in

Carence en magnésium : 6 signes d’alerte à surveiller

Crédits : iStock - Montage : ADGM
5/5 - (3 votes)

D’après des estimations, près de 70 % des Français souffrent d’un déficit en magnésium. Il s’agit donc d’une carence très courante. Or, ce minéral clé intervient dans de nombreuses fonctions de notre organisme à commencer par la régulation de notre rythme cardiaque, la régulation de l’humeur ou encore le bon fonctionnement de notre système nerveux. Aussi, le manque de magnésium peut avoir de nombreuses répercussions parfois étonnantes sur notre santé, qui n’impliquent pas seulement la fatigue, l’irritabilité ou les crampes. Mais pour en venir à bout, encore faut-il savoir l’identifier. Alors, comment savoir si l’on souffre d’une carence de magnésium ? Comme pour le manque de vitamine D, vos symptômes ne vous trompent pas. Alors, découvrez ces signes qui peuvent vous aiguiller.

1) Les crampes et spasmes, des signes connus d’une carence en magnésium

oeil rousse taches de rousseur
Crédits : iStock

Ce minéral contribue à relaxer les muscles. Aussi, si vous manquez de magnésium, vos muscles ont plus de risques de se contracter douloureusement. Il s’agit d’ailleurs de l’un des signes les plus fréquents ! Cela peut se manifester au niveau de paupières qui tremblent (on appelle ces spasmes musculaires des fasciculations), de crampes nocturnes dans les jambes, d’engourdissements dans les mains ou les pieds et plus globalement de contractures musculaires inhabituelles survenant en dehors du cadre d’un exercice physique. Parfois, des tressautements peuvent aussi se faire sentir au niveau de la bouche et s’accompagner de douleurs à la mâchoire.

2) La fatigue, un autre signe d’une carence en magnésium

grosse fatigue
Crédits : iStock

Le magnésium est également un oligo-élément qui intervient dans la régulation du sommeil. Ainsi, si l’on se sent fatigué, et ce, notamment au réveil, cela peut indiquer un manque de magnésium. Cette sensation de fatigue inhabituelle, aussi bien physique que nerveuse, s’accompagne parfois d’insomnies ou d’un sommeil agité marqué par des réveils nocturnes fréquents.

3) De l’anxiété ou de l’irritabilité en cas de manque

anxiété stress
Crédits : iStock

Le magnésium permet de réguler l’humeur, ce qui explique pourquoi on peut se sentir de mauvaise humeur ou être plus irritable et sensible que d’habitude. Cela peut aussi favoriser l’anxiété et les crises d’angoisse chez les personnes qui y sont plus sujettes.

4) Des difficultés à se concentrer, un symptôme parlant de ce déficit

stress anxiété réfléchir réflexion
Crédits : iStock

Ce minéral est en lien direct avec le bon fonctionnement de notre système nerveux. Manquer de magnésium peut donc occasionner des symptômes neurologiques. Outre la nervosité mentionnée tantôt, l’on peut par exemple ressentir des difficultés à se concentrer sur son travail et à apprendre de nouvelles informations. Cela peut aussi provoquer une hypersensibilité, et notamment une sensibilité au bruit accrue.

5) Des palpitations, un signe de carence en magnésium

palpitations au niveau du coeur mal au coeur
Crédits : iStock

Si vous avez des palpitations ou d’autres symptômes bénins, cela peut s’expliquer par le fait que ce minéral participe à la régulation du rythme cardiaque.

6) Des sensations de vertige peuvent survenir

vertiges étourdissements maux de tête oreille interne
Crédits : iStock

Le magnésium contribue à l’équilibre électrolytique au sein de notre organisme. En cas de déficit, notre cerveau peut avoir des difficultés pour interpréter les signaux de l’oreille interne. Cela peut alors occasionner des vertiges, des nausées ainsi que des étourdissements.

D’autres signes moins connus liés à une carence de magnésium

Comme dit tantôt, le magnésium aide à détendre notre musculature. Or, cela comprend aussi les muscles de l’intestin qui jouent un rôle dans la digestion. Un manque de magnésium peut alors favoriser les ballonnements. Plus étonnant encore, ce type de manque peut aussi favoriser les acouphènes (des sifflements ou bourdonnements persistants dans les oreilles). Enfin, ce déficit vous expose aussi à des risques d’hypertension artérielle. En effet, sous l’effet du manque, les vaisseaux entrent en vasoconstriction, ce qui fait alors grimper la pression sanguine, cet oligo-élément permettant de détendre les vaisseaux sanguins.

Comment agir si l’on suspecte une carence en magnésium ?

magnésium santé minéraux carence crampes
Crédits : iStock

Selon l’Agence européenne de sécurité des aliments, les apports journaliers recommandés sont de 420 mg par jour pour un homme et 360 mg par jour pour une femme. Du côté des plus jeunes, ces apports recommandés s’élèveront à 80 mg jusqu’à 3 ans, 100 mg jusqu’à 6 ans, 200 mg jusqu’à 9 ans et enfin 300 mg pendant l’adolescence. Si vous vous reconnaissez dans les symptômes évoqués et que vous soupçonnez une consommation trop limitée au quotidien, la première étape sera d’en parler à votre médecin traitant qui pourra alors mener un interrogatoire et un examen clinique pour confirmer la carence en fonction des symptômes observés (fatigue, crampes…). Une prise de sang pour mesurer le magnésium sérique (celui présent dans le plasma) et le magnésium globulaire (présent dans les globules rouges) pourra éventuellement appuyer le diagnostic.

Si la carence est avérée, on peut avoir recours à la consommation d’aliments riches en magnésium. Cela comprend notamment l’eau minérale, les légumes verts, le chocolat noir, la poudre de cacao, les bananes, les sardines, les algues, les céréales complètes, les légumineuses, les poissons et les oléagineux. Si votre médecin le juge utile, une supplémentation peut aussi être mise en place en choisissant alors des compléments alimentaires comprenant une forme de magnésium bien absorbée (glycérophosphate, bisglycinate ou encore citrate de magnésium).