in

Cholestérol : 9 signes que vous en avez trop à savoir reconnaître

Crédits : iStock
4.2/5 - (4 votes)

5) Des troubles neurologues trop peu considérés

fatigue mal à la tête déprime
Crédits : iStock

Les troubles d’élocution, les vertiges, engourdissements et maux de tête peuvent se manifester généralement de manière passagère chez les patients souffrant d’un taux très élevé de cholestérol. Cela s’explique par son accumulation dans les vaisseaux sanguins dans la tête, occasionnant alors divers symptômes neurologiques. Cela peut aussi provoquer des problèmes de vue (une vision floue), car il peut aussi bloquer la veine qui alimente la rétine en sang.

6) Des douleurs au mollet, signes d’un taux de cholestérol élevé

crampe jambe douleur mollet
Crédits : iStock

Le cholestérol peut causer des douleurs aux mollets s’apparentant à des sensations de crampes musculaires qui disparaissent en quelques minutes. La douleur n’est toutefois pas forcément liée à une activité physique et peut même survenir au repos. Cela s’explique par un rétrécissement du diamètre du vaisseau concerné, ce qui réduit l’apport en oxygène des muscles (l’artérite des membres inférieurs). Attention, l’artériopathie peut être progressive. L’ischémie peut donc progressivement gagner la cuisse, la fesse et le pied.

7) Les xanthomes ou xanthélasmas

xanthélasma xanthome
Crédits : Wikimedia Commons/Klaus D. Peter

Les xanthomes ou xanthélasmas sont de petites tumeurs le plus souvent jaunâtres composées de dépôts de cholestérol au niveau de l’arête du nez ou des yeux. Ils peuvent survenir en cas d’hypercholestérolémie sévère et/ou d’hypercholestérolémie familiale.

8) Un changement au niveau de votre iris

ride contour des yeux cernes pas contente
Crédits : iStock

Soyez vigilants en cas de changement de couleur de votre iris. À cause d’un taux de cholestérol élevé ayant atteint la cornée de l’oeil, un arc ou anneau bleu, gris ou blanc peut en effet se développer autour de l’iris. On parle alors d’arcus senilis. Cela peut aussi se produire chez des patients plus jeunes souffrant d’hypercholestérolémie grave ou d’hyperlipidémie familiale.

9) Les douleurs dans la poitrine, un autre de ces signes d’excès de cholestérol qui doit alerter

coeur santé cardiaque maladies cardiovasculaires
Crédits : iStock

Lorsqu’il y a trop de graisse dans les artères coronaires, cela peut donner lieu à des douleurs thoraciques pendant l’effort ou au repos, résultant d’une mauvaise oxygénation du muscle cardiaque. Cela peut occasionner aussi une sensation d’oppression, signe d’une angine de poitrine (ou angor) ou encore un essoufflement. Et si cette sensation affecte le plus souvent le sternum, elle peut aussi toucher la mâchoire, les épaules, l’estomac ou encore les membres inférieurs gauches. Rappelons que l’hypercholestérolémie est un facteur de risque cardiovasculaire majeur. Aussi, ces douleurs sont à prendre très au sérieux.