in

Faire baisser son cholestérol en 10 jours : le plan d’attaque efficace

Crédits : iStock
5/5 - (1 vote)

On distingue deux types de cholestérol : HDL et LDL, ce dernier étant celui que l’on qualifie de mauvais cholestérol. Indispensable pour notre organisme, ce type de lipides peut présenter des risques en cas d’excès et favoriser l’apparition de symptômes désagréables. En cas d’hypercholestérolémie, le cholestérol peut aussi surtout provoquer une athérosclérose. Or, les plaques d’athérome formées peuvent finir par se rompre et entraîner la formation d’un caillot ou obstruer un vaisseau sanguin. Il y a aussi un risque de développer des maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde ou angine de poitrine) et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC). Si vous avez du cholestérol, n’hésitez pas à suivre ce plan d’attaque pour faire baisser votre taux en dix jours seulement.

En pratique, vous pourrez bien souvent faire baisser votre taux de cholestérol en surveillant votre alimentation et en réduisant les aliments trop riches en cholestérol. Toutefois, d’autres gestes et habitudes du quotidien peuvent également avoir une forte incidence sur ce taux.

Moins d’alcool et de tabac pour faire baisser son cholestérol

arrêter de fumer tabac cigarette
Crédits : Wikimedia Commons/TBEC Review

L’alcool, notamment s’il est consommé sous la forme de cocktail, est très riche en sucre. Il ne fait donc pas bon ménage avec le cholestérol, car tout ce sucre sera ensuite stocké sous forme de graisse par le corps. Quant au tabagisme, c’est moins connu, mais il est également hypercholestérolémiant. Effectivement, la nicotine a pour effet de diminuer votre taux de bon cholestérol (HDL). Si vous n’arrivez pas à réduire votre consommation, n’hésitez pas à en parler à un médecin qui saura vous accompagner face à votre addiction.

Réduire le mauvais gras pour faire baisser son cholestérol

steak de boeuf viande rouge
Crédits : iStock

Pour limiter les risques cardiovasculaires, on estime généralement que les lipides ne doivent pas dépasser 30 % de la ration calorique. C’est la raison pour laquelle il est essentiel de surveiller sa consommation au quotidien. Pour ce faire, il convient de réduire sa consommation de graisses saturées et d’aliments riches en mauvais gras :

produits d’origine animale, notamment la viande rouge, la charcuterie et les abats (optez autant que possible pour des viandes maigres (volaille sans peau, veau, etc. bien moins gras que le boeuf ou l’agneau))
-beurre et graisses cuites
-oeufs non bio (il ne faut pas dépasser deux jaunes par semaine et les oeufs bio sont à privilégier, car ils apportent quant à eux de bonnes graisses)
-viennoiseries et pâtisseries, notamment industrielles
-biscuits, plats surgelés et plats industriels.

Les produits laitiers ne sont quant à eux pas à proscrire, mais il convient d’opter pour des versions écrémées, demi-écrémées ou light. Le fromage, souvent gras, reste toutefois à limiter autant que possible.

Privilégier le poisson à la viande

maquereau poisson
Crédits : PxHere

Il faut réduire sa consommation de viande et ne pas hésiter à le faire au profit de sa consommation de poisson. Ceux qui sont riches en oméga-3, une bonne graisse, permettent en effet de diminuer son taux de cholestérol en remplaçant la mauvaise graisse dans les tissus et artères. Au final, cela aidera votre corps à brûler plus efficacement les acides gras saturés associés au mauvais cholestérol… et aux kilos superflus ! Pour ce faire, consommez du poisson gras deux à trois fois par semaine. Les poissons qui contiennent le plus d’oméga-3 sont le maquereau, la sardine, le hareng, le saumon, la morue (et notamment le foie de morue), la roussette, l’espadon ou encore l’anchois.

Ne pas bouder les bonnes graisses

huile de colza
Crédits : iStock

On a tendance à avoir une vision très négative des graisses. Pourtant, toutes ne sont pas à loger à la même enseigne. Certaines sont même riches en acides gras polyinsaturés et mono-insaturés qui auront pour effet de réduire vos taux de cholestérol LDL. D’ailleurs, une étude américaine avait démontré qu’une consommation quotidienne de 20 g par jour permettait d’abaisser de 10 % le taux de cholestérol sanguin. En pratique, vous pouvez remplacer votre beurre par une margarine végétale. Par ailleurs, n’hésitez pas à varier vos huiles végétales en cuisine pour utiliser de l’huile d’olive, de l’huile de colza, de l’huile d’arachide ou encore de l’huile de canola. Pensez aussi à l’avocat.

Les phytostérols pour faire baisser son cholestérol

graines noix
Crédits : pxhere

Présents en quantité dans notre estomac, les phytostérols remplacent une partie du cholestérol au niveau des cellules. On retrouve aussi ces lipides végétaux dans les huiles, les fruits et légumes, les céréales (colza, maïs, blé…) et les oléagineux (dans des arachides comme le sésame, les noix de cajou, les amandes ou encore les cacahuètes). N’oubliez toutefois pas que les aliments enrichis en phytostérols sont déconseillés au moment de la grossesse ainsi que de l’allaitement.

Adopter les produits frais sur la durée

orange kiwi vitamine c
Crédits : Pixabay/Ponce_photography

Certes, ce conseil peut sembler déconcertant au sein d’un article qui explique que l’on peut faire baisser son taux de cholestérol en dix jours. Il est toutefois logique qu’un changement ponctuel ne suffira pas à réduire un cholestérol très élevé et améliorer votre qualité de vie sur la durée. Il convient donc d’adopter sur le long terme une meilleure hygiène de vie et revoir ses habitudes alimentaires sans frustration. Cela implique de s’habituer à consommer régulièrement des fruits et légumes frais pour faire le plein de bons micronutriments et de fibres anticholestérol tout en compensant en partie les lipides réduits en consommant moins de viande rouge.

Nous vous conseillons surtout de privilégier sur la durée la vitamine B et C, et surtout le bêta-carotène, pour augmenter la combustion du cholestérol. À vous les kiwis, avocats, agrumes (citron, pamplemousse ou orange), cassis, abricots…

L’exercice physique pour faire baisser son cholestérol

natation nager piscine
Crédits : Pixabay/Egmuri

Bonne nouvelle pour les grands allergiques à l’effort physique : nul besoin de devenir un grand athlète et de faire du sport à outrance pour réduire son taux de cholestérol ! En réalité, le tout est de faire un peu d’exercice, préférablement de la marche ou de la natation par exemple, pour mettre à mal votre cholestérol en excès. Au quotidien, préférez aussi prendre l’escalier ou encore descendre un arrêt de bus plus tôt. Bref, il suffit de mettre votre corps en route sans pour autant le malmener afin d’observer un effet…

Prendre des médicaments ? Oui… et non !

femme médicament traitement malade
Crédits : iStock

Il n’est pas forcément conseillé d’abuser des médicaments à base de statines. Cela dépendra bien sûr des cas et de l’avis de votre médecin basé sur vos antécédents cardiovasculaires ou de diabète. Cependant, avant même d’envisager la médication, le simple fait d’adopter une alimentation équilibrée peut faire baisser votre taux de cholestérol de 15 à 40 %, et ce, très rapidement. Soyez donc très assidus avec votre régime alimentaire anti-cholestérol et peut-être pourrez-vous éviter un traitement lourd et à prendre à long terme !