10 fausses bonnes idées contre les punaises de lit (inutiles, voire dangereuses !)

insecticide contre les punaises de lit erreurs pour s'en débarrasser
Crédits : iStock - Modif : ADGM
3.7/5 - (4 votes)

Les punaises de lit sont des insectes nuisibles nocturnes qui peuvent rapidement devenir un cauchemar. Elles infestent en effet de nombreux recoins dans nos logements, et investissent notamment nos matelas et literies pour mieux venir nous piquer la nuit afin de dévorer notre sang. Cette nuisance peut ainsi fortement peser sur le moral des personnes concernées. Face à ce fléau, il est donc naturel de vouloir agir rapidement pour s’en débarrasser. La panique peut cependant vous conduire à des décisions hâtives parfois désastreuses. Beaucoup de gens sont en effet mal informés quant à la manière de gérer ces insectes indésirables et peuvent ainsi commettre des erreurs coûteuses, inutiles, voire dangereuses. Découvrez les fausses bonnes idées et pièges courants à éviter pour ne pas aggraver la situation et éliminer ces envahisseurs indésirables sans compromettre votre bien-être ni vos finances.

Erreur 1 : aller dormir ailleurs pour s’éloigner des punaises de lit

Quand on remarque des punaises de lit dans sa chambre, la tentation peut être grande d’aller dormir ailleurs pour être plus tranquilles. Toutefois, comme le montrent les infestations d’hôtel ou la présence de ces petites bêtes dans les transports en commun, ce n’est pas forcément la meilleure idée. En effet, la punaise peut aisément se cacher dans votre valise ou une couture de votre sac de voyage. Elle peut aussi se déplacer grâce aux vêtements que vous portez. Ainsi, si vous décidez de dormir dans une autre pièce, chez un proche ou dans une chambre louée, vous risquez d’en emporter avec vous… et donc de propager l’infestation. De plus, il ne faut pas que cela reporte l’échéance inévitable : dès que vous en voyez, prenez immédiatement le problème à bras-le-corps !

punaises de lit dans les affaires valise sac de voyage
Crédits : iStock

Erreur 2 : se débarrasser de ses meubles

Malheureusement, jeter son matelas, son sommier, son canapé, ses fauteuils et autres meubles ou objets infestés ne permet pas de régler le problème. En effet, ces bestioles indésirables ne se dissimulent pas que dans la literie et les linges de maison, mais aussi dans d’autres recoins (plinthes, peluches, tissus, etc.). Vous risquez donc de perdre de l’argent inutilement en jetant et remplaçant l’ameublement. Et bien sûr, si vous décidez de les vendre, cela expose les acheteurs à une contamination.

Sachez que vos meubles et affaires ne sont pas irrécupérables ! Avec le bon traitement, on peut éliminer efficacement et durablement les punaises de lit. Le linge peut notamment se traiter à haute température (minimum 60 °C en machine ou au sèche-linge) ou se congeler plusieurs jours. Pour les meubles et le matelas, un coup d’aspirateur minutieux et un nettoyeur vapeur à 180 °C permettront une désinfection efficace. Vous pouvez facilement louer ce type d’appareil sur le net.

Erreur 3 : laisser des objets infestés dans les parties communes sans les emballer hermétiquement

Comme dit précédemment, se séparer de ses biens ne permet pas de combattre l’infestation. Néanmoins, le fait d’entreposer vos affaires dans une autre pièce ou dans les parties communes risque de les contaminer. Les voisins vont apprécier… Si vous devez déplacer les draps, habits ou peluches en vue de les traiter à la laverie par exemple, glissez-les dans un sac bien hermétique d’où les punaises ne pourront pas s’échapper.

Erreur 4 : secouer le linge et les draps pour se débarrasser des punaises de lit

Secouer les oreillers, les draps ou les couettes par la fenêtre ou dehors ne sert pas à grand-chose. Vous vous débarrasserez tout au plus de quelques individus isolés, mais guère plus… Là encore, préférez un bon nettoyage à chaud en machine dès que possible ou au moins un nettoyage à la vapeur à haute température pour un effet sur ces indésirables.

secouer les draps ou le linge de maison dehors pour se débarrasser des miettes de la poussière et ou des punaises de lit
Crédits : iStock

Erreur 5 : garder son problème de punaises de lit pour soi

Il est très délicat d’en parler avec ses voisins quand on habite en immeuble. Cependant, comme avec les blattes, lorsque l’infestation prend de l’ampleur et n’est pas traitée, elle peut finir par atteindre les logements alentour. Il est en outre possible que les voisins soient déjà concernés par le problème. Dans tous les cas, mieux vaut que tout le monde fasse attention et traite en même temps si cela s’avère nécessaire pour éliminer une bonne fois pour toutes ces insectes. Si vous ne pouvez pas avoir une conversation ouverte avec vos voisins, vous pouvez contacter le syndic qui pourra prendre contact avec le voisinage pour attirer leur attention sur les risques et prendre des mesures adéquates.

