in

Dormir à deux : 4 astuces pour que cela ne tourne pas au cauchemar !

Crédits : iStock

On a beau aimer notre partenaire plus que tout, le moment du coucher peut être un moment difficile. En effet, même si on adore notre rituel pour se souhaiter bonne nuit et avoir sa présence rassurante à nos côtés (ainsi que son corps non loin pour assouvir ses désirs), on peut avoir du mal à dormir à deux. Entre ceux qui ronflent, piquent la couette ou remuent toute la nuit, les obstacles lorsque l’on dort en couple sont nombreux. Or, bien dormir est tellement important pour la santé et pour ne pas passer la journée en mode “zombie” qu’il faut absolument trouver des compromis. Certes, cela peut parfois demander de prendre l’habitude en début de relation. Cependant, il faudra souvent savoir faire des ajustements si cela ne s’arrange pas avec le temps ! Avec une discussion à cœur ouvert et les solutions ci-dessous, dormir à deux devrait devenir plus facile.

1) Choisissez le bon lit pour bien dormir à deux

Crédits : Flickr/Tina Franklin

Bien sûr, cela peut sembler bête dit comme ça. Néanmoins, lorsque les mauvaises nuits se suivent et se ressemblent, il faut parfois sauter le pas et investir dans une meilleure literie… Ainsi, si le manque d’espace gangrène vos nuits, il vous faudra peut-être acheter un matelas plus large (180, voire 200 cm). D’ailleurs, une étude de l’Association pour la literie avait estimé en 2012 que le temps de sommeil augmentait de 15% pour les couples qui prenaient un lit plus grand !

Sinon, pensez à éviter les ressorts coniques au profit des ressorts ensachés si l’un de vous est remuant. En effet, tout comme les matelas à mémoire de forme, cela permettra de mieux amortir les remuements et de favoriser l’indépendance de mouvements de chaque côté. Du coup, vous souffrez du syndrome des jambes sans repos ou que vous faites des rêves mouvementés, cela n’affectera pas votre partenaire. Et pour ceux qui ont vraiment du mal à dormir à deux, les lits jumeaux ou matelas personnalisés à double commande seront vos meilleurs alliés. Au passage, sachez que l’on bouge entre 40 et 60 fois… par nuit ! Alors, n’ayez pas honte de vous lancer.

2) La fin de la guerre de la couette

lit jambes sans repos draps dormir
Crédits : iStock

Chaque matin, vous vous prenez la tête parce que l’un de vous a piqué toute la couette ? Suivant les positions de chacun, la couette peut être plus ou moins sollicitée. Du coup, vous pouvez vite finir frigorifié si votre double arrache la couette pour se rouler dedans, détruisant ainsi votre “niche thermique”. Ici, vous pouvez opter pour une couette XXL ou avoir chacun votre propre couette. Cette deuxième solution plaira aussi beaucoup à ceux qui ont des besoins différents. De fait, cela mettra tout le monde d’accord si l’un est très frileux et préfère les gros duvets pilous alors que l’autre crève de chaud à côté !

3) Dormir à deux, cela passe aussi par le fait de trouver des solutions en cas de ronflements

Crédits : iStock

Malheureusement, le ronfleur ne se rend pas toujours compte qu’il ronfle. Alors, ne restez pas sur un sentiment de rancune même si c’est un enfer tous les soirs. Discutez-en travaillez à deux pour mieux dormir ! Tout d’abord, commencez par trouver des solutions et consulter (docteur, pharmacie, etc.). Bien sûr, vous pouvez aussi tester des astuces pour réduire les ronflements ! Pensez aussi à changer vos habitudes en mangeant moins riche le soir, en réduisant les écrans et en buvant moins d’alcool. En tous les cas, ne restez pas sans rien dire, car les ronflements peuvent aussi cacher des problèmes de santé sous-jacents. Ainsi, vous rendrez sûrement service au ronfleur en en discutant ouvertement.

4) Si rien n’y fait et que vous ne pouvez pas dormir à deux, pensez à faire chambre à part

Crédits : Public Domain Pictures

Très taboue et mal vue dans notre société, la chambre à part concernerait environ 8% des Français d’après le numéro daté du 9 au 20 mars 2019 du magazine Society. Souvent, le fait de s’y résoudre est vécu comme un échec du couple et on pense forcément que cela montre un dysfonctionnement ou un conflit. D’ailleurs, ceux qui s’y essayent ont parfois honte d’en parler ou reçoivent des jugements très durs de leur entourage. Pourtant, pendant des siècles cette pratique était très courante, notamment chez les couples royaux. Néanmoins, l’Église catholique a ensuite « sacralisé la conjugalité et le lit pour lutter contre le paganisme et maîtriser la société et sa reproduction », si l’on en croit l’ethnologue Pascal Dibie.

Alors, si vos rythmes sont trop différents ou que vous avez besoin d’espace, faites fi des clichés sur le couple ! Respectez toujours vos besoins à tous les deux et rappelez-vous que bien dormir est important pour la santé… et pour bien vivre à deux en s’épanouissant. En plus, faire chambre à part ne veut pas dire ne jamais dormir ensemble. Rien ne vous empêche de vous rejoindre ou de le faire seulement les soirs où bien vous reposer est crucial (comme avant une journée harassante ou importante au travail !).

Source

Articles liés :

Pourquoi il ne faut pas dormir avec la bouche ouverte et des solutions

Comment bien dormir quand on est malade ? 6 conseils simples

Bien dormir : 9 mauvaises habitudes à perdre avant d’aller au lit


Écrit par Julie Vera, rédactrice santé

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.