavantages. Alors, bien sûr, on peut signaler leur impact écologique, mais en plus, certaines personnes ont tendance à les utiliser pour nettoyer alors qu’elles ne servent qu’à désinfecter. En fait, c’est comme la javel : ça désinfecte, mais ça ne nettoie rien. Qui plus est, on les utilise souvent très mal. En effet, pour qu’elles soient efficaces, on ne peut pas garder la même pour toutes les pièces et sur plusieurs surfaces différentes. Les bactéries risquent en effet de résister et d’être juste répandues d’une pièce à l’autre. De plus, elles ne conviennent pas à un nettoyage sommaire et superficiel de quelques secondes. En conclusion, ça ne sert à rien d’en utiliser si vous ne comptez pas en changer plusieurs fois pour faire de petites surfaces et prendre votre temps… Et tout à coup, on voit moins l’intérêt de les utiliser ou en quoi c’est plus facile.

7) Pousser l’hygiène du vagin à l’extrême pour chasser les odeurs et les saletés

hygiène corporelle entrejambe
Crédits : iStock

Malheureusement, chercher à tout prix à récurer son entrejambe, notamment pour en supprimer toute trace d’odeur, est la meilleure manière d’y avoir des problèmes d’odeurs justement. Aussi, cela peut causer des irritations et affections gynécologiques. Comme nous l’expliquions dans notre article sur les erreurs d’hygiène intime, le trop est l’ennemi du bien. À trop agresser sa vulve de produits parfumés et irritants (savons, lingettes, protections hygiéniques), on ne respecte pas cette zone sensible qui a son propre mode de nettoyage. En mettant dans l’eau dans le vagin (avec une poire ou même la main), on perturbe par exemple sa flore dont le pH est différent de l’eau. Le nettoyage doit rester externe et superficiel pour laisser la nature faire ce qu’elle a à faire !

8) Faire son lit le matin

femme petit-déjeuner lit matin jus d'orange
Crédits : Pixabay/StockSnap

C’est votre réflexe : chaque matin, vous faites votre lit à peine levé pour bien commencer la journée ! Malheureusement, c’est la meilleure manière de garder les acariens bien au chaud et de favoriser les allergies… En effet, le fait de remettre la couette va empêcher le lit de respirer et tout ce beau monde va macérer. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle de nombreux hôpitaux laissent la couverture pliée sur un lit fraîchement réalisé. Ainsi, ce n’est pas vraiment le fait de le faire qui gêne, mais plus le fait de le faire complètement. Mieux vaut laisser la couverture repliée pour laisser le linge de lit s’aérer !

9) Ne jurer que par le gel antibactérien pour l’hygiène des mains !

gel antibactérien hygiène des mains
Crédits : iStock

L’hygiène des mains est un élément clé, car  ce sont surtout elles qui font circuler les micro-organismes à l’origine des maladies. Du coup, vous ne quittez jamais votre maison sans votre gel antibactérien ! Malheureusement, on sait bien qu’ils n’arrivent pas à la cheville d’un vrai lavage à l’eau et au savon. Si on l’utilise sur des mains souillées, elles seront désinfectées, mais toujours souillées après utilisation. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils doivent être utilisés épisodiquement. Cependant, une autre raison de ne pas en faire un usage intensif est que cela peut avoir des effets très néfastes. Par exemple, la suppression de toutes les bactéries sur la peau, même les bonnes qui y sont présentes naturellement, vous laissera plus vulnérable à celles qui s’y mettront plus tard !

Depuis 2013, on sait grâce à l’Association Santé Environnement France qu’ils sont à l’origine de dérèglements hormonaux. Selon une étude de l’université du Missouri, ils favoriseraient aussi l’absorption par la peau du Bisphénol A, un matériau interdit en France pour les contenants alimentaires (biberons, canettes, etc.), car c’est un perturbateur endocrinien. Enfin, cette même étude pointe d’autres effets délétères. Outre des méfaits dermatologiques (sécheresse, irritations, etc.), ils causent en effet parfois des allergies, nausées, maux de tête… En plus, on ne connait pas leur toxicité sur le long terme. Alors, n’en abusez jamais : ce sont des compléments de dépannage, pas des remplaçants !

À savoir : les formules du commerce sont souvent très différentes de celles des hôpitaux, donc les effets sont incomparables.

Source

Articles liés :

8 choses qu’il ne faut jamais prêter à personne (pas même votre entourage proche !!)

Comment nettoyer sa brosse à dents et la désinfecter ?

5 choses que vous ne devez pas/plus jeter dans les toilettes


Écrit par Julie Vera, rédactrice santé

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.