Erreur 6 : tout miser sur des répulsifs naturels

Clous de girofle, huiles essentielles (notamment l’huile essentielle de lavande)… il existe de nombreux répulsifs naturels qui repoussent les punaises et visent à s’en protéger. Toutefois, en cas d’infestation déjà déclarée, cela ne suffira pas à s’en débarrasser. Elles sont en effet si résistantes aujourd’hui que cela va tout au plus les incommoder un peu. Ne comptez donc pas trop là-dessus pour un logement sans punaises ! Les huiles essentielles peuvent en revanche aider à apaiser les piqûres et soulager la démangeaison.

Quid de la terre de diatomée ? Elle constitue un excellent insecticide naturel. Elle peut donc s’avérer utile en traitement pour la literie, les plinthes, le mobilier ou empêcher les insectes de grimper dans le lit. Cependant, vu qu’il est difficile de traiter entièrement et efficacement son logement sans aide professionnelle, elle sera plus efficace en prévention ou en début d’invasion. En bref, ce n’est pas un remède naturel magique.

Erreur 7 : croire que les insecticides sont la solution pour éliminer les punaises de lit

Ne cédez pas aux sirènes du marketing ! De nombreux produits promettent en effet de vous aider à vous débarrasser des punaises de lit. Cependant, aucun produit insecticide et biocide du commerce ne fonctionnera de manière optimale. En effet, ces petites bêtes sont particulièrement résistantes. Aussi, même une application minutieuse pour traiter le moindre recoin ne suffira pas pour lutter contre ces insectes suceurs. Par ailleurs, ces produits ne détruisent que les punaises adultes. Aussi, lorsque leurs œufs éclosent, l’infestation reprend de plus belle, aidée par leur cycle de reproduction rapide et une ponte abondante…

De plus, ces produits sont souvent très agressifs et peuvent présenter une forte toxicité. Ils peuvent ainsi se révéler dangereux pour vos voies respiratoires en cas de mauvaise utilisation (sans masque, aération, etc.) et même présenter un danger pour vos animaux de compagnie. Au regard de leur efficacité discutable et des risques encourus, mieux vaut faire appel à un professionnel de la désinsectisation agréé.

insecticide contre les punaises de lit
Crédits : iStock

Erreur 8 : utiliser un ozoniseur ou des fumigènes

Les fumigènes comme l’ozoniseur sont deux solutions parfois conseillées contre les punaises de lit. Toutefois, là où les fumigènes auront une action limitée (ne permettant que d’éliminer les adultes, mais sans efficacité sur les larves et les œufs), les ozoniseurs sont quant à eux des appareils très dangereux. Si l’on respire l’ozone qui en émane, cela peut en effet irriter notre système respiratoire et nos yeux. Les plus chanceux n’auront alors qu’une toux ou une sensation d’essoufflement, mais d’autres souffrent parfois d’une réduction de leurs capacités pulmonaires.

Erreur 9 : négliger l’aspirateur dans la lutte contre les punaises de lit

On peut penser que l’aspirateur n’est pas très utile. Toutefois, le fait d’aspirer minutieusement les matelas, tissus, draps, meubles et plinthes dans tous les plis et recoins permet déjà d’éliminer une bonne partie des spécimens. Il suffit de n’oublier aucune couture, fissure ou crevasse et de penser à enfermer le sac de l’aspirateur dans un sac bien hermétique à jeter. Ensuite, repassez obligatoirement un coup de nettoyeur vapeur en étant tout aussi soignés pour combattre les larves et œufs. Enfin, investissez dans des housses certifiées anti-punaises de lit pour empêcher tout insecte de revenir dans la literie.

Erreur 10 : oublier le traitement des objets achetés en seconde main

Quand on aime chiner des vêtements, livres et meubles de seconde main pour faire des économies, il vaut mieux faire toujours preuve de prudence. En effet, même si tout a l’air propre au premier coup d’oeil, les punaises de lit savent se loger dans les cachettes les plus discrètes. Pensez donc à systématiquement traiter les affaires d’occasion pour éviter une infestation à la maison.

Bonus : attention, n’écrasez pas les punaises de lit !

N’écrasez pas les punaises de lit, car même si cela défoule, ce simple geste va disséminer les oeufs et contaminer des parties potentiellement pas touchées de votre logement avec leur sang. C’est donc parfaitement inutile, voire néfaste.


Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Écrit par Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.