in

Faire appel à une femme de ménage : quel avantage fiscal ?

Crédits : iStock

Chaque année, des millions de Français sautent le pas et engagent un homme ou une femme de ménage. Cette aide-ménagère peut en effet s’avérer précieuse dans un quotidien où la gestion des tâches ménagères devient un poids. Que vous fassiez face à une situation de perte totale ou partielle d’autonomie ou que vous souffriez de charge mentale, cette solution permet donc de vous décharger en partie ou totalement des tâches domestiques que vous ne pouvez plus assurer. Et que vous embauchiez cette aide à domicile pour vous ou un parent retraité qui a besoin d’aide, ce type de service à la personne donne droit à une réduction d’impôt. Mais comment se passe l’embauche et comment déclarer les frais d’aide ménagère ? On vous dit tout sur votre avantage fiscal !

Embaucher une femme de ménage, comment ça se passe ?

Crédits : iStock

Soit vous décidez de faire le recrutement par vous-même, soit vous passez par un tiers. Si vous vous en occupez vous-même, il faut savoir que vous devrez tout gérer des annonces aux entretiens en passant par le contrat de travail et la gestion du dossier URSSAF (charges sociales, dossiers…). Ici, le bouche-à-oreille sera un vrai avantage pour trouver quelqu’un de sérieux. Bref, inutile de vous dire qu’il vous faudra réviser le Code du travail en amont. Cependant, cette option certes chronophage reste celle qui vous coûtera le moins cher.

Sinon, vous pouvez passer par une société mandataire pour vous aider dans vos recherches et démarches administratives, voire un prestataire de services qui vous enverra directement un salarié. C’est la solution qui vous évitera de gérer trop de formalités et de paperasse. En plus, vous pourrez facilement trouver l’agence la plus proche de chez vous en faisant une recherche sur internet. Par contre, prenez le temps de vérifier le contrat du mandant et de comparer le prix des prestations.

Quels avantages fiscaux à l’embauche d’une femme de ménage ?

comptabilité argent dépenses
Crédits : PxHere

Depuis 2018, vous bénéficiez d’un avantage fiscal à hauteur de 50% de ce que vous avez déboursé. Par exemple, pour des dépenses effectives de 200 euros par mois pour l’emploi d’un salarié à domicile, vous bénéficierez d’un crédit d’impôt systématique de 100 euros. Que vous soyez locataire ou propriétaire et que ce soit dans votre résidence principale ou secondaire située en France, vous pouvez tout à fait en jouir. En outre, cela concernera aussi ceux qui ont engagé des dépenses pour la résidence d’un parent ou grand-parent qui remplit les conditions pour toucher l’APA.

Notez que vous pouvez bénéficier de ces avantages pour d’autres services définis dans l’article D7231-1 du Code du travail. Cela comprend :

  • Les travaux de jardinage, de petit bricolage ou de gardiennage
  • La garde d’enfants et le soutien scolaire
  • L’assistance aux personnes âgées ou handicapées
  • La livraison de courses à domicile et la préparation et livraison de repas
  • Les services d’assistance informatique, internet et administrative
  • Et les soins et promenades d’animaux de compagnie de personnes dépendantes (hors vétérinaire et toilettage).

Comment remplir sa déclaration de revenus ?

Crédits : Pixabay/StevePb

Tout d’abord, sachez que cette exonération fiscale ne portera que sur les sommes que vous payez. De fait, si vous recevez une aide financière de la part de votre employeur ou de la CAF (PAJE, APA…), vous devrez déduire le montant de cette aide du calcul du montant déclaré. Par exemple, si vous avez payé 4000 €, mais que vous avez reçu une allocation de 1500 €, vous ne pourrez déclarer que 2500 €. En bref, seuls les montants payés de votre poche rentrent en ligne de compte.

Si vous faites votre déclaration en ligne, cochez la case « réductions et crédits d’impôt » à l’étape n°3 . Cela vous donnera accès à la case 7DB. Autrefois, il fallait en effet remplir la case 7DB (crédit d’impôt de 50% pour les actifs) et 7DF (réduction d’impôt de 50% pour les retraités). Aujourd’hui, seule 7DB y figure. Pour la remplir, mettez la somme déboursée complète. Les impôts se chargeront alors de calculer les 50% d’avantage fiscal.

Bon à savoir :

Que vous utilisiez les services d’un salarié, d’une association, d’une entreprise ou d’un organisme déclaré ou à but non lucratif, gardez toujours tous les justificatifs de paiement pour vos dépenses. Il peut s’agir ici de preuves de paiement des factures ou d’attestations de l’URSSAF. En effet, l’administration fiscale peut en faire la demande. Alors, même si vous ne pouvez pas les joindre à votre déclaration, gardez ces documents précieusement en cas de demande. En outre, sachez que des députés LREM veulent réformer cet avantage fiscal pour certains foyers. C’est donc peut-être le moment idéal pour en profiter… tant que c’est encore possible !

Articles liés :

6 conseils qui vous permettront de réduire vos impôts

Travaux de rénovation énergétique : Quelles aides financières ? Pourquoi ?

9 astuces ménage piquées aux pros pour se faciliter la vie


Écrit par Julie Vera, rédactrice santé

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.