in

Comment manger bio et pas cher ? 7 astuces pour les fauchés

courses supermarché fruits et légumes bio
Crédits : iStock
Notez cette astuce

Que ce soit pour l’environnement (moins de déchets, de pesticides utilisés, de gaz à effet de serre…) ou pour leur santé et celle de leurs proches (moins d’additifs…), beaucoup de personnes aimeraient se mettre au bio. Toutefois, on pense souvent que les produits issus de l’agriculture biologique sont plus chers. Dans ce contexte économique difficile, on imagine donc que l’on ne peut évidemment pas se le permettre ! Pourtant, que vous soyez fauchés ou simplement radins, vous pouvez tout à fait manger bio pour pas cher. Comment faire vous direz-nous ? C’est simple : pour que le bio ne soit pas un luxe, il faut revoir un peu sa manière de cuisiner et de consommer. Avec les bonnes astuces, vous verrez même que vous pouvez manger complètement bio ou presque au même prix qu’un menu traditionnel. Découvrez comment manger « autrement » sans augmenter votre budget alimentation.

1) Définissez vos priorités pour manger bio pas cher

Avant de passer au tout bio, demandez-vous pourquoi vous voulez changer votre manière de consommer. Cela permettra d’orienter vos achats et d’y aller progressivement ! Commencez par identifier les aliments que vous consommez le plus. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur eux. Par ailleurs, voulez-vous passer aux aliments plus écologiques pour des raisons de santé ou pour la planète ?

faire les courses supermarché
Crédits : iStock

Si vous voulez manger bio pour votre santé…

Assurez-vous de privilégier les fruits et légumes bio qui poussent hors de terre (pommes, poivrons, fraises…). De par la forte demande, ils font les frais de l’agriculture intensive et sont donc arrosés de produits chimiques. C’est la même chose pour les céréales, alors privilégiez les pâtes et le riz bio, de toute manière pas beaucoup plus chers que les produits traditionnels, surtout en vrac. À l’inverse, les pommes de terre, l’ail ou encore l’oignon poussent sous terre et sont plus rustiques. On y retrouve donc un peu moins de pesticides. Vous pourrez donc vous orienter vers ces produits dans un second temps, si votre budget vous le permet.

Si vous voulez manger bio pour protéger la planète…

Commencez par réduire drastiquement votre consommation de produits à base d’huile de palme. Par ailleurs, mangez moins de viande au profit de légumineuses. En ce qui concerne le poisson, achetez des poissons de saison. Vérifiez aussi que vous achetez du thon pêché à la ligne de traîne ou à la canne. Ce type de pêche limite en effet les prises accessoires qui peuvent nuire à la faune aquatique. Enfin, mangez des produits de saison et achetés localement. En effet, de nombreux produits bio viennent de l’autre bout de la planète et ont donc une empreinte carbone déplorable. En choisissant des produits locaux et en optant pour des alternatives locales aux aliments exotiques (café, chocolat, thé, etc.), vous payez moins cher et protégez la planète.

2) Acheter en vrac le plus possible

achats en vrac lentilles bio
Crédits : iStock

En supermarché comme en magasin bio, prenez l’habitude de chercher vos produits dans le rayon vrac en premier lieu. Sucre, lentilles, semoule, graines, riz, pâtes, fruits secs… Ces produits en vrac sont généralement moins chers que les produits conditionnés. En plus de ne pas payer plus cher pour la marque ou le packaging, on va ici réduire ses déchets en combattant le fléau des emballages inutiles. Bref, votre portemonnaie tout comme la planète ont à y gagner !

3) Choisir des produits locaux et en circuit court

père et fille en train de faire les courses au rayon fruits et légumes bio
Crédits : iStock

Comme expliqué plus tôt, il est essentiel de manger des produits bio locaux. En effet, en plus de rendre service à la planète, cela permet de faire de belles économies. On n’a alors plus besoin de payer un prix gonflé à cause du transport des produits frais sur de longues distances ou de leur culture en serres chauffées. Pour ce qui est des avantages du circuit court, il est à noter que ce mode de consommation limite les intermédiaires entre le producteur et le consommateur. En allant voir directement le producteur dans sa ferme, en coopérative ou au marché, il reçoit une rémunération plus juste et nous payons un prix plus doux.

