in

12 astuces de survie pour faire face au pollen qui nous envahit en cette période

Crédits : cenczi / Pixabay
4.4/5 - (7 votes)

Le pollen est de retour, prêt à voyager des kilomètres entiers grâce au vent et à vous gâcher la vie. Comme à chaque fois, c’est le même refrain : on reprend les mêmes allergies, nez qui coulent, yeux rouges et crises d’asthme et on recommence ! Les médicaments peuvent aider, mais ils ne font pas de miracles. Et s’il est difficile d’y échapper, vous pouvez toujours avoir recours à quelques astuces pour survivre en cette période de pollinisation qui va s’étaler jusqu’au mois de juin au moins. Ces quelques mesures à prendre vont faire la différence. Il est important de ne pas laisser une allergie s’installer et d’agir pour qu’elle ne tourne pas en asthme, puissent ces conseils vous être utiles dans cette démarche !

Pensez aussi à consulter nos remèdes naturels contre le rhume des foins si les symptômes désagréables sont déjà là (yeux rouges et gonflés, nez congestionné qui coule et picote, éternuements, gorge irritée…).

1) Ne faites pas sécher le linge en extérieur, surtout pendant les pics polliniques.

Ainsi, le pollen ne s’accrochera pas au linge. Et on n’oublie pas de laver le linge plus souvent à 60° pour éviter les ennuis !

2) Une bonne hygiène contre le pollen

Il est important de ne pas sortir avec les cheveux mouillés, car le pollen s’y accrocherait encore plus facilement qu’à l’habitude. Préférez un brossage et un rinçage des cheveux le soir pour ne pas déposer le pollen accumulé dans la chevelure toute la journée sur votre oreiller (et donc éviter de dormir dedans et d’empirer vos allergies).

Il convient également de se rincer les mains, le nez, le visage et les yeux à grande eau très régulièrement pour les débarrasser du pollen. Évitez de vous frotter les yeux avec vos mains pleines de doigts !

Sachez aussi qu’un bain tiède sans ajout de produit peut aider à calmer les démangeaisons.

3) Renseignez-vous

Crédits : webandi / Pixabay

Sur le site rnsa.asso.fr, vous pouvez consulter les bulletins pour connaître les pics de pollution aux pollens et voir le risque d’exposition allergique aux pollens chiffré entre 0 (nul) et 5 (très fort). Cela vous indiquera à quel moment éviter de sortir si cela est possible.

Avoir une bonne connaissance du calendrier pollinique (www.pollens.fr) vous permettra de bien vous y préparer.

Sachez aussi qu’une sortie est à privilégier après une averse plutôt que lorsque le temps est chaud et sec, donc regardez la météo. En revanche, sortir avant un orage est déconseillé.

4) Les fenêtres

Gardez les vitres de votre voiture fermées pour ne pas y rencontrer de souci et mettez la ventilation de votre voiture en circuit fermé.

Les fenêtres de chez vous doivent également rester fermées. Si vous avez un purificateur d’air, optez pour le filtre antiparticules pour être tranquille. Par ailleurs, aérez plutôt votre intérieur le matin plutôt que l’après-midi ou le pollen est très présent.

5) Anticipez les pics de pollen

Si vous pouvez éviter les zones riches en dioxyde de carbone (périphérique, parking, centre-ville), vous aurez moins de risque de rencontrer du pollen en ville, car ces zones sont très favorables aux pollens.

Portez des lunettes de soleil et un masque lors des pics de pollinisation. Un simple foulard peut protéger vos voies respiratoires si vous le mettez devant votre bouche et votre nez. Cela protégera notamment vos yeux qui auront moins de chances de devenir rouges.

Crédits : Robert_z_Ziemi / Pixabay

Par ailleurs, certains font une cure de miel de leur région avant la période de pollinisation pour s’immuniser, car le miel… contient du pollen ! De plus, faire une cure de chlorure de magnésium 1 à 2 fois par an pendant 3 semaines notamment en fin mars début avril permet de bien préparer le corps. D’autres personnes ralentissent leur consommation de cigarette ou arrêtent pour avoir un système immunitaire au top et qui peut faire face aux allergies. Les fumeurs passifs doivent aussi y faire attention !

6) Faites place nette pour réduire les effets du pollen

Un intérieur propre et dépoussiéré régulièrement permet de s’acheter une tranquillité. Cela vous protégera mieux ! Si vous êtes très sensibles aux pollens et/ou aux allergies (acariens), mieux vaut limiter les bibelots qui récoltent les poussières et allergènes, et qui peuvent rendre l’entretien des surfaces plus compliqué.

7) Le geste qui diminue la sensibilité

Tendez le bras et appuyez sur le pli intérieur du coude lorsque vous souffrez du rhume des foins. Cela réduira votre sensibilité.

8) Testez les huiles essentielles en diffuseur contre le pollen

Crédits : ckahlon / Pixabay

Elles permettent d’assainir l’air. Les meilleures sont l’huile essentielle d’eucalyptus, de lavande, de laurier et d’estragon. Ne vous en privez pas !