in

12 astuces pour combattre votre addiction au sucre

Crédits : Grobinoute / Pixabay

Ceux qui soignent leur alimentation aimeraient parfois se défaire de cette douce “addiction” et réduire les doses consommées. On sait que les édulcorants entretiennent notre appétence pour le sucré (avec à terme des craquages et des surconsommations), qu’il a été prouvé qu’ils font grossir, augmentent le taux de glycémie et que de grosses suspicions planent sur la possibilité qu’ils puissent favoriser le diabète ! Ils ne sont donc pas la solution. Pour ceux qui veulent tester le no-sugar (tendance américaine du sans sucre) ou juste se désintoxiquer, voici quelques astuces pour vous aider à consommer moins de sucre et combattre votre addiction au sucre.

Bon à savoir : Apprenez à reconnaître les signes qui indiquent que vous mangez trop de sucre !

Pourquoi souffre-t-on d’une addiction au sucre ?

sucreries gourmandises bonbons
Crédits : Pixabay/Rawpixel

Le sucre est une vraie drogue pour certaines personnes. D’ailleurs, certains spécialistes bordelais du CNRS avaient constaté que le sucre pouvait être plus addictif que la cocaïne. Et après tout, on l’utilise dès l’enfance pour consoler, rassurer et récompenser. C’est un antistress qui active les circuits cérébraux du plaisir et de la récompense accompagné d’une impression d’énergie certes non durable, mais toujours bien accueillie. Avec tout ça et le marketing qui aide ainsi que les industriels qui peaufinent leurs recettes, on ne peut pas en vouloir aux gourmands de vouloir leur dose d’aliments sucrés et et boissons sucrées.

Mangez malin pour calmer votre addiction au sucre

1) La chasse aux sorcières ?

Le sucre, ce n’est pas qu’un petit carré blanc. N’hésitez pas à analyser vos placards et à choisir vos produits industriels avec choix pour identifier les sources de sucre. Les entreprises sont malignes et il n’est pas rare qu’ils n’appellent pas un chat un chat, voire qu’ils mettent du sucre plusieurs fois dans la composition avec des noms différents. Ils se cachent donc sous diverses étiquettes : glucose, fructose, dextrose, galactose, maltose, sirop de malt, sucre inverti, lactose, saccharose, dextrine, maltodextrine…et sont à fuir lorsqu’ils sont en premier ou deuxième ingrédient. Méfiez vous aussi des sirops (d’érable, de canne, de maïs…), des différentes sortes de sucre (brun, roux,..) et des édulcorants qui entretiennent notre appétence pour le sucre.

trop de sucre dans le nutella
Le Nutella est composé à 55% de sucre, soit 249 g pour un pot de 440g. – Capture YouTube de la chaîne Pause Cafein

Quelques aliments à garder à l’œil : les produits allégés (et oui !) les friandises et autres bonbons, les gâteaux industriels, les sodas, les jus de fruit, l’alcool, les sauces (ketchup, mayonnaise, barbecue…) et les préparations industrielles toutes faites en général. Selon Valérie Espinasse, micronutritionniste, “il faut éviter de manger des aliments avec des sucres ajoutés. Lorsque la glycémie est modifiée cela appelle le sucre et donne envie d’en manger plus. A force le corps s’habitue à sa dose et risque d’en demander plus“. Pour finir : ne faites pas les courses si vous avez faim ! C’est la meilleure manière de finir avec des produits sucrés vers lesquels vous vous serez tournés naturellement à cause de votre addiction au sucre.

2) Grignotez malin

manger du chocolat noir
Crédits : iStock

Pour le goûter ou une fringale à 11h, sortez votre tablette pour grignoter quelques carrés de chocolat noir (pas blanc ou au lait) ou une poignée d’amandes, de noix ou de noisettes pour être rassasié sans faire de mauvais choix nutritionnels. De plus, vous pouvez mettre du chocolat dans votre café au goûter pour le rendre moins amer sans avoir besoin de sucre. En plus, on retrouve le vrai goût du café sans entretenir son addiction au sucre. Pour le thé, trouvez une marque pleine de goût dont la saveur vous plaise pour ne pas avoir à dénaturer son goût avec du sucre ou du miel. Enfin, évitez le pain blanc pour vos sandwiches, trop sucré. Préférez un pain sans gluten ou complet. En général, choisissez des céréales complètes qui libèrent l’énergie lentement et permettent ainsi de réduire le besoin de l’énergie que le sucre fournit.

3) Ne vous forcez pas à prendre un dessert

Crédits : JESHOOTS / Pixabay

En France, la culture veut qu’il faille absolument prendre un dessert, même ne serait-ce qu’un fruit ou un yaourt, pour terminer le repas. Néanmoins, le dessert entretient l’addiction au sucre grâce à l’habitude. Préférez prendre une entrée en début de repas pour avoir plus de chance d’être rassasié après le plat. Ainsi, le dessert sera oublié. Sinon, préférez manger un peu de fromage.

4) Ne vous privez pas pendant le repas

Lorsqu’une personne sait qu’elle risque de craquer pour un plaisir sucré dans la journée, elle a tendance à se restreindre pendant les repas pour ne pas grossir“, explique Valérie Espinasse, micronutritionniste. Or, manger moins, c’est s’affamer et donc risquer de grignoter lors d’une pulsion pour une douceur sucrée. Alors au contraire, mangez bien pour limiter les risques de fringale.

5) Cuisinez

Crédits : 089photoshootings / Pixabay

Préférez cuisiner par vous même au maximum pour savoir ce qu’il y a dans vos plats. Vous pouvez même aller jusqu’à utiliser un calculateur de nutriments en ligne et calculer les doses de sucre ingérées. Vous pourriez ainsi vous fixer des limites et réduire au fur et à mesure. Donnez vous des objectifs que vous pouvez atteindre et allez-y petit à petit plutôt que de tout arrêter d’un coup. Sinon, le corps et le cerveau ne vont pas comprendre et la rechute va être rapide, car la frustration va être énorme.

Sur la page suivante, découvrez les substituts qui aident à combattre l’addiction.