3) Acheter bio pas cher en magasins spécialisés

payer fruits et légumes moins cher paniers courses
Crédits : iStock

Difficile de passer par le producteur, car vous vivez dans une grande métropole ? Dans ce cas, les magasins spécialisés et les supermarchés constituent un bon compromis. Veillez toutefois à comparer les prix, car certaines boutiques de niche pratiquent des prix mirobolants. Certains supermarchés ont également peu de choix. Cependant, en choisissant bien votre enseigne, vous aurez accès à une gamme de produits très variés pour un prix équivalent ou à peine plus cher que ceux pratiqués en supermarché. Notez toutefois que si les fruits et légumes, céréales et légumineuses y sont généralement peu onéreux, il n’en va pas de même de certains produits laitiers ou de la viande.

Le truc en plus : dans ces boutiques spécialisées, généralement plus petites, on ne ressent pas les mêmes pulsions et tentations qui nous poussent à craquer pour des achats inutiles qui nous font envie sur le moment. Cela permet de revenir à l’essentiel !

4) Manger de saison pour du bio pas cher

tomates jaunes vertes rouges
Crédits : Flickr/Skånska Matupplevelser/Gunnar Magnusson

Pour payer des fruits et légumes bio moins cher, commencez par toujours acheter des produits frais de saison. En plus d’être moins bourrés de produits phytosanitaires chimiques, il n’y aura pas eu non plus besoin de les faire pousser à grand renfort d’engrais et de serres surchauffées, le tout pour ensuite les balader d’un bout à l’autre de la planète, autant d’éléments qui font grimper les coûts de manière exponentielle ! Bref, cela n’a rien d’écologique ou d’économique. En plus, les aliments de saison vous apportent ce dont vous avez besoin au bon moment : les fruits et légumes d’été hydratent et ceux d’hiver apportent de l’énergie et des vitamines. Pour ne pas ressentir de manques, prévoyez des conserves maison ou congelez, notamment pour les tomates, dont on a l’utilité toute l’année.

5) Cultiver ses produits bio

légumes faciles du potager
Crédits : iStock

Que vous ayez un jardin avec un espace potager, une grande terrasse, un petit balcon ou simplement un rebord de fenêtre, il est possible de faire pousser des fruits, légumes et aromates bio (menthe, framboises, poivrons, mâche, salades, ail…). Ainsi, en plus du plaisir de jardiner et cultiver soi-même de délicieux aliments, on peut produire sa propre nourriture bio pour en manger pas cher. Pour vous dire, on peut même faire pousser des endives à l’intérieur… Il suffit de prévoir un petit espace dans la cave, le garage ou même dans le fond d’une armoire !

6) Manger moins de viande

choix viande rouge
Crédits : iStock

Pas besoin de devenir vegan, ni même végétarien, mais juste flexitarien ! Aujourd’hui, toutes les études et données convergent vers la même idée : nos sociétés consomment trop de viande et cela a des effets néfastes sur notre santé et notre planète. D’après les médecins, consommer de la viande une ou deux fois par semaine serait en réalité amplement suffisant pour rester en pleine forme. Et si en plus on mange de la viande de mauvaise qualité, on s’expose aussi à des effets néfastes pour notre santé. Aussi, préférez manger moins de viande, mais en privilégiant des pièces de meilleure qualité. Et pour le reste de la semaine, cuisinez les légumineuses (lentilles, pois chiches…) qui sont riches en fer et protéines végétales en plus d’être peu onéreuses.

7) Cuisiner plus pour manger bio pas cher

Meal Prep
Crédits : iStock

Même sans avoir pour objectif de manger bio, cuisiner plus permet d’économiser beaucoup d’argent. Et cela peut paraître logique : si on veut manger mieux, cuisiner sera un pilier essentiel pour y arriver ! Vous pensez n’avoir pas le temps ? Les soirs où vous avez la motivation, doublez les portions et congelez le reste pour vous dépanner plus tard. Ces moments de motivations peuvent aussi servir à prendre de l’avance en découpant et pelant les fruits et légumes en avance pour vos futures recettes. Vous pouvez aussi avoir recours au meal prepping ou batch cooking qui consistent à cuisiner en avance. Par exemple, vous pouvez prendre deux bonnes heures le weekend pour cuisiner en une fois les repas de la semaine. Il n’y a ensuite plus qu’à réchauffer !

De plus en plus, les produits bio deviennent concurrentiels avec les produits de marque. En consommant plus intelligemment, en limitant le gaspillage alimentaire et en adaptant ses menus, il devient possible de s’offrir une alimentation bio en grande partie sans augmenter son budget.

Julie Vera, rédactrice santé

Écrit par Julie Vera, rédactrice santé

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.