in

Crampes nocturnes : 8 méthodes simples pour les réduire

Crédits : Pexels/Burst
Crampes nocturnes : 8 méthodes simples pour les réduire
noté 4.4 - 8 votes

De nombreuses personnes souffrent de crampes nocturnes, surtout une fois le cap de la cinquantaine ou soixantaine passé ! Le première fois que ce type de contracture musculaire aiguë nous prend en plein sommeil, cela a de quoi surprendre d’autant que la gêne, voire la douleur, ne nous quitte pas de si tôt et nous empêche ensuite de fermer l’œil. S’il est récurrent, ce problème peut être une source de stress : on se demande si l’on va pouvoir passer une nuit tranquille ou si notre mollet ou cuisse va soudainement et violemment décider de nous jouer quelques mauvais tours. Par ailleurs, le matin n’est pas une partie de plaisir non plus après tout ça, car les muscles des membres inférieurs peuvent être engourdis ou endoloris.

La question à se poser, c’est surtout de savoir comment calmer ces crampes dites idiopathiques et les éviter pour gagner en tranquillité. Cela tombe bien, c’est précisément l’objet de cet article qui vous détaillera quelques façons simples de vous y aider.

1) Hydratez-vous suffisamment

Crédits : Pixabay/Silviarita

Les causes des crampes aux jambes sont variables et peuvent être difficiles à identifier, mais ce qui est sûr, c’est qu’un manque d’hydratation ne rend jamais service à notre corps ! Pensez donc à boire votre litre d’eau quotidien tout au long de la journée pour mettre toutes les chances de votre côté au moment de vous coucher. Nous vous conseillons par ailleurs d’éviter les boissons excitantes telles que le café, le thé et l’alcool (ainsi que le tabac).

2) La fameuse astuce du savon contre les crampes nocturnes

Si vous nous lisez depuis un moment, vous n’êtes sans doute pas passé à côté de notre conseil le plus précieux contre les crampes, à savoir celle qui consiste à mettre un pain de savon dans les draps au pied du lit pour soulager et éviter les crampes. Vous pourrez aussi essayer de l’attraper avec vos pieds quand une crampe vous prend. Favorisez un savon de Marseille traditionnel pour un maximum d’efficacité ! Cette astuce ne fonctionne pas chez tout le monde, mais cela vaut le coup d’essayer même si cela peut paraître un peu insolite. Au pire, le savon ne sera pas perdu et vous pourrez toujours l’utiliser.

3) Le bon geste pour calmer la crampe quand elle est là

pieds nus sol parquet bois
Crédits : Pixabay/StockSnap

L’idéal est de pouvoir s’étirer un peu pour retrouver des sensations plus normales. Idéalement, levez-vous pour poser le pied de la jambe douloureuse à plat contre le sol afin de l’étirer. Marcher pied nu sur le sol frais peut vous faire beaucoup de bien au quotidien pour éviter les crampes. Si vous ne pouvez pas vous lever, remplacez le sol par un mur ou le pied du lit, cela devrait aussi fonctionner.

4) Des gestes de prévention

Avant de vous glisser dans les draps pour vous abandonner à Morphée, n’hésitez pas à surélever vos jambes  avec un coussin par exemple. Vous pouvez aussi pédaler dans les airs quelques instants : c’est sportif et un peu amusant pour votre partenaire, mais si cela peut vous éviter une crampes, vous saurez passer au-delà des petites moqueries bon enfant ! Au moment de la douche enfin, rien de mieux qu’une douche froide ou un petit jet frais concentré sur les jambes.

5) Le magnésium doit s’inviter dans vos assiettes

magnésium santé minéraux carence crampes nocturnes
Crédits : iStock

Dans le cadre d’une alimentation saine et variée, n’hésitez pas à faire appel aux pouvoirs du magnésium. Une carence est souvent pointée du doigt en cas de crampe et c’est aussi une substance cruciale pour plus de 300 réactions métaboliques. Pour l’inviter dans vos repas, n’hésitez pas à varier les plaisirs avec les poissons gras et fruits de mer, les céréales complètes et graines, certains fruits et légumes (bananes, légumes verts, fruits secs…). Pensez aussi au potassium présent dans les légumineuses et certains fruits ou légumes (avocat, épinards, chou, agrumes…).

6) Gardez précieusement le jus de cornichon

Oui, on parle bien de ce jus vinaigré que l’on jette une fois que l’on a terminé les cornichons après notre soirée raclette entre amis du samedi soir. Ne le versez plus dans l’évier, car il peut s’avérer étonnamment utile, notamment si l’on en croit certains médecins et entraîneurs qui le considère comme le meilleur traitement anti-crampe. Quelques cuillerées apportent une bonne dose de magnésium… et de soulagement en cas de crampe. Allez, ce n’est pas très bon, mais c’est pour la bonne cause 😉 !

7) Ressortez votre pot de moutarde

Crédits : Pixabay/Fuji01

… Ça ou les petits sachets de sauce moutarde qu’ils donnent parfois dans les restaurants rapides et que vous pourrez laisser sur la table de chevet pour en avoir toujours à portée de main en cas de crampe (ou pour traiter d’autres problèmes) ! Prélevez une cuillère et avalez-la pour calmer rapidement la crampe. Comme le jus de cornichon, ce n’est pas délicieux et ça pique un peu, mais il faut ce qu’il faut. Courage à ceux qui oseront tester !

8) Pincez votre lèvre

Cette technique inspirée de l’acupuncture serait très efficace pour certains et mérite bien un petit test en cas de crampe ! L’exercice est simple : il faut pincer la lèvre du dessus aussi fort que possible puis la tirer vers l’extérieur.

Source

Articles liés :

L’astuce de grand-mère pour lutter efficacement contre les crampes nocturnes

Comment soulager instantanément une crampe à la jambe ?

L’astuce de la peau d’oignon contre les crampes fréquentes aux jambes